Immobilier

Comment remplir la déclaration d’impôt 2019 pour la location meublée non professionnelle LMNP ou AIRBNB?

La déclaration d’impôt 2019 sur les revenus 2018 est particulièrement compliquée avec la mise en place de l’impôt à la source. De nouvelles cases apparaissent pour les loueurs en meublés LMNP ou les contribuables qui ont reçu des loyers via AirBNB en 2018. Il faudra être particulièrement attentif car ces rubriques permettent d’être exonéré d’impôt sur les loyers perçus via la fameuse année blanche 2018. Bien entendu, c’est au propriétaire de remplir correctement la déclaration pour éviter l’impôt. Je me focalise ici sur un tutoriel pratique : comment remplir la déclaration d’impôt 2019 si vous avez eu des loyers en 2018 via une location meublée non professionnelle ou via AIRBNB?

Des nouvelles cases sur la déclaration d’impôt 2019 pour les loyers de la location meublée perçus en 2018.

Rappelons le fonctionnement pour les déclarations passées. Le loueur en meublé professionnel avait deux options. Soit il optait pour le régime micro-BIC et se contentait d’indiquer les loyers dans la case 5ND de la déclaration 2042 C-pro. Soit le régime réel s’appliquait et il fallait alors remplir plusieurs formulaires dont le Cerfa 2031 et 2033. Le revenu foncier imposable subissait alors impôt selon la tranche fiscale et prélèvements sociaux de 17.2%.

Tout change pour la déclaration d’impôt 2019 avec la mise en place de l’impôt à la source et l’année blanche 2018. Pour le LMNP et les locations AirBNB, l’impôt généré par les loyers 2018 peut être annulé sous conditions afin d’éviter une double imposition. J’ai expliqué en détail les conditions à respecter sur les trois dernières années pour éviter la fiscalité ici : Location meublée LMNP et AirBNB : les loyers 2018 sont-ils exonérés d’impôts? Je vous laisse le lire si vous souhaitez comprendre la théorie, le présent article se consacre uniquement à l’aspect pratique : comment remplir la déclaration d’impôt pour éviter la fiscalité?

Déclaration d’impôt 2019 pour le LMNP et la location AirBNB : deux nouveaux cadres pour bénéficier du CIMR.

En premier lieu, sachez qu’il faudra toujours remplir les anciennes cases comme auparavant. Il faudra dans un premier temps remplir la case 5ND si vous optez pour le micro-BIC (voir AirBNB, location meublée non professionnelle et impôt) ou les déclarations 2031 et annexes au régime réel (ou 5NG pour les locations meublées ayant l’abattement de 71%). De fait, la déclaration d’impôt 2019 va engendrer un impôt calculé exactement comme les dernières années.

Afin que cet impôt soit annulé, la déclaration 2019 va permettre de bénéficier d’un crédit d’impôt nommé « modernisation recouvrement » (CIMR). Si par exemple l’impôt engendré par les loyers est de 500 €, un CIMR de 500 € sera calculé et viendra l’annuler (500 – 500 = 0). Il faudra donc remplir deux nouveaux cadres pour que le CIMR soit calculé et s’applique.
Le premier va servir à calculer un crédit d’impôt modernisation recouvrement qui va annuler l’impôt sur le revenu engendré par vos loyers 2018.

La seconde rubrique devra être remplie afin d’avoir un second crédit d’impôt « prélèvements sociaux » (CIPS) qui lui va annuler les prélèvements sociaux de 17.2% engendrés par vos loyers meublés de 2018.

Déclaration d’impôt 2019 du loueur meublé : il faut remplir les deux cases « crédit d’impôt modernisation du recouvrement » pour éviter tout bug.

Premier aspect important : il faudra remplir les deux cadres correctement. Le fait d’en remplir un seul va engendrer une erreur dans le calcul et un rejet de la déclaration d’impôt. C’est nécessaire car le LMNP ou la location meublée AirBNB engendrent deux impôts différents.

Exemple

Mr Corrigetonimpot loue un bien meublé en Airbnb et déclare ses loyers 2018 en micro-BIC sur la déclaration 2019. Cela engendre 500 € d’impôts et 400 € de prélèvements sociaux.
1- Il devra d’abord remplir le cadre CIMR pour les revenus industriels et commerciaux avec les cases BIA, 5TJ, 5HN etc…. Ces rubriques vont permettre d’annuler les 500 € d’impôts.
2- Il devra aussi remplir le cadre « annulation des prélèvements sociaux sur les location meublées non professionnelles 2018 : crédit d’impôt modernisation du recouvrement » avec les cases LMA, 5QX, 5DH… Cela permettra d’annuler les 400 € de prélèvements sociaux via le CIPS.

Second point : si vous ne remplissez ni l’un ni l’autre, le CIMR ne pourra pas être calculé et vous subirez une fiscalité inutile. Nous allons donc voir pas à pas comment remplir chacune de ces rubriques et je vous conseille de vous assurer qu’un crédit d’impôt modernisation recouvrement vient bien annuler l’impôt ET les prélèvements sociaux à la fin de la déclaration d’impôt 2019. Je détaille tous les cas de figure pour que chacun s’y retrouve.

1- Les loyers meublés ou AirBNB 2018 sont inférieurs aux années passées : case BIA, 5TJ, LMA, 5QX…de la déclaration d’impôt 2019.

Si vos loyers meublés perçus en 2018 sont inférieurs à l’un de ceux des trois dernières années, l’année blanche s’applique pleinement et la totalité de la fiscalité engendrée sera annulée par le biais du CIMR. Vous devez alors remplir les rubriques suivantes sur la déclaration d’impôt 2019 après avoir déclaré vos loyers.

Comment remplir la déclaration d’impôt 2019 si mes loyers meublés LMNP ou AirBNB 2018 sont inférieurs à l’une des trois années passées?

  • Cocher la case BIA dans le cadre « Annulation de l’impôt sur les revenus industriels et commerciaux 2018 : CIMR ». Il est possible que la case n’apparaisse pas si le fisc connait déjà vos revenus des années passées. Il suffit alors de s’assurer que les cases ci-dessous soient bien remplies et que l’impôt final est bien annulé.
  • Indiquer vos bénéfices de 2015 à 2017 dans les cases 5TJ, 5UV et 5UW. Elles sont normalement pré-remplies en ligne.
  • Cocher la case LMA dans le cadre « prélèvement sociaux et CIMR pour la location meublée non professionnelle 2018 ».
  • Indiquer vos bénéfices en case 5QX, 5RX et 5SU si non remplie (même montant que précédemment).

La déclaration d’impôt est alors valide. L’impôt et les prélèvements sociaux engendrés par la location meublée LMNP ou AirBNB 2018 doivent être annulés via le crédit d’impôt modernisation recouvrement et le crédit d’impôt prélèvements sociaux. En cas de bug, c’est que vous n’avez pas coché les deux cases BIA et LMA ou que vos loyers déclarés sont supérieurs à l’un de ceux des trois dernières années.

2- Location meublée non professionnelle et loyers de 2018 en hausse : la déclaration d’impôt 2019 engendre de la fiscalité.

Dans l’optique où les loyers perçus via le meublé en 2018 sont strictement supérieurs à ceux des trois années passées, la déclaration d’impôt 2019 présentera un impôt à payer. Le CIMR va s’appliquer partiellement seulement. Il sera possible de le réclamer en N+1 (voir mon article annexe cité plus haut pour les explications). Il faut quand même prendre le temps de bien remplir les cadres afin que le fisc vous impose seulement sur la partie des loyers 2018 (« exceptionnelle ») qui est supérieure à la moyenne des trois années passées. Si vous ne faites rien, l’impôt sera calculé sur tout vos loyers et sera bien plus élevé.

Comment remplir la déclaration d’impôt 2019 si mes loyers meublés LMNP ou AirBNB 2018 sont supérieurs à l’une des trois années passées?

  • Ne pas cocher les cases BIA et LMA.
  • Indiquer les bénéfices des années passées dans les cases 5TJ, 5UV, 5UW et 5QX, 5RX, 5SU.

Dans une telle situation, vous bénéficierez quand même du crédit d’impôt modernisation recouvrement et de son homologue pour les prélèvements sociaux. Ils doivent apparaître à la fin de la saisie de la déclaration. En revanche, ils n’annuleront pas toute la fiscalité. Il est parfaitement normal que vos loyers meublés 2018 engendrent un peu d’impôt et de prélèvements sociaux en plus du prélèvement à la source.

3- Déclaration d’impôt 2019 pour les locations meublées non professionnelles et AirBNB débutées en 2018.

Dernière situation : vous avez commencé à louer un bien meublé en 2018. Avant toute chose, notez que le fisc traite vos revenus fonciers provenant des immobiliers meublés au global. Si vous aviez un bien meublé et qu’un second s’est ajouté en 2018, vous relevez des points précédents. Cette rubrique ne s’applique qu’aux personnes qui louent un premier bien meublé en 2018. Le fisc va alors appliquer l’année blanche pleinement et vous devriez alors voir tout l’impôt annulé par le CIMR si vous remplissez les cases de la déclaration d’impôt 2019 correctement.

Comment remplir la déclaration d’impôt 2019 si mes locations meublées non professionnelles LMNP ou AirBNB sont les premiers en 2018?

  • Cochez la case 5HN.
  • Cochez la case 5DH.

Une démarche assez simple, prenez bien soin de vous assurer que rien n’est rempli dans les cases 5TJ ou 5QX et suivants. Vous pouvez vérifier le bon fonctionnement en vous assurant à la fin de la déclaration que l’impôt et les prélèvements sociaux issus de votre bien meublé ont été annulés par le CIMR et le CIMR spécial prélèvements sociaux. Comme expliqué dans mon article annexe, le fisc pourra revenir sur cette exonération s’il s’avère que vos loyers ne perdurent pas l’année suivante.

La déclaration d’impôt 2019 sera la seule particulière pour les revenus issus de la location meublée non professionnelle ou AirBNB. A partir de l’année suivante, vous retrouverez la formalité habituelle; seul la date de paiement va changer avec l’impôt à la source : Impôt à la source et location meublée non professionnelle : comment ça marche?

61 Commentaires
  1. Bonjour

    Je suis actuellement en location aibnb et je vais passer en location vide en septembre.
    Et j’aimerai savoir comment ça se passer ma déclaration pour l’annee prochaine

    Merci d’avance
    Cordialement

  2. Bonjour, j’ai fait une déclaration POI et j’ai un numéro siren de LMNP depuis mars 2018 cette année 2018 je n’ais fait que des travaux et je vais être en déficit reportable, dans quelles cases dois je remplir le montant du déficit ? Merci pour votre réponse.

  3. Bonjour Thibault,

    Merci pour ton aide dans la déclaration d’impôts! C’est top!
    Petite question : les déficits déclarés dans la 2042 C PRO au régime du bénéfice réel doivent intégrer les charges d’amortissement ou les exclure ?
    Car j’ai retenu que les amortissements ne peuvent pas créer de déficits sur l’année N mais être imputés uniquement sur les bénéfices futurs des années N+1, N+2, etc… indéfiniment.
    Faut-il déclarer les déficits du fait des amortissements à cet endroit et si non, à quel endroit ?
    Merci d’avance de ton retour et bonne journée à vous !

  4. Bonsoir,
    Tout simplement, mille mercis. Parfaitement clair, vous m’avez fait gagner un temps précieux.
    Bien cordialement.

  5. porcher denis

    BONJOUR … EN 2O17, J’AI LOUE POUR LA PREMIERE FOIS 7JOURS (7O5E) _ MA RESIDENCE PRINCIPALE VIA AIRBNB. LA LOCATION NE DEPASSANT PAS 76OE, JE N’AI PAS DECLARE CETTE SOMME. EN 2018, J’AI LOUE
    PLUS DE JOURS (3123E) QUE ME CONSEILLEZ-VOUS DE COCHER COMME CASES ? POUR BENEFICIER DU CIMR
    MERCI POUR VOTRE REPONSE

  6. Merci pour précieux renseignements qu’il aurait été normal que l’administration fiscale donne clairement au moins à tous ceux déjà concernés par la déclaration de leurs revenus de location (meublée ou AirBNB).
    Peut-être ai-je mal suivi, mais comment s’assurer que cet impôt et ces prélèvements ont bien été supprimés suite à ce parcours du combattant?

    • Thibault Diringer - Corrigetonimpot

      Bonjour,
      Normalement vous le constatez à la fin de la déclaration, il n’y a pas d’impôt ni de prélèvements sociaux à payer.
      Cordialement.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.