Comment payer moins d’impôt sur le revenu en 2018? Astuces.

 

En matière d’impôt, c’est toujours la même question : comment faire pour payer moins ? Une fois n’est pas coutume, il faut anticiper en prenant des mesures avant la fin de l’année 2017 afin de payer moins d’impôt en 2018. On fait le point dans cet article récapitulatif de la plupart des astuces qui vont vous permettre de payer moins d’impôt en 2018. Que ce soit pour les très modestes, les riches, les célibataires, ceux qui ont des enfants, ceux qui ont du foncier, des salaires ect…. chacun peut y trouver son compte puisque de nombreux dispositifs existent. C’est au contribuable de les connaître, de les exploiter et de les déclarer pour baisser son impôt chaque année.

 

Payer moins d’impôt sur le revenu en baissant son revenu imposable.

N’oubliez aucun frais réels!

 

Tout contribuable subit un abattement de 10% sur ses salaires. A la place de cette exonération, il est possible d’enlever les frais réels que l’on paie réellement. Un moyen efficace de réduire son impôt chaque année. L’astuce consiste à ne pas se contenter de retrancher les frais kilométriques ou les repas. En effet, plus de 20 frais réels différents existent dont certains spécifiques à certaines professions. Vous trouverez ici la liste de tous les frais réels déductibles des salaires qui existent.

 

Astuce pour les enfants majeurs : faites la bonne déclaration.

 

Si vous avez un enfant majeur, plusieurs astuces sont possibles pour diminuer l’impôt. D’une part, vous pouvez choisir s’il est plus intéressant de le garder à charge ou choisir de le sortir du foyer fiscal. D’autre part, vous pouvez opter pour la déduction d’une pension s’il fait sa propre déclaration. Là encore une optimisation existe : vous pouvez déduire la pension réelle si vous lui versez de l’argent ou profiter d’une pension forfaitaire si l’enfant habite chez vous. Retrouvez le détail sur notre article : comment réduire l’impôt via la pension avec un enfant majeur? Notons que la déduction forfaitaire de la pension vaut aussi si vous hébergez un parent.

 

Étudiez les déductions diminuant le revenu fiscal de référence 2018

 

Baisser son revenu imposable n’est parfois pas la bonne solution. Il convient de s’attarder sur la notion de revenu fiscal de référence. Plus celui-ci est faible, plus vous avez de chances d’avoir des aides de l’Etat. L’exemple le plus flagrant est la suppression de la taxe d’habitation prévue par le gouvernement Macron. Celle-ci va dépendre du revenu fiscal de référence. Vous pouvez étudier cet article qui répond à la problématique suivante : peut-on baisser son revenu fiscal de référence pour être exonéré de la taxe d’habitation sous le régime Macron? Pour aller plus loin, vous trouverez la liste des astuces qui permettent d’être exonéré de taxe d’habitation.

 

Payez moins d’impôt sur le revenu selon votre situation familiale.

Mariage ou Pacs en 2017 ? Vous pouvez optimiser la déclaration d’impôt.

 

Vous vous êtes mariés ou pacsés en 2017 ? Bonne nouvelle, vous allez pouvoir optimiser la déclaration fiscale. La première année, vous avez le choix entre faire deux déclarations séparées ou une déclaration commune. Prenez le temps de faire les simulations pour payer le moins possible. Attention, même avec des écarts de revenus il est parfois plus judicieux de faire une déclaration séparée. L’étude complète de l’impôt l’année du Pacs/mariage est ici.

 

Concubinage avec enfants : 2 astuces pour diminuer l’impôt.

 

Si vous avez des enfants et que vous vivez avec votre concubin, deux astuces permettent de minorer l’impôt. D’une part, vous pouvez choisir où rattacher les enfants (chez Monsieur ou chez Madame). Prenez le temps de faire une simulation, il n’est pas forcément judicieux de les mettre sur la personne qui gagne le plus ! En parallèle, vous pouvez déduire une pension entre conjoint. Un point technique détaillé dans notre article sur l’imposition des concubins avec enfants. Notez que vous pouvez profiter de 2017 pour faire un virement entre concubin afin d’avoir votre justificatif 2018 vis-à-vis du fisc !

 

Célibataire : pensez à la demi-part pour personne seule.

 

Le fait de vivre seul peut permettre d’avoir une demi-part supplémentaire ce qui baisse l’impôt de plusieurs centaines d’euros. Vivre seul signifie pour le fisc n'être ni marié, ni pacsé, ni en concubinage mais cela ne suffit pas : il faut aussi avoir un ou plusieurs enfants à charge pour avoir la demi-part pour « parent isolé ». Si ce n’est pas le cas, le fait d’avoir élevé un enfant seul pendant 5 ans ouvre aussi droit à une demi-part si vous vivez seul. Les conditions à respecter pour avoir une demi-part quand on vit seul sont détaillées ici.

 

Les réductions et crédits d’impôt : anticipez en 2017 pour payer moins en 2018.

Dons : baisse de l’impôt de 66% ou 75% ?

 

Faites des dons ! Bien entendu, ce sont les dons que vous effectuez en 2017 qui permettront une réduction d’impôt en 2018. Ne vous laissez pas avoir par la simplicité du dispositif. Entre les réductions à 66%, les réductions à 75% du montant donné, les plafonds, les organismes éligibles, la case à remplir…. Je vous conseille de prendre le temps d’étudier tout ce qu'il faut savoir si vous faites un don vis-à-vis de votre déclaration d'impôt sur le revenu.

 

Astuce pour les bénévole d’une association en 2017 : Vous avez droit à une réduction d’impôt.

 

Les bénévoles d’une association ont le droit à une réduction pour don. Un dispositif souvent mal connu dont peu de gens bénéficient. Le fait de faire des trajets pour une association (emmener les enfants au tournoi, faire des courses pour une réunion ect…) sans se les faire rembourser constitue un don envers l’association. Vous pouvez alors avoir une réduction de 66% via un barème kilométrique sur demande auprès de l’association. Nous avions vu ce point dans l’article sur les dons via trajets kilométriques auprès des associations.

 

Emploi à domicile : crédit d’impôt pour tous en 2018.

 

A partir de 2018, le fait d’employer une personne à domicile ouvre droit à un crédit d’impôt pour tous. Cela signifie que 50% des dépenses que vous engagez pour une aide chez vous vous seront restitués par le fisc même si vous ne payez pas d’impôt ! Attention, les règles diffèrent selon l’aide dont vous bénéficiez (jardinage, bricolage, ménage…). Prenez le temps d’étudier la meilleure façon de déclarer une aide à domicile pour obtenir un crédit d’impôt.

 

Enfant de moins de 6 ans, au collège, au lycée, en études… n’oubliez pas vos réductions d’impôts.

 

Si vous avez un enfant âgé de moins de 6 ans, vous pouvez déclarer les frais de garde (crèche, nounou) pour avoir une restitution de 50% des sommes versées. Attention à bien remplir la case, le fisc vous piège ici en indiquant le montant mais vous devez le remplir sur la déclaration en ligne. La démarche en vidéo pour déclarer les frais de garde.

 

De la même manière, si vous avez des enfants au collège, lycée ou études supérieures, vous pouvez remplir les cases 7EA, 7EC et 7EF pour avoir une réduction d’impôt allant de 61 € à 183 €.

 

Investir en 2017 pour payer moins d’impôt sur le revenu en 2018 : PERP, FCPI, FIP, SOFICA…

 

Si vous souhaitez investir pour diminuer votre impôt sans passer par l’immobilier, vous avez plusieurs options. Côté placement sans risque, le PERP (plan d’épargne retraite populaire) est l’un des seuls disponibles et vous permet de préparer la retraite. En revanche, les sommes seront bloquées et c’est une déduction : vous y gagnez seulement selon votre tranche d’imposition. Prenez le temps d'étudier les avantages et les inconvénients du PERP. Celui-ci mis à part, vous avez de nombreux placements permettant de réduire l’impôt si vous investissez en 2017. Le problème étant qu’ils sont tous bloqués plusieurs années et présentent un risque important de perte en capital (vous pouvez récupérer beaucoup moins que ce que vous placez). On peut lister : 

 

 - Les FCPI (fond commun de placement dans l’innovation) et FIP (fonds d’investissement de proximité) qui vous permettront d’avoir une réduction d’impôt de 18% du montant placé. Les sommes sont bloquées 5 ans minimum et le supports sont risqués.

 

 - Les SOFICA (Sociétés de financement de l'industrie cinématographique et de l'audiovisuel) qui permettent d’investir dans le domaine du cinéma et ouvrent droit à une réduction d’impôt de 48%. Comptez des durées de blocage de l’ordre de 8 ans avec un risque de perte en capital élevé.

 

 

 - La souscription au capital d’une PME vous ouvrira droit à une réduction d’impôt de 18%.

 

Immobilier : diminuer l’impôt sur le foncier en optimisant la déclaration.

Location et impôt : vide ou meublé ?

 

Au niveau de vos investissements immobiliers, il convient tout d’abord d’optimiser la fiscalité en se focalisant sur un point primordial : faut-il louer en vide ou en meublé ? Notre vidéo revient sur les quatre régimes fiscaux qui existent pour les revenus fonciers afin que vous puissiez opter pour le meilleur. Nul doute qu’avec la hausse des prélèvements sociaux, l’économie fiscale sera très importante.

 

Pinel et réduction d’impôt : déclarez correctement l’impôt sur le revenu pour baisser le foncier imposable.

 

Le Pinel est sur le devant de la scène puisqu’il permet une réduction d’impôt pendant 6 à 12 ans. Un premier conseil est ici d’optimiser les charges afin de savoir s’il faut les intégrer dans le prix de revient servant au calcul de la réduction d’impôt ou dans les charges déductibles des revenus fonciers qui seront alors une déduction. L’exemple de l’optimisation fiscale de la cuisine équipée sur un bien Pinel est le plus parlant. Il faudra aussi optimiser votre situation en étudiant le loyer maximum possible Pinel qui nécessite un calcul complexe et ne pas oublier les trois déclarations fiscales qui se font à des dates différentes. Les conseils suivants sur le locatif vide valent aussi pour tout investisseur Pinel qui aura une déclaration des revenus fonciers à gérer.

 

Location vide : n’oubliez aucune charge déductible des revenus fonciers.

 

Vous louez en vide et avez fait le choix de déclarer au régime réel ? C’est souvent une bonne solution puisqu’en multipliant les déductions, l’impôt et les prélèvements sociaux baissent drastiquement. LE meilleur conseil que je donne sur lequel je constate énormément d’oubli : pensez à déduire vos intérêts d’emprunt et les frais bancaires payés des impôts même si la location n’a pas encore commencé! Bien sûr, il convient de n’oublier aucune déduction… rien de plus simple avec cette vidéo permettant de remplir la déclaration des revenus fonciers charge par charge en ligne.

 


     Auteur de l'article Thibault DIRINGER

              Conseil auprès de Cabinets en Gestion Patrimoine Indépendants

             Formateur en Banque et Assurance - Master Gestion de patrimoine  


Écrire commentaire

Commentaires : 0