Impôt

Barème kilométrique 2019 : comment calculer les frais pour les impôts?

Le barème kilométrique sert à calculer les indemnités représentées par les trajets que l’on a fait en voiture sur une année. L’administration fiscale le met à jour chaque année et il sert notamment à calculer les frais réels déductibles des impôts. Je vous donne la version en vigueur dans cet article accompagnée de plusieurs exemples de calculs. 

Barème automobile en vigueur pour 2019.

Le gouvernement a annoncé une revalorisation du barème pour les véhicules de 3 et 4 chevaux fiscaux. La hausse a concerné ceux concernés par les tranches hautes du barème donc les personnes effectuant beaucoup de kilomètres. Tout contribuable doit s’y tenir, il est le même pour tout le monde. Le barème 2019 sert notamment pour établir les frais réels sur la déclaration des revenus 2018.

Barème kilométrique 2019

CV signifie chevaux fiscaux et représente la puissance fiscale du véhicule. Si vous ne connaissez pas le nombre de chevaux fiscaux de votre voiture, il faut regarder la carte grise et regarder le chiffre situé devant la ligne « P6 ». Par exemple, si vous avez le chiffre 4 devant la ligne P6, c’est que votre voiture fait 4 chevaux fiscaux pour l’utilisation du barème ci-dessus. La lettre « d » représente la distance. Il faut calculer le nombre de kilomètres parcourus sur l’année entière. Depuis quelques années, les personnes qui ont un véhicule qui fait plus que 7 chevaux fiscaux sont plafonnés. Le barème kilométrique ne va pas au-delà de 7 chevaux fiscaux et ceux au-dessus doivent se contenter du même calcul.

Exemple de calculs via le barème kilométrique pour les impôts.

Au moment de la déclaration d’impôt, vous pouvez utiliser le barème pour déclarer vos frais réels à la place de l’abattement de 10% sur vos salaires. L’utilisation est relativement simple, il suffit de prendre le nombre de kilomètres parcourus dans l’année et le nombre de chevaux fiscaux pour trouver la case à utiliser. La première colonne ne pose pas de problème en général.

Exemple 
Mr Corrigetonimpôt a parcouru 4 000 kilomètres et sa voiture fait 4 chevaux fiscaux. Il constate via le barème que la formule de calcul est « 0.518 * d ». Il obtient donc 0.518 * 4 000 = 2 072 €. Il pourra déduire 2 072 € au lieu de l’abattement de 10%.

Attention, si vous faites plus de 5 000 kilomètres, on obtient une nouvelle formule. Sachez qu’il faut appliquer seulement le nouveau calcul et surtout ne pas additionner les deux.

Exemple 
Mr Corrigetonimpôt a toujours une voiture de 4 chevaux fiscaux mais il a parcouru 6 000 kilomètres. Le barème donne une formule de « 0.291*d + 1136 ». On va utiliser cette formule pour tous les kilomètres. Il ne faut surtout pas utiliser la formule précédent de « 0.493*d ». On obtient donc 0.291*6000 + 1136= 2 882€. Mr peut déduire 2 882€ des salaires à la place des 10%.

Ce conseil vaut également si vous faites plus de 20 000 kilomètres par an. Il suffit d’utiliser la formule finale et d’oublier les précédentes. Si notre Mr parcourt 21 000 kilomètres avec sa voiture, le barème fiscal donne une formule de 349* d soit un calcul de 21 000 * 349.

Comment utiliser le barème kilométrique si on change de voiture dans l’année?

Beaucoup de contribuables changent de voiture dans l’année ce qui peut poser problème si les chevaux fiscaux du nouveau véhicule sont différents. Pour ceux qui font moins de 5 000 kilomètres, le calcul va être assez simple. Il suffit de distinguer combien de kilomètres ont été faits avec la première voiture puis combien de kilomètres avec la seconde. Il faut ensuite utiliser les deux formules du barème.

Exemple 
Mr Corrigetonimpôt a fait 2 000 kilomètres avec une voiture de 4 chevaux et 1 000 kilomètres avec une voiture de 6 chevaux. Combien peut-il déduire?
1) On arrive à un total inférieur à 5 000 kilomètres. On va donc prendre la formule « 0.518*d » pour les 2 000 kilomètres et  « 0.568*d » pour les 1 000 kilomètres.
2) On obtient : 0.518 * 2000 + 0.568 * 1000 = 1 604€.

La situation devient beaucoup plus compliqué si vous êtes dans la seconde ou troisième colonne (plus de 5 000 kilomètres par an avec changement de voiture dans l’année). En imaginant que vos parcouriez 8 000 kilomètres avec une voiture de 5 chevaux fiscaux et 3 000 kilomètres avec une voiture de 3 chevaux fiscaux, on peut imaginer deux solutions.

Exemple 
1- Soit on prend la colonne « 5 000 à 20000 km » car au total Mr a fait plus de 11 000 kilomètres. On utilise cette colonne pour les 3 000 km à 3 CV et pour les 8 000 km à 5CV. On obtiendrait alors : 
(0.270*3000 + 906) + (0.305*8000 + 1 188) = 5 341€.
2- Soit on prend la colonne « 0 à 5000 km » pour les 3 000 kilomètres effectués à 3 chevaux fiscaux et la colonne « 5 000 à 20 000 km » pour les 8 000 kilomètres effectués à 5 chevaux fiscaux. On obtiendrait alors :
0.451*3 000 + (0.305 * 8000 + 1 188) = 4 858 €.

Le fisc vient nous préciser que c’est le second calcul qu’il faut utiliser. Le texte précise qu’il ne faut pas additionner les kilomètres mais bien distinguer chaque situation en reprenant le barème de départ. Je vous conseille vivement de faire ainsi. Il faut utiliser le barème deux fois en cas de changement de véhicule en distinguant bien la formule de calcul selon le nombre de kilomètres effectués. Je ne recommande pas le premier calcul qui bien que plus attractif peut amener un contrôle. Pour les plus sceptiques, je vous joins le lien en vigueur avec l’explication des impôts.

Changement et utilité du barème kilométrique.

Le gouvernement peut décider de changer le barème kilométrique chaque année. Cela étant, le barème que je vous donne ci-dessous est le même depuis 4 ans. On saura en début d’année prochaine si le fisc le reconduit pour une cinquième année. Je vous joins le lien vers le texte officiel en vigueur (BOFIP) en fin d’article si vous souhaitez vous assurer que c’est bien le barème kilométrique retenu à ce jour pour les impôts.
Le barème kilométrique comprend l’usure du véhicule mais aussi les réparations et bien entendu l’essence. Si vous l’utilisez pour calculer vos frais réels pour les impôts, il n’y a donc pas lieu de garder de justificatifs si ce n’est la carte grise et le calcul de la distance. En revanche, sachez qu’il est possible d’ajouter les frais de péages, de stationnement et parfois les intérêts du prêt qui ne sont pas compris dans le barème kilométrique. Qui plus est, il existe un second barème kilométrique souvent intéressant pour les LOA et vous pouvez déduire de nombreux frais réels en plus des kilomètres. Vous trouverez le détail ici : « Plus de 20 frais réels déductibles des impôts : kilomètres, repas, ordinateurs, vêtements etc… ».

Barème kilométrique en vigueur : BOI-BAREME-000001-20180124


10 Commentaires
  1. Bonjour,
    Concernant le changement de véhicule, il semblerait qu’il y ait une subtilité, indiquée sur le site impots.gouv :
    https://www.impots.gouv.fr/portail/particulier/questions/jutilise-plusieurs-vehicules-comment-dois-je-appliquer-le-bareme-kilometrique
    Dans ce cas, le barème s’appliquerait par véhicule et non pas par individu, ce qui laisse supposer pour quelqu’un qui effectuerait 10000 km avec 2 véhicules, qu’il peut utiliser le bareme 0/5000 pour le premier véhicule et réutiliser le même barème pour le second, les compteurs étant remis à zéro.
    je vous remercie par avance pour votre avis sur le sujet

    • Thibault Diringer - Corrigetonimpot

      Bonjour,
      Oui effectivement. Ca confirme la seconde option de l’exemple que je donne. Merci pour votre apport, je modifie l’article en conséquence pour qu’il soit plus clair!
      Cordialement.

  2. Bonjour

    J’ai une voiture 8 Cv . je suis payé maintenant . Km* 0,595 et je fais beaucoup de déplacement . bientôt je vais arriver à plus que 5000 .
    Je veux bien savoir quand c’est 5001+ je suis payé le 1288€ tout les combien de temps ????

    Je fais 500 KM environ par semaine .

    Merci pour votre aide

    • Thibault Diringer - Corrigetonimpot

      Bonjour,
      Ce barème sert à évaluer le montant des frais remboursés sur l’année entière. Si vous êtes remboursé, il faut voir avec votre employeur si il régularise en fin d’année ou non.
      Cordialement.

  3. Bonjour, excusez-moi mais pour moi ce n’est toujours pas clair.
    Sur le renvoi impotsgouv il y a écrit « j’utilise plusieurs véhicules », or changer de véhicule cela ne veut pas dire utiliser plusieurs véhicules.
    S’il y avait écrit « au cours de l’année écoulée j’ai utilisé plusieurs véhicules » ce serait clair, mais là l’utilisation du présent suppose une utilisation simultanée (des véhicules ;-)), ou alors je me trompe ?

  4. Bonjour, j’ai déménager en achetant une nouvelle maison. J’effectue à présent 40 kilomètres aller/retour seulement je ne sais pas comment déclarer mes frais sur le sit des impots.

  5. JEGARD MICHELLE

    bonjour. je ne sais pas comment déclarer mes impôts cette année. Nos revenus MR+MME 28395+20423
    1 enfant au lycée et 1 enfant qui a été en alternance contrat professionnalisation jusque 14/09/2018 IUT+ENTREPRISE. Puis embauché le 17/09. Il a des frais kms 66kms/jour+ repas. Revenu 10337 alternance+8103 euros. Dois-je le garder à charge ? puis-je deduire les frais de route pendant l’alternance ? Est-il considérer etudiant ou salarié ? Son taux de janvier 2019 était de 4.5%
    Je ne sais comment faire. Merci de me conseiller

  6. Bonjour
    Doté d’une voiture de fonction que j’utilise vie privé et profesionelle, le carburant m’est payé pour mes trajets profesionnels et pour mes 7000 premiers km en utilisation privé puis je dois les prendre en charge pour la partie privé. A coté de cela mon employeur me fait payé une participation d’environ 100 euros par mois et me rajoute un avantage en nature . question : puis je continuer de déduire mes frai réels pour aller de mon domicile à mon bureau ainsi que mes frais de repas. Merci

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.