Quizz Vrai/Faux : 10 questions sur l' impôt, la succession, l'immobilier.... Qui sera le meilleur gestionnaire de patrimoine?

 

Aujourd'hui, un quizz de 10 questions sous le format Vrai/Faux sur les thèmes récurrents abordés sur notre site : impôt sur le revenu, transmissions, pacs, immobilier, assurance-vie.... Que vous soyez professionnels ou novice, faites le test et voyez où vous vous situez!

 

Attention aux idées reçues! Les réponses sont affichées en fin de quizz! Vous pouvez aussi les retrouver ci-dessous. Prenez le temps de faire le test et de partager votre score avant d'étudier les réponses détaillées!

 

Les réponses ci-dessous! Répondez au quizz avant d'aller plus loin!

 

Un couple en union libre avec un enfant doit déclarer l’enfant à la charge du conjoint qui a les plus gros revenus.

 

FAUX. Nous avions vu dans les stratégies d’optimisation fiscale des concubins avec enfant(s) qu’il est souvent judicieux de mettre l’enfant à charge sur le parent qui a le moins de revenus si cela lui permet d’accéder à la décote.

 

 

La déclaration d’impôt commune lorsqu’on se pacs/marie entraîne une baisse de la fiscalité sur le revenu.

 

FAUX. On retrouve les trois cas de figure selon vos revenus : la déclaration commun peut augmenter l’impôt, le baisser ou ne pas le changer.

 

 

En France, il est possible de déshériter le conjoint marié.

 

VRAI. Le conjoint marié fait partie des héritiers réservataires et a vocation à percevoir ¼ de la succession si et seulement si… il n’y a pas d’enfants ! En présence d’enfants seulement, on peut déshériter son époux.

 

 

Contrairement aux régimes matrimoniaux, un seul régime de PACS existe.

 

FAUX. Il est possible d’opter pour un régime de PACS séparatiste (qui équivaut à la séparation des biens) ou le régime « indivision de moitié » (qui équivaut à la communauté légale)

 

 

Il est possible de réaliser une déclaration des revenus fonciers avant même de commencer la location.

 

VRAI. Il est même conseillé de le faire lorsqu’on paie un prêt ou qu’on engage des travaux. La première déclaration des revenus fonciers présentera uniquement un passif (pas de loyers mais des charges déductibles déclarés) ce qui permettra de cumuler un déficit foncier qui entraînera une économie fiscale très conséquente.

 

Les professionnels ayant l’obligation de porter un costume-cravate peuvent déduire les dépenses associées dans les frais réels avant impôt.

 

FAUX. Nous avions détaillé la liste des frais réels déductibles afin que vous connaissiez les nombreux postes qui existent. Les frais de vêtements sont limités à certaines professions et les costumes en sont exclus car considérés par le fisc comme vêtement d’un usage courant.

 

 

Si mon enfant majeur vit chez moi, je peux déduire une pension avant impôt sans justificatif.

 

VRAI. Si l’on héberge une personne sous son toit dans le besoin (ascendant comme descendant), on peut déduire une pension forfaitaire sans justificatif de 3 411 €. Ce montant est à indiquer en case 6DD.

 

 

Si je n’utilise pas ma réduction d’impôt PINEL, elle sera reportée pour les années suivantes.

 

FAUX. Une réduction d’impôt Pinel non utilisée est perdue ! Une notion à prendre en compte lors de l’investissement, on s’engage sur un minimum de 6 ans. Plusieurs situations peuvent nous amener à voir l’impôt baisser (chômage, enfant…) et perdre la réduction fiscale Pinel.

 

 

En me pacsant, je permets à mon partenaire de récupérer une partie de mon patrimoine au décès.

 

FAUX. Le partenaire de PACS est exonéré d’impôt sur la transmission mais n’hérite de rien ! Le testament est obligatoire. Le Pacsé survivant pourra seulement habiter dans la maison pendant un an.

 

 

Un client fait un rachat sur un contrat d’assurance-vie de plus de 8 ans avec 2 000 € de plus-value. Il ne subit pas d’impôt sur le revenu grâce à l’abattement de 4 600 €. Le choix du client entre PFL ou IRPP pour la fiscalité n’aura donc aucun impact sur sa situation fiscale.

 

 

FAUX. Le choix fiscal n’impactera pas sur l’impôt du rachat qui est bien de 0 €. En revanche, le choix PFL amène la plus-value à venir gonfler le revenu fiscal de référence. Le choix IRPP permet d’éviter tout impact sur le RFR. Un point important quand on sait qu’une hausse du revenu fiscal de référence est synonyme pour beaucoup d’augmentation des impôts fonciers ou d’une baisse des avantages sociaux.

 

Cet article peut aider l'un de vos amis? Partagez le en un clic!


     Auteur de l'article Thibault DIRINGER

              Conseil auprès de Cabinets en Gestion Patrimoine Indépendants

             Formateur en Banque et Assurance - Master Gestion de patrimoine  



Écrire commentaire

Commentaires : 0