Barème kilométrique 2018 : comment calculer les frais pour les impôts?

 

Le barème kilométrique sert à calculer les indemnités représentées par les trajets que l'on a fait en voiture sur une année. L'administration fiscale le met à jour chaque année et il sert notamment à calculer les frais réels déductibles des impôts. Je vous donne la version en vigueur dans cet article accompagnée de plusieurs exemples de calculs. 

 

Barème automobile en vigueur pour 2018.

 

Le barème ci-dessous est à utiliser pour l'année 2018. Tout contribuable doit s'y tenir, il est le même pour tout le monde.

 

CV signifie chevaux fiscaux et représente la puissance fiscale du véhicule. Si vous ne connaissez pas le nombre de chevaux fiscaux de votre voiture, il faut regarder la carte grise et regarder le chiffre situé devant la ligne "P6". Par exemple, si vous avez le chiffre 4 devant la ligne P6, c'est que votre voiture fait 4 chevaux fiscaux pour l'utilisation du barème ci-dessus. La lettre "d" représente la distance. Il faut calculer le nombre de kilomètres parcourus sur l'année entière. Depuis quelques années, les personnes qui ont un véhicule qui fait plus que 7 chevaux fiscaux sont plafonnés. Le barème kilométrique ne va pas au-delà de 7 chevaux fiscaux et ceux au-dessus doivent se contenter du même calcul.

Exemple de calculs via le barème kilométrique pour les impôts.

 

Au moment de la déclaration d'impôt, vous pouvez utiliser le barème pour déclarer vos frais réels à la place de l'abattement de 10% sur vos salaires. L'utilisation est relativement simple, il suffit de prendre le nombre de kilomètres parcourus dans l'année et le nombre de chevaux fiscaux pour trouver la case à utiliser. La première colonne ne pose pas de problème en général.

 

Exemple 

Mr Corrigetonimpôt a parcouru 4 000 kilomètres et sa voiture fait 4 chevaux fiscaux. Il constate via le barème que la formule de calcul est "0.493 * d". Il obtient donc 0.493 * 4 000 = 1 972 €. Il pourra déduire 1 972 € au lieu de l'abattement de 10%.

 

Attention, si vous faites plus de 5 000 kilomètres, on obtient une nouvelle formule. Sachez qu'il faut appliquer seulement le nouveau calcul et surtout ne pas additionner les deux.

 

Exemple 

Mr Corrigetonimpôt a toujours une voiture de 4 chevaux fiscaux mais il a parcouru 6 000 kilomètres. Le barème donne une formule de "0.277*d + 1082". On va utiliser cette formule pour tous les kilomètres. Il ne faut surtout pas utiliser la formule précédent de "0.493*d". On obtient donc 0.277*6000 + 1082 = 2 744 €. Mr peut déduire 2 744 € des salaires à la place des 10%.

 

Ce conseil vaut également si vous faites plus de 20 000 kilomètres par an. Il suffit d'utiliser la formule finale et d'oublier les précédentes. Si notre Mr parcourt 21 000 kilomètres avec sa voiture, le barème fiscal donne une formule de 0.332 * d soit un calcul de 21 000 * 0.332 = 6 972 €.

Comment utiliser le barème kilométrique si on change de voiture dans l'année?

 

Beaucoup de contribuables changent de voiture dans l'année ce qui peut poser problème si les chevaux fiscaux du nouveau véhicule sont différents. Pour ceux qui font moins de 5 000 kilomètres, le calcul va être assez simple. Il suffit de distinguer combien de kilomètres ont été faits avec la première voiture puis combien de kilomètres avec la seconde. Il faut ensuite utiliser les deux formules du barème.

 

Exemple 

Mr Corrigetonimpôt a fait 2 000 kilomètres avec une voiture de 4 chevaux et 1 000 kilomètres avec une voiture de 6 chevaux. Combien peut-il déduire?

1) On arrive à un total inférieur à 5 000 kilomètres. On va donc prendre la formule "0.491*d" pour les 2 000 kilomètres et  "0.565*d" pour les 1 000 kilomètres.

2) On obtient : 0.491 * 2000 + 0.565 * 1000 = 1 547 €.

 

La situation devient beaucoup plus compliqué si vous êtes dans la seconde ou troisième colonne (plus de 5 000 kilomètres par an avec changement de voiture dans l'année). En imaginant que vos parcouriez 8 000 kilomètres avec une voiture de 5 chevaux fiscaux et 3 000 kilomètres avec une voiture de 3 chevaux fiscaux, on peut imaginer deux solutions.

 

Exemple 

1- Soit on prend la colonne "5 000 à 20000 km" car au total Mr a fait plus de 11 000 kilomètres. On utilise cette colonne pour les 3 000 km à 3 CV et pour les 8 000 km à 5CV. On obtiendrait alors : 

(0.245*3000 + 824) + (0.305*8000 + 1 188) = 5 187 €.

2- Soit on prend la colonne "0 à 5000 km" pour les 3 000 kilomètres effectués à 3 chevaux fiscaux et la colonne "5 000 à 20 000 km" pour les 8 000 kilomètres effectués à 5 chevaux fiscaux. On obtiendrait alors :

0.41*3 000 + (0.305 * 8000 + 1 188) = 4 858 €.

 

Bien que le texte officiel ne précise rien sur le sujet, les professionnels s'accordent à dire que c'est le second calcul qu'il faut utiliser. Je vous conseille vivement de faire ainsi. Il faut utiliser le barème deux fois en cas de changement de véhicule en distinguant bien la formule de calcul selon le nombre de kilomètres effectués. Je ne recommande pas le premier calcul qui bien que plus attractif peut amener un contrôle. Sachez que vous avez la possibilité d'interroger le fisc par écrit. Sur une telle question, on obtient étrangement des réponses parfois différentes. Dans la majorité des cas le fisc va nous conseiller le second calcul mais il peut arriver dans de rares cas que le contrôleur recommande le premier. Vous aurez alors un écrit vous permettant d'utiliser le calcul le plus favorable mais cela ne vous protègera pas d'un contrôle. Vous pourrez néanmoins prouver votre bonne foi et éviter toute majoration. Pour interroger le fisc, j'ai détaillé la démarche ici : "comment obtenir une réponse écrite rapide des impôts?". N'hésitez pas à contribuer en commentaire si vous avez eu un retour sur le sujet.  

 

Changement et utilité du barème kilométrique.

 

Le gouvernement peut décider de changer le barème kilométrique chaque année. Cela étant, le barème que je vous donne ci-dessous est le même depuis 4 ans. On saura en début d'année prochaine si le fisc le reconduit pour une cinquième année. Je vous joins le lien vers le texte officiel en vigueur (BOFIP) en fin d'article si vous souhaitez vous assurer que c'est bien le barème kilométrique retenu à ce jour pour les impôts.

Le barème kilométrique comprend l'usure du véhicule mais aussi les réparations et bien entendu l'essence. Si vous l'utilisez pour calculer vos frais réels pour les impôts, il n'y a donc pas lieu de garder de justificatifs si ce n'est la carte grise et le calcul de la distance. En revanche, sachez qu'il est possible d'ajouter les frais de péages, de stationnement et parfois les intérêts du prêt qui ne sont pas compris dans le barème kilométrique. Qui plus est, il existe un second barème kilométrique souvent intéressant pour les LOA et vous pouvez déduire de nombreux frais réels en plus des kilomètres. Vous trouverez le détail ici : "Plus de 20 frais réels déductibles des impôts : kilomètres, repas, ordinateurs, vêtements etc...".

 

 

Barème kilométrique en vigueur : BOI-BAREME-000001-20180124


     Auteur de l'article Thibault DIRINGER

              Conseil auprès de Cabinets en Gestion Patrimoine Indépendants

             Formateur en Banque et Assurance - Master Gestion de patrimoine  


Écrire commentaire

Commentaires: 0