Comment l'impôt de l'année blanche 2018 sera annulé? Quid des déclarations d'impôts, calcul du CIMR et stratégies.

 

Après avoir été reportée, l’année blanche de l’impôt sera bien 2018 avec le début du prélèvement à la source en 2019. Cela soulève énormément de question de votre part, notamment sur la façon dont l’impôt va être annulé. On entend souvent parler du « crédit d’impôt pour modernisation du recouvrement » (CIMR) sans vraiment comprendre son fonctionnement. Qui plus est, le gouvernement a différencié les revenus de façon à ce que certains bénéficient de l’année blanche mais que l’impôt engendré par d’autres ne soit pas annulé par ce fameux CIMR. Nous allons étudier le calcul et le fonctionnement du traitement fiscal pour l’année blanche 2018. Cela nous permettra de répondre aux questions suivantes : Quelles déclarations d’impôts va-t-on faire sur les revenus 2018 ? Pourrais-je vraiment ne pas payer de fiscalité via l'année blanche? Comment seront traités les revenus exceptionnels? etc… Cet article est particulièrement important si vous souhaitez comprendre le mécanisme afin de cerner ensuite les stratégies d’optimisation fiscale que j’ai présenté et présenterai dans les semaines à venir. La mise en place du prélèvement à la source et les règles spécifiques à l’année blanche laissent entrevoir quelques brèches permettant d’envisager de nouvelles niches fiscales.

Vous allez devoir faire vos déclarations d’impôts en mai 2019 sur les revenus de 2018 malgré l’année blanche.

 

Le premier point important est de noter que rien ne change au niveau administratif. En mai 2019, vous devrez faire vos déclarations d’impôts sur les revenus 2018 de la même manière qu’aujourd’hui. Peu importe que ce soit une année blanche ou que vos salaires sont prélevés à la source depuis 2019… il faudra faire les déclarations fiscales. Rien ne changera à ce niveau, les formulaires seront les mêmes (2042, 2042RICI, 2044…) et les astuces fiscales, las cases spécifiques etc… que je présente régulièrement sur mon site pourront (devront !) être remplies.  

 

Bien entendu, vous recevrez donc un avis d’imposition en septembre 2019 sur les revenus 2018. L’administratif ne change en rien, c’est les calculs des impôts qui vont varier par rapport aux autres années.

Le crédit d’impôt pour modernisation du recouvrement CIMR va permettre d’annuler la fiscalité des revenus de 2018.

 

Parlons un peu de ce fameux CIMR. Rappelons qu’en France, il existe de nombreux "crédits d’impôts". Ils permettent de diminuer l’impôt à payer voir de bénéficier d’un chèque du trésor public. Si par exemple vous avez un impôt de 1 000 € et un crédit d’impôt de 1 500 €, votre impôt passe à 0 € et le fisc vous fait un chèque de 500 €. Pour l’année blanche, un nouveau crédit d’impôt apparaît nommé CIMR. C’est lui qui va servir à annuler la fiscalité faisant passer l’impôt à 0 € pour l’année blanche. Vous le verrez pour la première fois sur l’avis d’imposition 2019 des revenus 2018.

 

Exemple :

Mr Corrigetonimpôt perçoit 25 000 € de salaires en 2018. En mai 2019, il remplit sa déclaration d’impôt en indiquant qu’il a reçu 25 000 € en 2018. Sur son avis d’imposition, il verra les calculs suivants :

- Revenus déclarés : 25 000 €.

- Revenus imposés : 22 500 € (abattement de 10% sur les salaires).

- Impôt : 1 777 € (selon les parts et les tranches d’imposition).

- Crédit d’impôt pour modernisation du recouvrement : - 1 777 €.

- Impôt final : 1 777 - 1 777 = 0 €.

 

Concrètement, le fisc fera les mêmes calculs qu’avant sur l’avis d’imposition. La seule différence est qu’il va ajouter exceptionnellement le CIMR pour annuler l’impôt. Cela vous permettra bien de bénéficier de l’année blanche. Le crédit d’impôt pour modernisation du recouvrement sera équivalent à l’impôt de manière à ramener la fiscalité à 0 €. Il devrait s’imputer avant vos réductions et crédits d’impôts habituels. Je n’évoque pas le sort de ces derniers ici puisque je l’ai traité en détail sur cet article annexe « réductions et crédits d’impôts acquis en 2018 : allez-vous les perdre lors de l’année blanche avec la mise en place du prélèvement à la source ?».

Si le fonctionnement de base est simple, il va rapidement se compliquer sur des déclarations un peu plus étoffées. Le fisc promet une année blanche sur certains revenus seulement ce qui l’oblige à établir des règles de calculs complexes pour définir le CIMR. 

 

L’année blanche ne concerne pas les revenus exceptionnels. L’impôt engendré par les salaires, retraites et les loyers est annulé … les autres sources de revenus sont fiscalisés en 2018.

 

Le gouvernement promet une année blanche avec un impôt annulé via le CIMR mais seulement pour la fiscalité engendrée par certains revenus. Cette règle a été établie afin d’éviter les abus sur l’année blanche et notamment pour contrer la stratégie suivante : « si l’année est blanche, je vais faire en sorte d’avoir un maximum de revenus en 2018 pour éviter l’impôt ». Optimisation qui ne va pas être possible malheureusement. Le fisc va donc différencier les "revenus habituels" des "revenus exceptionnels" ; les premiers seront exonérés d’impôt via l’année blanche et les seconds seront imposés. Il sera donc tout à fait possible de devoir payer de l’impôt sur les revenus 2018… si vous avez des revenus exceptionnels, vous paierez de l’impôt! Reste à savoir ce qui rentre dans chacune des catégories.

 

Les revenus habituels et donc non imposables en 2018 via le CMIR sont les salaires, les revenus foncier, les revenus de remplacement (pôle emploi, retraite, indemnité maladie etc…) et les revenus des indépendants.

 

Les revenus exceptionnels qui seront imposés sont les suivants :

- Les revenus de placement : plus-value, coupons, intérêts, assurance-vie… Ils ne figurent pas dans la liste à proprement parler mais seront imposés de manière normale en 2018.

- Indemnités de rupture de contrat de travail, primes de cession de valeur de clientèle…

- Primes et allocations versées par un employeur à l’occasion d’un changement de résidence ou de lieu de travail de l’employé.

- Déblocage des sommes des PEE, PERCO… et intéressements non affectés  à ces produits.

- Les prestations de retraite versées sous forme de capital.

- Monétisation des droits sur un compte épargne temps.

Etc….

Et afin que le fisc soit bien certain de ne rien oublier dans les revenus exceptionnels, sachez que tout revenu qui n’est pas susceptible d’être recueilli annuellement rentre dans les revenus exceptionnels. Impossible de passer à côté de la fiscalité à ce niveau. Idem pour les indépendants ou autoentrepreneurs qui peuvent faire le choix de se verser plus sur les années 2018, le fisc prévoit un système spécifique que je détaillerai dans un article annexe. Il ne sera donc pas impossible que votre avis d’imposition présente un impôt à payer. Le CIMR annulera la fiscalité provenant de vos revenus classiques uniquement.

 

Exemple :

Mr Corrigetonimpôt perçoit un salaire et des revenus fonciers, il n’a pas d’autres sources de revenus. Sur son avis d’imposition 2019 des revenus 2018, il verra que l’impôt à payer sera complètement annulé par le CIMR. En effet, il n’a que des revenus classiques ce qui fait qu’il n’aura aucun impôt lors de l’année blanche.

 

Exemple 2 :

Mr Corrigetonimpôt a quitté son emploi en 2018 et a eu une prime de rupture de contrat de travail. Il a retrouvé un travail par la suite. De fait, il déclare en mai 2019 ses salaires perçus en 2018 et sa prime de rupture. 

Ici, le CIMR sera inférieur à la fiscalité. Mr devra payer de l’impôt car il a un revenu exceptionnel (prime de rupture). L’impôt engendré par cette prime ne sera pas annulé.

 

 

On s’aperçoit bien ici que le mécanisme permet au gouvernement de contrôler toute hausse des revenus en 2018. Dès lors qu’un revenu « particulier » apparaît, il est exclu de l’année blanche et engendre de l’impôt pour l’année 2018. On peut donc parler d’une année blanche mais seulement pour les salaires, revenus fonciers, retraites et allocations chômages. Le reste des revenus 2018 sera imposé en 2019.

Comment sera calculé l’impôt sur les revenus exceptionnels ? Détail et exemple du crédit d’impôt pour modernisation du recouvrement CIMR.

 

Les plus malins d’entre vous ont surement pensé au fait que le barème de l’impôt en France est progressif et commence par une tranche à 0%. On pourrait alors penser qu’avec l’année blanche sur les salaires, les premiers revenus exceptionnels seraient fiscalisés à 0% n’engendrant pas d’impôt. Ce serait mal connaître nos dirigeants; autant être clair ça ne marchera pas. Si vous avez seulement 100 € de revenus exceptionnels sur 2018, soyez certain qu’ils vont créer de l’impôt ! Dans les faits, les calculs vont être assez compliqués. Je vous présente le fonctionnement via un exemple qui est relativement simple et vous permettra de comprendre pourquoi cela devient un vrai casse-tête après. 

C’est une fois de plus le CIMR qui va être important et qui va déterminer le montant de votre fiscalité sur les revenus exceptionnels. Dans la réalité, le CIMR ne sera pas simplement équivalent à l’impôt engendré par les revenus classiques pour l’annuler. Il sera déterminé par le calcul suivant :

 

CIMR = impôt 2018 * (revenu imposable non exceptionnel/revenu imposable total)

 

Exemple :

Mr Corrigetonimpôt a 25 000 € de salaire imposable en 2018 et 3 000 € de revenus exceptionnels imposables.

1- D’après le barème classique, son impôt serait de 2 693 €.

2- Le CIMR est calculé : 2 693 * (25000/28000) = 2 404 €.

3- L’impôt final est de 2 693 – 2 404 = 289 €.

Mr devra payer 289 € en septembre 2019 à la réception de son avis d’imposition sur les revenus 2018.

 

 

Ce fameux CIMR va donc s’assurer que vos revenus exceptionnels engendrent une fiscalité dès le premier euro. Le calcul fait que les revenus exceptionnels seront fiscalisés selon votre taux moyen d’imposition. Derrière cette simplicité se cachent plusieurs points techniques qui font que je vous déconseille de vous aventurer dans les calculs : on retient les revenus imposables (c’est-à-dire après des abattements qui diffèrent selon la nature des revenus), en présence de déficit, réduction ou crédit d’impôt on a des règles spécifiques, il faut tenir compte de la décote ou de la réduction sous conditions de revenus etc…. Beaucoup de facteurs qui font qu’il peut s’avérer assez difficile de déterminer le CIMR de manière exacte. 

 

Quelle stratégie suivre lors de l’année blanche ? Peut-on gonfler ses revenus de 2018 ?

 

Il apparaît très compliqué d’être gagnant fiscalement, le gouvernement se laisse de multiples ouvertures pour vous empêcher de gonfler vos revenus exonérés en 2018. D’une part, il spécifie que « tout revenu non annuel est exceptionnel » ce qui lui laissera de la marge pour réfléchir à un redressement auprès des contribuables réussissant à augmenter leurs revenus de 2018 sans les tirer des revenus exceptionnels listés plus haut. D’autre part, le délai de prescription (date à laquelle le fisc ne peut plus rectifier votre déclaration d’impôt) va passer de 3 ans à 4 ans pour cette année charnière… de quoi laisser la place et le temps à de nombreux contrôles fiscaux. Je ne vois vraiment pas de possible optimisation … la stratégie fiscale sur l’année blanche passe mécaniquement par le fait d’avoir des revenus 2018 plus élevés que les autres années... hors, dès que c’est le cas, le fisc va catégoriser ce surplus en revenus exceptionnel pour l’imposer en 2018 venant bloquer l'optimisation. Bien entendu, si vous perdez votre emploi fin 2018, vous pourrez alors flouer le fisc car vos salaires de 2018 seront bien plus élevés que vos revenus pôle emploi de 2019 et rien ne peut vous empêcher d’avoir l’année blanche sur vos derniers salaires… mais je conviens que ça reste peu attractif. Les stratégies fiscales sur l’année blanche vont plutôt concerner les contribuables qui peuvent jouer sur ce qu'on appelle les déductions d'impôts. Nous avons vu par exemple que "les loueurs d’un bien immobilier peuvent profiter de 2018 pour faire des travaux et avoir un surplus de gain fiscal". En-dehors de ça, les contribuables "normaux" vont se faire taper une fois de plus sur la tête. Non seulement ils n’ont pas d’optimisation via l’année blanche mais ils vont surtout payer un surplus d’impôt comme je l’ai expliqué ici « taux du prélèvement à la source : le fisc va vous prendre plus que nécessaire sur vos salaires ».

 

Comment payer moins d'impôt en 2018?

 corrigetonimpot.fr

 


     Auteur de l'article Thibault DIRINGER

              Conseil auprès de Cabinets en Gestion Patrimoine Indépendants

             Formateur en Banque et Assurance - Master Gestion de patrimoine  


Écrire commentaire

Commentaires: 66
  • #1

    KIRIKOU (lundi, 02 avril 2018 20:42)

    Bonjour,
    Pouvez vous poster votre articile qui détaille du système spécifique de calcul de l'imopot pour les indépendants ?
    Merci d'avance
    Cordialement

  • #2

    Corrige ton impôt (lundi, 02 avril 2018 23:48)

    Bonjour Kirikou,
    C'est prévu mais moi-même j'ai encore des doutes sur le fonctionnement notamment pour les auto-entrepreneurs. J'attends la publication des textes pour ne pas raconter n'importe quoi car c'est LE sujet le plus complexe. Ce sera la question 9!
    Cordialement.

  • #3

    Florent (mercredi, 04 avril 2018 21:12)

    Bonsoir,
    Actuellement salarié, je passe indépendant ce mois ci (EURL soumis a l'IS). Si je me verse une rémunération gonflé au maximum (disons que je n’engrangerais pas de bénéfice) est ce que mon impôt sera annulé, comme dans l'exemple 2 ?
    Merci d'avance,
    Cordialement,

  • #4

    Corrige ton impôt (mercredi, 04 avril 2018 23:10)

    Bonjour Florent,
    J'essaierai de publier un article pour les indépendants rapidement. A mon sens, vous serez fiscalisés ici via la notion de revenus exceptionnels.
    Cordialement.

  • #5

    Emeline (lundi, 09 avril 2018 14:33)

    Bonjour, est-ce que des versements en 2018 sur un PERP ou des rachats de trimestres sont intéressants dans le cas d'un revenu exceptionnel versé en 2018 ?

    Merci

  • #6

    Corrige ton impôt (lundi, 09 avril 2018 20:02)

    Bonjour Emeline,
    Surtout pas de rachats de trimestres qui sont moins impactants qu'à l'habitude en présence de revenus exceptionnels.
    Pour les PERP en 2018, j'ai tout expliqué ici en détail : https://www.corrigetonimpot.fr/2018/03/19/perp-annee-blanche-2018-impot-prelevement-source/
    Cordialement.

  • #7

    Nathalie (mercredi, 11 avril 2018 10:24)

    Bonjour
    Le calcul est-il le même quand on loue en meublé?
    J'ai effectué 30k€ de travaux et 10k€ d'achat de mobilier en 2017, et commencé à louer au 1/1/18 (20k€ annuel de loyers attendus).
    Comment mes 40k€ seront ils séduits en 2017, 2018, 2019 svp ?
    Quid des autres charges (intérêts d'emprunt, etc) svp ?
    Merci

  • #8

    Corrige ton impôt (mercredi, 11 avril 2018 10:45)

    Bonjour Nathalie,
    Je suppose que votre commentaire fais suite à l'article 4 sur l'année blanche et non celui-ci. Cet article vaut uniquement pour le vide, en meublé le traitement du déficit est différent. J'essaierai de m'y pencher et de produire un article si j'ai le temps.
    Cordialement.

  • #9

    olivier (mercredi, 11 avril 2018 10:55)

    Bonjour,
    Merci de vos precisions,
    Retraité, j ai eu en 2017 une rente de complément payée en une fois qui a donc un impact sur ma déclaration 2018 (Pension en capital taxable à 7,5%) en plus de ma pension.
    Le prelevement à la source de ma pension va t il être calculé sur la totalite des 2 revenus
    ou sur ma pension mensuelle?
    Si c est sur la totalité, dois je contacter les impots pour leur demander de rectifier le tir ?
    Merci de votre réponse
    olivier J

  • #10

    Christine (mercredi, 11 avril 2018 12:44)

    Bonjour,
    je pense prendre ma retraite en fin d'année 2018, et à ce jour j'hésite encore à partir le 31/12/2018 ou le 31/01/2019, à cause de la prime de départ à laquelle je vais avoir droit ;
    mais depuis cette nouvelle information, "l'année blanche", ne vaut il pas mieux que j'opte pour le 31/12/2018 ?
    merci pour votre réponse
    Christine G.

  • #11

    Corrige ton impôt (mercredi, 11 avril 2018 14:27)

    Bonjour Christine.
    Comme je l'explique ici, la prime restera imposée en 2018 mais de manière plus avantageuse! https://www.corrigetonimpot.fr/2018/03/29/payer-moins-impot-revenu-exceptionnel-strategie-annee-blanche-2018-pee/
    Il va falloir que la prime soit versée en 2018 par contre.... si le virement arrive début janvier 2019 ça n'ira pas.
    Cordialement.

  • #12

    Corrige ton impôt (mercredi, 11 avril 2018 14:30)

    Bonjour Olivier,
    J'ai bien peur que oui car les impôts vont se baser sur votre impôt 2018. A mon sens, la réclamation ne marchera pas car ils font justement ça pour s'avancer de la trésorerie en avance.
    Cordialement.

  • #13

    Florent (mercredi, 11 avril 2018 20:02)

    Bonjour,

    Etant donné que, comme vous l'indiquez, les revenus exceptionnels sont taxés au taux moyen d'imposition (et non pas au taux marginal), cela ne signifie-t-il pas qu'il vaut mieux réaliser ses plus-values en 2018 et non en 2019 ?

    Cordialement.

  • #14

    Florent (mercredi, 11 avril 2018 20:06)

    Je me suis raté, je suis passé à côté du fait qu'avec le prélèvement forfaitaire unique, les plus-values n'étaient plus imposées au taux marginal...

  • #15

    Corrige ton impôt (mercredi, 11 avril 2018 20:16)

    Bonjour Florent,
    Ce sera effectivement les calculs savants à faire : est-ce mieux au PFU ou au barème mais qui sera alors avec le fameux calcul de l'année blanche ... Si le PFU est mieux, il s'appliquera sur tous les revenus mobiliers donc il faudra s'assurer que ce n'est pas négatif du côté des dividendes ou des ass-vies etc...un vrai plaisir!
    Cordialement.

  • #16

    Sophie (samedi, 14 avril 2018 12:39)

    Bonjour suite à un licenciement en 2017 est il plus intéressant de choisir cette année l étalement ou le quotient ? Si on prend l option étalement Les revenus de 2018 seront t ils considérés comme exceptionnels ou incorporer dans les revenus et donc année blanche? Merci pour votre travail qui m a bien aide dans la compréhension de notre nouveau système d imposition

  • #17

    Corrige ton impôt (samedi, 14 avril 2018 12:42)

    Bonjour Sophie,
    Je vous invite à lire mon article sur le quotient et l'étalement ici : https://www.corrigetonimpot.fr/2017/09/11/impot-etalement-quotient-prime-retraite-licenciement-foncier-paiement/
    Vous verrez que dans le cadre d'un licenciement, vous n'avez en fait pas le choix des deux options.
    Cordialement.

  • #18

    Nelly (jeudi, 19 avril 2018 14:45)

    Bonjour,
    Mon employeur me propose de me payer les jours de CTD (compte temps disponible). Si j'accepte, le revenu sera t-il considéré comme exceptionnel ou entre t-il dans les règles de l'année blanche ?
    Merci à vous.

  • #19

    Corrige ton impôt (jeudi, 19 avril 2018 19:54)

    Bonjour,
    J'ai tendance à penser que ça sera du revenu exceptionnel de mémoire mais je ne suis pas certain.
    Cordialement.

  • #20

    Elodie (mardi, 24 avril 2018 12:47)

    Bonjour,
    Après lecture attentive de vos articles qui m’ont beaucoup aidés j’en me pose une question mon employeur mes paye des heures supplémentaires qu’il ne peut me rendre en jours non travaillés. Ces heures sont fiscalisées actuellement mais lors de l’année dite blanche comment le fisc va t’il savoir la différence entre mon salaire et mes heures sup payées? Car tout est inclus dans ma fiche de paye
    Ceci signifierait il qu’il est avantageux de faire des heures sup rémunérées en 2018 plus que les autres années?
    Cordialement

  • #21

    loic (mardi, 24 avril 2018 17:17)

    Je suis parti en retraite en 2017, malheureusement mon entreprise m'a versé par erreur quelques mois de salaires supplémentaires, avant de prendre en compte mon départ en retraite effectif (j'avais quitté prématurément mon emploi dans le cadre de départ anticipé amiante).
    J'ai donc perçu 8000 euros de trop en 2017 que je dois rembourser en 2018 (certaine inertie) J'ai appris que cette somme de 8000 euros est a déclarer au titre de mes revenus de 2017, alors que je n'ai rien demandé. Cette état de fait me gonfle mes revenus (à tort) de 2017 et me pénalise de 1800 euros supplémentaires au titre des impôts 2018 sur revenus 2017.
    Je suis estomaqué et inquiet car 2018 étant une année blanche comment je récupère cette somme de 1800 euros. De Même sans année blanche je suis perdant de 250 euros environ (simulateur) quoi faire?

  • #22

    Corrige ton impôt (mardi, 24 avril 2018 19:14)

    Bonjour,
    @loic : malheureusement, il faut faire comme vous dites. Vous devez tout déclarer cette année et pourrez demander une régularisation uniquement quand vous aurez remboursé les sommes. Votre PAS sera donc trop élevé à tort.
    @Elodie : je vous avoue ne pas encore savoir, j'attends la publication des modalités pour avoir des précisions sur la mise en oeuvre.
    Cordialement.

  • #23

    Patrick (mardi, 24 avril 2018 23:11)

    Bonjour
    Je ne paie pas d'impots depuis des années grace aux frais reels et aux enfants a charge, même certaines années j'ai du credit d'impots; j'ai l'impression que je vais me faire avoir et qu'on va me prelever de l'argent tout les mois et que mon revenu net va, en concéquence, baisser, même si ils me le rendront plus tard...qu'en pensez-vous?
    Cordialement

  • #24

    Corrige ton impôt (mercredi, 25 avril 2018 16:46)

    Bonjour,
    Comme expliqué dans l'article1 sur l'année blanche, ce sont uniquement les crédits d'impôts qui font que le fisc va vous prélever trop. Il ne les rendra qu'en septembre de chaque année.
    Cordialement.

  • #25

    Marie (vendredi, 27 avril 2018 10:37)

    Bonjour, merci pour toutes ces explications et de prendre le temps de nous répondre . Notre situation : mariés , 2enfants en études superieures à charge , mon mari a vendu son exploitation pour investir dans des locaux commerciaux en noms propres , j'ai perdu mon emploi depuis 5 ans . Aujourd'hui nous ne percevons plus de salaires mais les revenus fonciers . Nous avons prévu de vendre une partie des locaux en SCI à l'IS , la SCI ne sera active qu'en juillet 2018 . Nous sommes en train de faire notre déclaration d'imposition pour la base du prelevement à la source . Ce qui veut dire qu'en janvier 2019 le prelevement sera calculer sur notre gain 2017 alors que nous rentrerons moins de revenus fonciers . Quand faut il signaler la vente à l'administration fiscale ? Par quels moyens ( les salariés ont une fiche de paie ) devrons nous remplir une nouvelle déclaration fiscale ? Y aura t'il une régulation avant septembre ? J'ai lu que le taux neutre n'était pas intéressant , ´est ce préférable d'opter pour le taux individualisé qui conserve les parts fiscales ? Merci de votre retour . Salutations

  • #26

    Corrige ton impôt (vendredi, 27 avril 2018 18:02)

    Bonjour Marie,
    Je vous invite à lire mon article numéro 1 sur l'année blanche. Il vous expliquera comment sont calculés les taux du PAS et vous découvrirez que vous allez malheureusement avancer de l'argent à l'Etat qui vous sera remboursé en septembre seulement. Je pense que l'article répondra à toutes vos questions.
    Cordialement.

  • #27

    Marie (vendredi, 27 avril 2018 18:28)

    Merci pour votre réponse mais par rapport à la vente de certains biens à la SCI comment l'état sera zu courant si nous ne nous manifestons pas , les déclarations de revenus se font en mai donc comment vont ils rembourser en septembre car la vente ne se fera qu'en juillet 2018 ?

  • #28

    Corrige ton impôt (vendredi, 27 avril 2018 18:46)

    Avez-vous lu l'article? Concernant la vente, c'est le notaire qui gère. Pour les revenus de 2018, vous les déclarez en 2019. Donc l'impôt de 2019 baisse car il y'a moins de revenus 2018 du fait de la vente. Comme vous aurez eu un gros prélèvement à la source depuis janvier 2019 (le taux du PAS de 2019 dépend des revenus de 2017), vous aurez trop payé et on vous rendra la différence en septembre 2019.
    Cordialement.

  • #29

    Gisèle (mardi, 01 mai 2018 10:17)

    J ai perçu le 31 janvier 2018 des indemnites de retraite pour une retraite debutant le premier fevrier 2018. Comment va être calculé mon impôt 2019 sur mes revenus 2018 ?

  • #30

    Corrige ton impôt (mardi, 01 mai 2018 11:48)

    Bonjour,
    Il sera calculé comme expliqué dans cet article et dans le numéro 8. Si vous avez eu une prime, ce sera un revenu exceptionnel mais si c'est simplement le début de la retraite, ce sera exonéré via le CIMR.
    Cordialement.

  • #31

    Liliane (mercredi, 02 mai 2018 03:19)

    Bonjour
    Je suis retraitée .En janvier 2017 j’ai perçu un arriéré ,qui est donc ponctuel et qui générera un Impot plus important . Normal. Comment cela se passera t il dès le 1er janvier 2019 car je n’aurai plus que ma retraite effective ?
    Merci de bien vouloir m’éclairer.

  • #32

    Corrige ton impôt (mercredi, 02 mai 2018 11:46)

    Bonjour Liliane,
    Malheureusement, votre taux de PAS 2019 sera plus important à cause de la prime. En revanche, en septembre 2019 vous aurez une restitution si le fisc vous a trop prélevé.
    Cordialement.

  • #33

    Michel (lundi, 07 mai 2018 11:35)

    Que se passe t'il en cas de baisse des revenus en 2018 ?
    Je suis au chômage, et mes indemnités s’arrêtent en Mai ... et je n'ai pour l'heure pas de perspective de nouvel emploi...je vais donc avoir encore une forte baisse de mes revenus en 2018. Il y a imposition des revenus exceptionnels 2018 ...le raisonnement étant identique mais à l'inverse...y a t'il "crédit d’impôt"en cas de forte baisse ...alors que les impôts que je paie au titre des revenus 2017 restent eux importants ?

  • #34

    Corrige ton impôt (lundi, 07 mai 2018 19:58)

    Bonjour,
    L'année blanche s'appliquera sur vos peu de revenus malgré tout. En revanche, aucun avantage n'est accordé pour la baisse.
    Cordialement.

  • #35

    Aurélie (mercredi, 09 mai 2018 11:59)

    Bonjour,
    merci pour vos différents articles.
    En ce qui me concerne j'ai démissionné le 15 avril 2018 pour un nouveau poste pris au 16/04/2018. A cette date il me restait encore quelques jour s de congés à prendre jusqu'au 31/05/18 et j'avais bien entendu accumulé des congés à prendre à partir de juin 2018. Devant assurer une présence au maximum jusqu'au terme de mon préavis, l'employeur m'a payé près de 25 jours de congés sur ma dernière fiche de paye d'avril 2018.
    Est ce que cette rémunération sera considérée comme revenus exceptionnels ?
    D'avance, merci pour votre réponse.
    Cordialement.

  • #36

    Corrige ton impôt (mercredi, 09 mai 2018 12:03)

    BOnjour Aurélie,
    Très difficile à dire, aujourd'hui j'en suis incapable. Il va falloir attendre de voir ce que le fisc considère comme revenus exceptionnels pour les salaires ou autres dans des situations comme la votre. A ce jour, je n'en sais rien et j'ai peur que personne ne sache encore vraiment.
    Cordialement.

  • #37

    Virginie (vendredi, 25 mai 2018 12:22)

    Bonjour,

    Je perçois des Droits d'Auteur en Traitements et Salaire (que je décide moi même) en me mensualisant. Si je décide de m'augmenter très sensiblement (+10 000/20000 euros) en demandant à ma maison d'édition cette somme sur les six derniers mois de 2018, est-ce que cela sera perçu comme un revenu exceptionnel?

  • #38

    Corrige ton impôt (vendredi, 25 mai 2018 14:25)

    Bonjour,
    Difficile à dire mais j'ai peur que oui. J'imagine qu'ils vont essayer d'imposer un maximum ce genre de situation.
    Cordialement.

  • #39

    Virginie (vendredi, 25 mai 2018 14:30)

    Merci! J'imagine, oui, vu le statut des auteurs... du coup je leur ai posé directement la question, via le site (pour les avoir c'est la croix et la bannière!)

    Cordialement

  • #40

    Corrige ton impôt (vendredi, 25 mai 2018 14:32)

    Oui, au téléphone ce n'est pas la peine et ils peuvent dire n'importe quoi. Rien ne vaut un écrit! N'hésitez pas à nous tenir informé de leur réponse.
    Cordialement.

  • #41

    Virginie (vendredi, 25 mai 2018 14:34)

    Ok!

  • #42

    Fabien (mardi, 29 mai 2018 15:23)

    Bonjour et merci pour l'article super claire !
    Par contre je n'ai pas trouvé l'info pour l'étalement d'une prime de départ à la retraite déclaré en 2016 pour moi puis en 2017 pour ma conjointe avec option d'étalement.
    Pour la déclaration des revenus 2018, il faudra continuer à rajouter cette somme d'étalement (dans les cases 1AP à 1DP il me semble) ?
    Merci pour votre réponse.

  • #43

    Laurence (mercredi, 30 mai 2018 00:08)

    Bonsoir,
    Juste un grand MERCI pour toutes ces précieuses informations qui m'ont bien aidée à remplir ma déclaration. Quelle arnaque ce prélèvement à la source...
    Merci encore pour tous vos conseils bien détaillés !

  • #44

    pointure (mercredi, 30 mai 2018 14:48)

    bonjour,si j'ai bien compris,les revenus de l'année 2018,ne seront pas imposables..les retraites ne seront pas imposables..donc,en gros, l'état vas perdre quelques 77 milliards,en gros pour une année. merci

  • #45

    Corrige ton impôt (mercredi, 30 mai 2018 22:58)

    Bonjour,
    @Fabien : sur un cas aussi technique je ne suis pas certain. Je pense qu'il faudra le déclarer et que ce sera imposé comme revenus exceptionnels.... affaire à suivre.
    @ Laurence : Merci :)
    @pointure : L'Etat va s'y retrouver immédiatement car on paie le taux dès 2019.. qui plus est un taux trop élevé.
    Cordialement.

  • #46

    WEWE (samedi, 02 juin 2018 18:14)

    Bonjour,
    Je suis actuellement gérante depuis plusieurs années. En 2018 j'ai pris un revenu salarié.
    Je m'inquiète un petit peu car depuis cette année la case rémunération dirigeant a été dissociée de celle de salarié.
    Pour être concret, en 2017 revenu de gérance 40K, en 2018 j'aurais revenu de gérance 15K et revenu salarié 20K.
    Comment pensez-vous qu'ils vont traiter le sujet ?
    Vont-ils m'exonérer ou au contraire je vais m'exposer ?

  • #47

    Corrige ton impôt (samedi, 02 juin 2018 23:39)

    Bonjour,
    Je ne préfère pas encore m'avance sur de tels sujets. Je ne sais pas si ils vont apprécier la notion de revenus exceptionnels en prenant les revenus totaux ou en regardant revenu par revenu.
    Cordialement.

  • #48

    Steph (lundi, 04 juin 2018 22:04)

    Bjr
    Encore merci pour tous vos conseils mais j'ai une question sur la fameuse "Année blanche"
    Voilà, je mets ma maison en location en nue à partir de juillet 2018
    Si j'ai bien compris les revenus fonciers ne seront pas compté mais pour mon cas étant donné que c'est la première année, ne vont ils pas passer en revenu exceptionnel ?
    Merci de votre réponse et continuez ainsi �

  • #49

    Corrige ton impôt (lundi, 04 juin 2018 22:39)

    Bonjour,
    C'est une question que je me pose aussi... j'ai envie de penser que ce sera exonéré et j'espère avoir raison...
    Cordialement.

  • #50

    Ptitlu (mardi, 05 juin 2018 19:05)

    Bonjour,je souhaite me marier et me demande si du point de vue fiscale cela change quelque chose de se marier en 2018 ou 2019.Mon futur mari et moi-même payons des impôts à peu près égaux.pouvez vous m en dire quelque chose?
    Merci.

  • #51

    claude (mercredi, 06 juin 2018 09:57)

    bonjour,
    Pour les revenus exceptionnels perçus en 2018, comment faudra il les payer en 2019?
    car toute l'année 2019 il y aura un prélèvement à la source sur les salaires et pensions, et même si CIMR , le prélèvement en 2019 ce sont bien des impôts prélevés au regard de 2018. Or si le CIMR annule l’impôt 2018 sur revenus ordinaires, les impôts déjà prélevés s'imputent ils sur le montant du pour les revenus exceptionnels?
    sinon comment se fera le paiement de cet impot sur revenus exceptionnels puisqu'il n'y aura plus possibilité de moduler soi même ses prélèvements mensuels?
    ces revenus exceptionnels feront ils augmenter le taux du prelèvement à la source pour 2020? ou pourra t on les payer directement sans passer par l'employeur?
    merci

  • #52

    Corrige ton impôt (mercredi, 06 juin 2018 23:41)

    Bonjour,
    @Ptitlu : sans revenus exceptionnels, l'impôt des revenus 2018 sera annulé dans tous les cas. Il peut alors s'avérer "utile" de se marier en 2019 afin de pouvoir opter pour la déclaration séparée ou commune une dernière fois lors d'une année imposable.
    @Claude : Le prélèvement de 2019 concerne l'impôt des revenus 2019 déclaré en 2020 (donc régularisation en septembre 2020). De fait, l'impôt sur les revenus 2018 sera à payer d'un coup en septembre 2019.
    Cordialement.

  • #53

    Olivier (jeudi, 07 juin 2018 10:04)

    Bonjour,
    Merci pour vos articles clairs et très pédagogiques.
    J'ai une question sur le calcul du CIMR, comment est défini le revenu non exceptionnel dans la formule ci-dessous de votre article ? Est-ce le revenu de 2017 ? Dans ce cas, même une augmentation de salaire en 2018 sera considérée comme du revenu exceptionnel (puisque dans ce cas revenus 2018>revenus 2017) ? Le fisc prendra-t-il en compte les revenus 2019 pour apprécier le caractère exceptionnel du revenu 2018 ? Mais dans ce cas la régul ne pourrait se faire qu'en 2020.
    CIMR = impôt 2018 * (revenu imposable non exceptionnel/revenu imposable total)

  • #54

    Corrige ton impôt (jeudi, 07 juin 2018 12:26)

    Bonjour Olivier,
    C'est sur ce point technique que ça va se jouer. Je ne sais pas encore ce qu'ils vont requalifier comme exceptionnel ou non lors des variations de revenus (hausse salaire, nouveau revenu foncier etc...). D'ailleurs le fisc se laisse 4 ans pour corriger ce qui prouve bien que beaucoup de situations risquent d'être régularisées.
    Cordialement.

  • #55

    Marie (jeudi, 07 juin 2018 18:03)

    bonjour,
    Infirmière à la retraite depuis 2 ans j'effectue cette année quelques heures de remplacement dans une maisons de retraite.
    Comment seront analysés ces salaires complémentaires ? seront-ils considérés comme des revenus exceptionnels ou comme simples salaires ?

  • #56

    Corrige ton impôt (vendredi, 08 juin 2018 10:56)

    Bonjour,
    Comme indiqué plus haut, je ne sais pas encore comment me prononcer sur ces sujets. J'ai bien peur que ce soit des revenus exceptionnels s'ils ne sont pas réguliers ou reconduits en 2019 mais j'espère me tromper.
    Cordialement.

  • #57

    carina (vendredi, 08 juin 2018 15:12)

    Bonjour Monsieur,
    Bravo pour vos articles éclairés !
    J'ai une question sur ma situation. J'ai acquis un appartement pour la 1ère fois en ce début d'année. Je vais donc avoir des revenus fonciers pour la 1ère fois de ma vie.
    * Est ce considéré comme un revenu exceptionnel ? Si oui impôt complémentaire ?
    * Et si je fais des travaux supérieurs à mes encaissements (et si ce sont des revenus exceptionnels), je bénéficierai de l'imputation du déficit foncier sur mon revenu net global ?
    Merci pour votre réponse !

  • #58

    Corrige ton impôt (samedi, 09 juin 2018 00:07)

    Bonjour Carina,
    Pour les revenus exceptionnels, je ne sais pas encore comme expliqué plus haut. Je ferai des recherches et un article sur le sujet prochainement.
    Pour les travaux, j'ai tout détaillé ici : https://www.corrigetonimpot.fr/2018/03/01/impot-travaux-2018-2019-annee-blanche-deficit-prelevement-source-location-immobilier/
    Cordialement.

  • #59

    Pithon (mercredi, 27 juin 2018 15:28)

    Je ne suis pas imposable sur le revenu mais paie sur mes revenus fonciers ; Suite à l'annonce indiquée sur ma déclaration et au prélèvement à la source mensuelà partir de 2019 je devrais payer 230€ de plus que l'an dernier sur les mêmes revenus fonciers .L'an dernier les prélèvement sociaux étaient de 8,20 CSG,0,50 CRDS et 6,80 Prel sociaux; quels seront-ils cette année ?

  • #60

    Corrige ton impôt (jeudi, 28 juin 2018 17:22)

    Bonjour Pithon,
    Les prélèvements sociaux sont à 17.2% cette année.
    Cordialement.

  • #61

    Romain G (lundi, 02 juillet 2018 17:29)

    Bonjour.
    J'ai 5 000 € de revenus exceptionnels qui vont être générés en 2018 via des plus values de cessions de valeurs mobilières. Si je verse 5 000 € sur mon PERP d'ici la fin de l'année, j'optimise au maximum mon versement où ce n'est pas aussi simple que cela ?
    Merci d'avance pour vos lumières.
    Cordialement, RG

  • #62

    Corrige ton impôt (lundi, 02 juillet 2018 22:26)

    Bonjour,
    Malheureusement non, je vous invite à lire mon article sur l'année blanche et le PERP. Le PERP est plus que déconseillé, il est préférable de subir la fiscalité "amoindrie" sur ces 5k.
    Cordialement.

  • #63

    dubois (mardi, 03 juillet 2018 15:26)

    bonjour je vaiais avoir des revenus en 2018 ;
    je suis independant , professionnel de sante
    je cede mon entreprise en janvier 2019 , donc pas de revenus en 2019 !
    QUID de mes revenus 2018?
    merci par avance

  • #64

    Corrige ton impôt (jeudi, 05 juillet 2018 19:24)

    Bonjour,
    J'essaie de faire rapidement un article pour les indépendants. POur vous dire rapidement, la partie de vos revenus 2018 qui dépassé le meilleur CA des 3 années passées subira l'impôt au taux moyen.
    Cordialement.

  • #65

    lambert (samedi, 14 juillet 2018 12:48)

    Bonjour Madame, Monsieur,
    J'ai perçu une prime d'ancienneté en 2018 de 12700 €.
    Je dois percevoir cette année, sous forme de capital ou de rente au choix, deux petites retraites complémentaires de chacune 10.000 € environ, plus un dernier capital de 1200 €
    Nous sommes imposable à 30%.J'ai un perp avec un versement effectué en 2016 de 1000€
    Question qu'elle est la meilleurs solution pour défiscaliser
    Merci d'avance pour votre réponse
    Cordialement

  • #66

    Corrige ton impôt (dimanche, 15 juillet 2018 15:04)

    Bonjour,
    Je vous invite à passer par un conseiller patrimonial sur une telle question qui nécessite une étude globale.
    cordialement.