Articles récents, Impôt, Impôt 2020

Baisse de l’impôt 2020 : combien allez-vous payer en moins? Qui est perdant?

Le gouvernement annonce une baisse de l’impôt en 2020 pour la majorité des français. La communication est faite au niveau des tranches d’imposition qui vont changer avec l’apparition d’un taux de 11% au lieu de 14% qui va sans nul doute réduire la fiscalité de beaucoup de ménages. Cependant, on assistera en parallèle à une modification de la décote et à la suppression de la réduction d’impôt de 20% pour les ménages modestes. Ces deux dispositifs sont en défaveur des contribuables modestes. Ces trois variables chamboulent le calcul de l’impôt de manière importante. Je me propose donc de répondre à la question plus que légitime : l’impôt va t’il réellement baisser en 2020 pour tout le monde? Le nouveau barème et la modification de la décote peuvent-ils amener une hausse de l’impôt pour certains?

Trois changements au niveau du calcul de l’impôt en 2020.

Avant de se lancer dans les calculs, sachez qu’il faut prendre en compte les trois modifications suivantes. Ne vous focalisez pas que sur le nouveau barème de l’impôt, il faut prendre en compte la décote et la réduction fiscale de 20% pour savoir réellement si votre impôt va baisser.

1- Modification du barème fiscal 2020 : tranche fiscale à 11%.

Cette première modification est celle qui est mise en avant car elle permettra de réduire la fiscalité pour bon nombre de français. Le barème fiscal change pour 2020. On constate l’apparition d’une tranche à 11% au lieu de 14%. On peut aussi noter que le revenu imposable bascule dans les tranches plus hautes (30% et 41%) plus rapidement que précédemment. J’ai déjà présenté ce nouveau barème et les autres pour 2020 ici : barème de l’imposition 2020 et du taux à la source.

Barème des tranches d'imposition utilisé pour le calcul du prélèvement à la source en janvier 2020 avec le taux à 11%

2- Modification du calcul de la décote.

Ce second aspect est très important. L’impôt calculé via les tranches fiscales ci-dessus ne correspond pas à ce que vous devez payer. Le fisc applique ensuite parfois une décote qui va réduire la fiscalité. En 2019, la décote s’applique si l’impôt d’un célibataire est inférieur à 1 595 € (2 627 € pour les couples).

Pour 2020, le texte prévoit de modifier le calcul de la décote. Le seuil de déclenchement augmente ce qui permettra à plus de personnes d’en bénéficier. Par contre, le calcul de la décote est aussi modifié et la rend beaucoup moins intéressante. Le nouveau barème peut permettre une baisse de l’impôt mais le nouveau calcul de la décote fait que votre réduction sera moindre que les années passées. Je vais donc comparer le gain fiscal via le nouveau barème contre la perte fiscale engendrée par le nouveau calcul de la décote.

Pour ceux qui veulent le détail des calculs de la décote : Décote et impôt en 2020 : calculs et exemples.

3- Suppression de la réduction de 20% pour ménages modestes.

Une fois que le fisc a calculé l’impôt via les tranches et enlevé la décote le cas échéant, un dernier dispositif existe. Certains contribuables bénéficient d’une dernière baisse de l’impôt dégressive allant jusqu’à 20%. Le calcul est particulièrement compliqué. Cette baisse est réservée aux ménages modestes; vous êtes concerné si votre revenu fiscal de référence est inférieur à 21 036 € pour les célibataires et 42 072 € pour les couples (majorés de 3 797 € par demi-part). Les personnes concernées avaient jusqu’à présent une réduction allant jusqu’à 20% avant de devoir payer l’impôt. Cette mesure va disparaître pour 2020 ce qui fera nécessairement augmenter la fiscalité des personnes concernées. Il faut en tenir compte pour juger de la hausse ou de la baisse de l’impôt en 2020.

L’impôt va t’il réellement baisser en 2020? Qui est concerné?

Vous l’avez compris, les calculs sont en fait très compliqués car il faut jongler entre les trois variables. Je me propose de vous donner d’abord les conclusions et les grandes lignes globales afin de savoir qui va payer moins, qui va payer plus et qui ne sera pas impacté. Je mettrai à disposition mon simulateur personnel et je peux répondre à vos questions ou détailler un calcul en commentaire.

1- L’impôt va baisser pour la quasi-totalité des classes moyennes.

Je commence par la très bonne nouvelle. Malgré la refonte de la décote et la suppression de la réduction de 20%, le nouveau barème via la tranche à 11% fait que la majeure partie des français vont avoir une baisse de leur impôt. Le système est réellement bien pensé avec un gain mécanique à la clé. Pour que vous ayez une idée :

  • tous les célibataires avec une part ayant un revenu imposable entre 14 900 € et 73 750 € verront leur impôt diminuer.
  • tous les couples avec deux parts fiscales ayant un revenu imposable entre 28 000 € et 147 500 € verront leur impôt diminuer.

Je ne peux pas décrire toutes les situations (enfants, parent isolé etc…) mais il suffit de consulter vos parts et votre revenu imposable. Si vous avez un nombre de parts différents de 1 ou 2, vous pouvez multiplier les seuils que je donne par vos parts.

Exemple

Mr Corrigetonimpot a 1.5 parts et est célibataire. Il verra son impôt diminuer si son revenu imposable est entre 14 900*1.5 et 73 750 * 1.5.

2- Le gain en impôt en 2020 sera très léger pour les contribuables proches des seuils

Notez que le gain sera très faible si vous êtes au début de la fourchette ou à la fin. Un célibataire avec un revenu imposable proche de 14 900 € ou proche de 73 750 € gagnera quelques euros seulement. Idem pour les couples proches des deux seuils. Je peux ajouter que si vous êtes hors des seuils, le gain sera nul. La réforme du barème 2020 avec la tranche à 11% ne changera rien pour vous. Notons qu’en dessous, vous étiez déjà non imposable et qu’au-dessus, l’impôt est déjà extrêmement fort.

3- L’impôt va baisser de quelques centaines d’euros en 2020 pour beaucoup de français.

Le gain fiscal le plus important a lieu pour les célibataires ayant entre 19 000 et 40 000 € de revenus imposables. L’impôt peut baisser de 200 € jusqu’à 500 € pour certains. Cette même logique est applicable selon vos parts fiscales. Il suffit de multiplier votre nombre de parts à ces revenus imposables pour savoir si vous êtes parmi les gagnants (un couple avec 2 parts paiera beaucoup d’impôts en moins si son revenu imposable est entre 19000*2 soit 38 000 € et 40000*2 soit 80 000 €).

Après plusieurs simulations, j’ai l’impression que le gain le plus important est autour de 21 500 € de revenu imposable pour une part. Même si vous êtes en dehors de cette fourchette mais que vous restez dans les seuils, on a tout de même un gain allant de 50 € à 200 €; cela vaut aussi pour les gros revenus. Notez que même avec des revenus imposables de 60 000 € pour une part, on observe un gain d’une centaine d’euros

4- Aucun effet de seuil. Personne n’est perdant avec la tranche à 11% via le barème 2020.

Quand j’ai vu la réforme et la refonte de la décote, j’ai eu très peur que certains contribuables modestes en pâtissent. Il aurait été simple de communiquer sur la tranche fiscale à 11% et de supprimer la décote pour avantager certains tout en pénalisant les autres. Cette fois, je n’ai rien à redire. Le calcul est pensé de manière à ce que personne ne soit perdant. Soit votre impôt diminuera en 2020 via le nouveau barème à 11%, soit il ne bougera pas. C’est même une bonne chose car on simplifie les choses avec la suppression de la réduction pour personnes modestes de 20% qui était très compliquée à calculer. Si votre impôt ne change pas, c’est que vous êtes non imposable ou que vous avez déjà des revenus très importants. Je reste à l’écoute si quelqu’un me trouve un contre-exemple mais pour le moment je n’en trouve aucun.

Notez que votre taux de prélèvement à la source va changer plusieurs fois en 2020 suite à ce nouveau calcul assorti de plusieurs régularisations : pourquoi le taux de prélèvement à la source changera plusieurs fois en 2020?
Vous pouvez utiliser mon simulateur Excel qui calcule l’impôt selon le barème 2019 puis l’impôt selon le barème 2020. Cela permet de voir le gain exact pour chaque situation : simulateur de la baisse d’impôt 2020.

2 Commentaires
  1. Bonjour: J’ai démarré mon activé d’auto entrepreneur au 1er Janvier 2019. Je vais terminer ma première année avec une facturation autour de 100 000 euros. (Je sais que je peux dépasser les plafonds une seule fois) Pour l’instant que n’ai payé que très peu de charges à l’URSSAF, il ne m’ont réclamé que 5 400€ . En fait, ils n’ont pour le moment appliqué que les barème minimum de début d’activité. Sauriez vous me dire à quel moment ils vont régulariser et me réclamer les sommes dues, c’est à dire les 22%. D’avance merci.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.