Impôt

Pension alimentaire à un enfant majeur et impôt en 2019 : quels sont les plafonds, que peut-on déduire?

Si vous aidez un enfant majeur financièrement pour le logement, l’habillement ou la nourriture, vous avez la possibilité de déduire une pension alimentaire en espèce ou en nature. On fait le point sur le maximum déductible pour la déclaration d’impôt 2019 sur les revenus 2018.

Pension alimentaire en espèce à un enfant. Quel est le maximum déductible des impôts en 2019?

Si vous avez versé une somme à votre enfant majeur dans le besoin, vous pourrez la déduire de vos impôts. Chaque année, le fisc plafonne cet avantage fiscal. En 2019 (déclaration d’impôt 2019 concernant les pensions versées en 2018), la pension alimentaire déductible maximum pour l’entretien d’un enfant est de 5 888 €. Ce plafond est pour chaque foyer fiscal mais vaut pour chaque enfant. Il faut bien entendu avoir les justificatifs nécessaires pour prouver que la somme a été versée en 2018.

Exemple :
Mr Corrigetonimpôt a deux enfants majeurs. Il a donné 6 000 € au premier et 5 700 € au second en 2018. Quelle somme sera déduite des impôts?
1) La pension versée au premier enfant dépasse le plafond. Mr peut déclarer 6 000 € de pensions versées mais le fisc retiendra une déduction de 5 888 €.
2) La second pension versée est déductible aussi car le plafond se renouvelle pour chaque enfant. Mr peut déduire 5 700 €.
Au total, Mr va pouvoir déduire 5 888 + 5 700 soit 11 588 €.

L’enfant devra de son côté indiqué qu’il a reçu la pension dans son revenu imposable en case 1AO. Pour mémoire, le plafond de 2018 était de 5 795 €.

Pension alimentaire forfaitaire pour enfant majeur habitant sous votre toit.

Dans le cas où vous hébergez un enfant majeur sous votre toit, vous pouvez déduire une pension forfaitaire de 3 500 € sans justificatifs. Cela vaut aussi si vous hébergez vos parents. Si votre enfant a habité chez vous une partie de l’année, vous pouvez tout à fait faire une prorata sur ce forfait.

Exemple :
Mr Corrigetonimpôt a hébergé son fils majeur de janvier à août 2018. Il souhaite déduire la pension forfaitaire lors de sa déclaration d’impôt 2019.
Mr a hébergé son fils 8 mois sur 12. Il peut donc déduire 8/12ème du montant forfaitaire.
3500*8/12 = 2 333 €.
Mr va déduire 2 333 €.

Une fois encore, l’enfant doit ajouter la pension reçue en case 1AO de sa propre déclaration fiscale.

Dans quelle case déclarer les pensions sur la déclaration d’impôt en ligne?

Lors de la déclaration d’impôt en ligne 2019, il faudra être attentif lors de l’étape 3. Il faudra cocher la case « charges déductibles » à l’étape 3. Cela vous donnera accès au formulaire qui était situé avant à la page 4 de la déclaration d’impôt en ligne. Vous pourrez alors indiquer la pension à déduire dans la case 6EL. La pension en espèce plafonnée à 5 888 € ou la pension forfaitaire pour hébergement de 3 500 € sont à indiquer dans cette case.

Pour aller au bout de la technique, sachez que les deux pensions peuvent se cumuler. Si vous avez hébergé votre enfant toute l’année et que vous lui avez versé 2 000 € pour l’habillement, vous pouvez déduire 3 500 + 2 000 soit 5 500 €. Vous mettrez 5 500 € dans la case 6EL.

Quelles sont les conditions pour déduire une pension versées à un enfant majeur en 2019?

Le fisc autorise la déduction de la pension pour les sommes versées concernant le logement, la nourriture ou l’habillement de l’enfant… Concernant les autres frais, le texte officiel précise que : « l’obligation de fournir des aliments comprend la nourriture et le logement mais aussi tout ce qui est nécessaire à la vie – exemples : habillement/frais de santé/dépenses de scolarité ».

Par ailleurs, le fisc estime aussi que l’enfant doit être dans le besoin (étudiant, emplois précaires). Des situations un peu floues qui sont déterminées au cas par cas si l’administration fiscale estime qu’il y’a matière à contrôle.

Cette possibilité de déduction laisse apparaître une question primordiale pour optimiser l’impôt à laquelle nous avons répondu sur cet article : Comment déclarer l’enfant majeur sur les impôts? Faut-il le rattacher ou déduire une pension?

Les deux questions ci-dessous reviennent souvent dans les commentaires. Je les ajoute ici pour ceux concernés.
1) Comment savoir si mon enfant est « dans le besoin »? 
En effet, cet aspect est important car la déduction est possible si et seulement si l’enfant est dans le besoin. Le texte en vigueur précise sur le sujet qu’il faut : « que le créancier soit dans le besoin, c’est-à-dire démuni de ressources lui assurant des moyens suffisants d’existence. La notion de besoin présente un certain caractère de relativité, elle dépend notamment de la situation de famille du créancier et, dans une certaine mesure, de sa situation sociale ». Autrement dit, le fisc se laisse la possibilité d’étudier la situation au cas par cas et de juger si la déduction de la pension est justifiée ou non. Inutile de m’interroger sur le sujet, je ne suis pas en mesure de vous dire si la situation financière de votre enfant permet la déduction de la pension. En cas de contrôle, c’est l’inspecteur qui jugera s’il trouve acceptable la déduction ou non au vu de votre situation particulière. Il va de soi que si l’enfant perçoit un équivalent du RSA, la déduction de la pension ne pose pas problème. En revanche, que penser d’une personne percevant à peine le SMIC, étant en CDD etc… impossible de dire si vous pouvez déduire la pension sans risque car le texte ne le précise pas. De fait, vous avez deux solutions :
– Soit vous déduisez la pension. En cas de contrôle, une négociation s’engagera avec l’inspecteur et il faudra prouver que l’enfant est dans le besoin.
– Soit vous interrogez le fisc en amont pour savoir s’ils acceptent la déduction d’une pension au vu des ressources de l’enfant. Je vous conseille de suivre cette démarche qui donne le meilleur taux de réponse : comment contacter les impôts rapidement?

2) Les parents sont séparés et versent chacun une pension à l’enfant majeur qui à son propre foyer fiscal. Est-ce que chaque parent peut alors déduire 5 888 €?

A priori, le texte autorise chacun des parents à déduire 5 888 € s’ils ne sont plus sur une imposition commune (il faut bien sur toujours pouvoir prouver les sommes versées, que l’enfant soit dans le besoin et ce dernier doit rajouter toutes les pensions reçues sur son avis d’imposition). Le fisc précise que : « La limite légale s’applique par contribuable. Si les parents de l’enfant (ou du jeune couple) sont séparés ou divorcés, chacun d’eux peut déduire les dépenses qu’il expose pour l’entretien de celui-ci dans la limite de 5 888 €. »
Le texte est vigueur est ici : BOI-IR-BASE-20-30-20-30-20180206 à l’alinéa 230

Attention, le traitement des pensions alimentaires change avec l’impôt à la source pour les versements effectués en 2018. Tout le détail ici : pensions alimentaires et prélèvement à la source : tout ce qu’il faut savoir pour les pensions versées et reçues.

167 Commentaires
  1. Je suis divorcé avec 2 enfants en garde alternée dont 1 majeur
    Je versé depuis janvier 2018 une pension alimentaire de 300e mensuels par virement bancaire a la fille en plus de la garde alternée tous les 15 jours a mon domicile
    Je vais déduire 3600e sur ma déclaration!!!¡ Est ce juste??
    Ma fille est rattachée au foyer fiscal de sa mère
    Comment va t elle déclarer cette pension ??
    Mon ex épouse doit elle déclarer ce revenus avec ses propres revenus ??
    Sachant que le fait d avoir rattacher notre fille elle est non imposable!!
    Mais en ajoutant les 3600e percu par notre fille elle va payer un impôt??
    Cette pension est elle imposable. !!
    Merci pour votre reponse

  2. Bonjour
    Ma fille etudiante a eu 18 ans en avril 2018, est ce que je peux declarer en pensions versees, les frais inhérents post majorité ?de decembre a avril ? Ou seulement a partir d’avril… Je ne l’a rattache plus a mon foyer fiscal pour beneficier de ce credit d’impot.. Meme si avec le prelevement a la source apparemment je n’en bénéficie plus… Elle se declarera seule et non imposable sans revenu hormis le montant de mes pensions.. Pas simple simple tout ça merci de votre retour

  3. bonjour
    mon fils a 30 ans , il a toucher debut 2018 le RSA et depuis septembre 2018 il est apprenti, je lui ai donner 2500 € pour aider a payer ses factures de loyer ou assurance ou nourriture, puis je le deduire de mes impots, bien sur lui aussi devra les declarer. Je lui faisais des virements quand on le pouvait.

    merci d’avance

    Valérie

  4. Bonjour,
    Je suis mariée et j’ai 3 enfants étudiants de moins de 25 ans, tous les trois sans ressource. Le dernier est devenu majeur en décembre 2018.
    L’aînée fait ses études à proximité et loge chez nous. Nous lui avons acheté une voiture qu’elle utilise pour se rendre sur son lieu d’études ou à ses stages.
    Le second fait ses études à l’autre bout de la France et loue un logement. Nous lui versons 500€ tous les mois et payons ses trajets aller-retour en train (il rentre aux vacances scolaires et parfois 1 fois entre deux) et remboursons ses frais d’habillement.
    Le troisième fait ses études à proximité (3/4h – 1h de transport de la maison) et loge près de son lieu d’études depuis janvier 2019. Nous lui versons le montant de son loyer et remboursons ses frais alimentaires et d’habillement. Avant (2018), nous prenions en charge directement tous ses frais.

    Nous nous posons la question du choix du rattachement à notre foyer fiscal ou de la déduction d’une pension alimentaire pour chacun de nos 3 enfants.

    J’ai lu dans un de vos articles : « Aucune pension alimentaire déductible (que ce soit versée à un enfant, un ex-conjoint, le forfait pour enfant vivant sous son toit etc…) versée en 2018 n’ouvrira droit à un avantage fiscal. »
    J’en déduis donc que pour les impôts 2019 sur les revenus de 2018, il est préférable de rattacher nos 3 enfants à notre foyer, les pensions alimentaires versées en 2018 n’apportant aucune déduction. C’est bien cela ?

    Pour 2019, les conditions devraient être les mêmes : 3 étudiants de moins de 25 ans sans ressource, sur les mêmes lieux d’études et avec les mêmes logements.
    Pour l’aînée, logeant chez nous, nous pouvons prendre en compte le montant du forfait sans justificatif pour le logement et la nourriture (3500€). Pouvons-nous intégrer dans le montant de la pension alimentaire déclarée les frais d’habillement, de scolarité (inscription à l’université, achat de livres…) ? Pouvons-nous ajouter les frais de carburant et d’assurance voiture pour se rendre sur son lieu d’études ou sur son lieu de stage ?
    Pour le second qui fait ses études loin, le montant de la pension que nous lui versons couvre ses frais de logement et de nourriture. Pouvons-nous ajouter dans le montant de la pension alimentaire déclarée, les frais d’habillement, scolarité (inscription à l’école, achat de livres…) ? Pouvons-nous ajouter ses trajets aller-retour en train à la maison (environ tous les 2 mois) ?
    Pour le troisième qui fait ses études à une relative proximité, le montant de la pension que nous lui versons couvre uniquement son loyer et nous remboursons les frais pour la nourriture. Pouvons-nous intégrer dans le montant de la pension alimentaire déclarée, les frais d’habillement, de scolarité (inscription à l’université, achat de livres…) ? Pouvons-nous également intégrer son abonnement transport qu’il utilise pour faire ses courses ou pour ses trajets aller-retour entre son logement et la maison le week-end ?

    Merci d’avance pour vos réponses.
    Marie

  5. Bonjour,
    J’ai une question sur les déductions des pensions. Moi je suis en France et ma femme et mes 2 enfants mineurs sont en Côte d’Ivoire. j’ai contacté les impôts et ils m’ont dit que je pouvais déclarer une pension alimentaire forfaitaire pour ma femme et mes enfants. Cette pension forfaitaire est de combien par enfant? et dans quelle case de la déclaration il faut la renseigner.
    Merci par avance pour votre retour.

    • Thibault Diringer - Corrigetonimpot

      Bonjour,
      Je vous avoue que je suis moins calé sur les pensions versées pour enfants et conjoints à l’étranger… si quelqu’un à la réponse?

  6. Bonjour,
    Merci pour vos explications concises et très claires. J’ai lu tous les commentaires et ne retrouve pas mon cas. Mon fils de 22 ans vit chez moi, à ma charge. Il ne fait pas d’étude et a travaillé l’équivalent d’un mois en intérim en 2018. Je perçois une pension alimentaire (240€/mois) par son père (nous sommes séparés). Malgré cette pension alimentaire, puis-je déduire les 3445 € ?

    • Thibault Diringer - Corrigetonimpot

      Bonjour,
      Sur les pensions reçues, vous êtes imposée selon le régime dont vous dépendez et devez la déclarer dans les pensions reçues. Cela n’empêche pas d’avoir une pension versée par ailleurs déductibles si vous répondez aux conditions que j’explique.
      Cordialement.

  7. Bonjour,

    Un enfant majeur vit chez ses parents, mais ses parents non ni mariés, ni pacsés, ni rien du tout, et fiscalement indépendants pour l’IR. Chaque parent peut-il déduire le forfait de 3445€, et l’enfant faire une déclaration de revenus pour 2 x 3445 € (6890€) ?

    • Thibault Diringer - Corrigetonimpot

      Bonjour,
      C’est une bonne idée… jamais vu pour moi! J’ai envie de dire non car la maison est la même mais ça peut valoir le coup de demander au fisc.
      Cordialement.

  8. bjr, ma fille majeure qui vit seule, perçoit le rsa, comme cela n’est pas suffisant pour vivre je lui achète de l’alimentaire et des vêtements, puis je déclarer pour 2018 le montant de 3445€ (elle déclarera cette somme aussi sur sa déclaration)
    si je déclare cette somme, le RSA peut il lui être supprimé, il me semble que cette somme est tolérée ?
    merci pour votre réponse

    • Thibault Diringer - Corrigetonimpot

      Bonjour,
      Je suis beaucoup moins informé sur le RSA car on sort du fiscal pur. Il faudrait effectivement s’assurer en amont qu’une telle déduction ne vienne pas la priver de son aide.
      Cordialement.

  9. Bonjour
    Cette année mon fils de 20 ans étudiant va faire sa propre déclaration, il était sous mon toit de janvier à aout 2018 puis en logement étudiant car université à plus de 200km, les frais que j’ai engagé pour le logement étudiant et pour l’aider cette année sont 4026 € + je pourrais déduire 3500*8/12 = 2333 mais total plafonné à 5888 € case 6EL si je comprends bien ? puis je également cocher la case 7EF enfant à charge poursuivant leurs études ?

  10. Bonjour,
    nos enfants vivent en residence alternée.
    Mon ex mari me verse une pension alimentaire. le site des impôts précise qu’il ne peut pas la déduire de ses impôts car grâce à la résidence alternée, il bénéficie déjà de l’avantage fiscal lié à sa 1/2 part supplémentaire.
    Dois-je déclarer la pension perçue de mon côté ?
    Ce n’est écrit nul part, par contre, il est aussi écrit sur le site des impôts que celui qui déclare ne doit déclarer que ce que l’autre lui verse.
    Si Monsieur ne peut rien déduire, dans ce cas, je ne devrais rien déclarer non plus…. ai-je raison ??
    Merci

  11. Bonjour,
    En 2018, mon fils était majeur et en résidence alternée chez son père et moi (nous sommes séparés). Il est en classe prépa donc au lycée. Nous nous répartissions les dépenses.
    En 2019, il est chez moi au moins jusqu’en août. Actuellement, nous lui versons chacun 500 euros par mois pour qu’il règle toutes les dépenses d’inscriptions aux concours, d’habillement, restauration scolaire.
    Nous ne savons pas trop quelle déclaration faire pour les revenus 2018
    Merci de votre aide

  12. Bonjour et merci pour votre site qui est une richesse d’informations.
    Concernant la pension forfaitaire d’un enfant vivant sous notre toit, est ce que la notion « d’enfant dans le besoin » s’applique aussi pour ce type de pension ? Je voudrais être sûre car j’ai déduit 1000 e de pension alors que ma fille a déclaré 17000 de revenus en 2018
    Merci de votre éclairage, Cordialement

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.