Simulateur Excel : calcul de l'impôt sur la plus-value immobilière.

Dernière mise à jour : janvier 2018
Dernière mise à jour : janvier 2018
Télécharger
Simulateur de l'impôt sur la plus-value immobilière
Simulateur plus-value immobilière (1).xl
Feuille de calcul Microsoft Excel 283.5 KB

 

Si vous possédez une maison ou un appartement que vous souhaitez revendre, il est fort possible que vous deviez payer impôt sur le revenu et prélèvements sociaux sur la plus-value. Un calcul réalisé par le notaire où la fiscalité est souvent difficile à estimer en amont. Notre simulateur Excel gratuit vous permettra de connaître l'impôt exact à payer lors de la vente sur la plus-value immobilière.

 

Quels sont les ventes de biens immobiliers qui sont soumises à l'impôt sur la plus-value?

 

En France, la cession de la résidence principale est exonérée fiscalement. Une opportunité régulièrement utilisée pour éviter l'impôt mais qui est conditionnée au fait d'habiter au moins un an dans le logement. En revanche, toute cession d'une résidence secondaire, maison de vacance, appartement locatif... vous oblige à supporter l'impôt sur la plus-value immobilière. Si vous avez acheté un bien 100 000 € et que vous le revendez à 110 000 €, des taxes sont prises sur les 10 000 € gagnés.

Certaines cessions spécifiques échappent à l'impôt : ventes inférieures à 30 000 €, biens détenus depuis plus de 30 ans, contribuables retraités ou invalides modestes.... Des conditions assez restrictives, la plupart des ventes de biens immobiliers hors résidence principale entraînent un impôt sur la plus-value.

 

Simulateur Excel gratuit : calcul de l'impôt sur la plus-value immobilière en trois clics.

 

Le calcul de l'impôt est très complexe : il faut distinguer impôt sur le revenu, prélèvements sociaux et taxe complémentaire. Des taux fiscaux différents associés à des abattements spécifiques avant calcul de l'impôt rendent le détail compliqué pour le contribuable néophyte. Le simulateur vous permettra de connaître l'impôt total exact en quelques clics, il suffit de télécharger le fichier Excel ci-dessous et d'indiquer :

- Le prix auquel vous avez acheté le bien;

- Le prix auquel vous cédez le bien;

- Le nombre d'année pendant lequel vous avez conservé le bien.

Le logiciel calculera alors la plus-value, les abattements et les différents impôts.

 

Sachez que les textes autorisent le vendeur a déduire les frais d'acquisition avant impôt de deux manières : forfait de 7.5% du prix d'achat ou frais réellement supporté. Même logique pour les travaux avec la possibilité de déduire 15% ou les travaux réellement effectués. Notez bien que les travaux déduits des revenus fonciers ne sont pas concernés. Le logiciel estime seul le forfait et vous laisse la possibilité de remplacer les montants par les charges réellement supportées si vous le souhaitez.

 

 

N'hésitez pas à nous contacter pour toute question ou pour vous assurer du montant de l'impôt calculé par le logiciel. D'une part, des conditions sont nécessaires pour pouvoir déduire les frais d'acquisition et de travaux. D'autre part, des situations spécifiques peuvent vous amener à être éligible à un abattement supplémentaire de 25% lors du calcul de l'impôt sur la plus-value immobilière. 

 

Télécharger
Simulateur impôt sur la plus-value immobilière
Simulateur plus-value immobilière (1).xl
Feuille de calcul Microsoft Excel 283.5 KB

SCPI : Pour qui, Pourquoi, Comment?

 corrigetonimpot.fr

 


     Auteur de l'article Thibault DIRINGER

              Conseil auprès de Cabinets en Gestion Patrimoine Indépendants

             Formateur en Banque et Assurance - Master Gestion de patrimoine  


Écrire commentaire

Commentaires: 14
  • #1

    Morgane (mercredi, 17 mai 2017 13:05)

    Bonjour,
    Quel est votre calcule "Fiscalité sur le revenu" ?
    Merci

  • #2

    Corrige ton impôt (mercredi, 17 mai 2017 19:09)

    Bonjour Morgane,

    La ligne "fiscalité sur le revenu" correspond au calcul de l'impôt sur le revenu que vous aurez à payer lors de la cession du bien.
    A ceci s'ajoute les prélèvements sociaux et la taxe complémentaire dans certains cas. Il y'a 3 impôts différents à payer au total.
    Cordialement

  • #3

    Daniel (lundi, 05 février 2018 10:51)

    Bonjour,
    il me semble que la csg est restée à 15,5% (17,2% depuis le 1er janvier 2018) sur le fichier excel ?
    Bien cordialement

  • #4

    Corrige ton impôt (lundi, 05 février 2018 10:55)

    Bonjour Daniel,
    C'est exact, merci pour votre remarque. C'est corrigé!
    Cordialement.

  • #5

    LABADIE (mercredi, 21 février 2018 20:25)

    Quelle est la règle en matière de plus value sur un bâtiment acheté dans les années 1950 et qui serait vendu en 2018 suite à la cessation d'activité ?
    Merci de votre réponse
    Michel LABADIE

  • #6

    Corrige ton impôt (jeudi, 22 février 2018 03:14)

    Bonjour Labadie,
    Je suis spécialisé en fiscalité du particulier. Si le bien est vendu dans le cadre d'une cession d'entreprise, il faut se rapprocher de votre expert-comptable. Si vous le vendez en tant que particulier, le bien est exonéré au bout de 30 ans de détention.
    Cordialement.

  • #7

    cindy (lundi, 26 mars 2018 09:16)

    Bonjour,
    Je n'arrive pas a télécharger votre fichier excel. Un message m'indique que le fichier est corrompu.
    Pouvez vous me l'envoyer par mail ?
    Cordialement

  • #8

    Corrige ton impôt (lundi, 26 mars 2018 11:16)

    Bonjour,
    Oui aucune problème on peut essayer (bien que vous êtes la seule à avoir ce problème, j'ai peur que ça soit pareil). Vous pouvez me faire suivre votre mail en écrivant depuis un des cadres de la rubrique "contact".
    Cordialement.

  • #9

    sylvie sawade (jeudi, 26 avril 2018 18:22)

    Bonsoir!
    J'ai des discussions sévères depuis plusieurs semaines avec une employée de notaire concernant le formulaire 2048 pour le calcul de l'impôt sur la plus-value.
    La situation est la suivante:
    La maison parentale appartenant à ma mère (50%) + 20% de l'usufruit est vendue. Nous sommes trois enfants (tous non-résidents).
    La valeur de la part d'acquisition pour chacun des enfants est de 13.212 Euros.
    En 2012, une partie du terrain (912m2) a été vendue en tant que terrain non constructible, le gain pour chaque enfant était de 4.666 Euros.
    Le terrain (avec maison) est passé de 2242 à 1330 m2.
    Comment calculer le prix d'acquisition à renseigner sur la ligne 20 du formulaire?
    L'employée du notaire obtient un résultat (ligne 20) de 3957 Euro (vente 912 m2 pour 40000 Euros, reste 1330 m2 proportionnellement - la valeur de la maison a été complètement oubliée dans son compte).
    Cordialement

  • #10

    Corrige ton impôt (jeudi, 26 avril 2018 23:00)

    Bonjour,
    Sur ce type de problématique, il peut-être intéressant de solliciter un gestionnaire de patrimoine. Il sera neutre et fera le bon calcul.
    Cordialement.

  • #11

    Fabre (lundi, 09 juillet 2018 06:47)

    Bonjour
    Est on obligé d utiliser en 2018 des déficits reportables (année blanche ils sont perdus)

  • #12

    Corrigetonimpôt (lundi, 09 juillet 2018 15:58)

    Bonjour Fabre,
    Je ne sais pas encore mais j'ai envie de penser qu'ils seront perdus vu que tout est fait pour que les contribuables soient pénalisés.
    Cordialement.

  • #13

    Jacques (mardi, 18 septembre 2018 12:06)

    Bonjour cher Mr Corrigetonimpot et merci pour votre précieux site, et si bien expliqué
    Pourriez vous me donner votre avis sur la question suivante :
    Nous avons divorcé l’année dernière et étions propriétaire en commun de notre résidence principale, achetée en janvier 2001.
    Pour éviter de vendre la maison, nous avons signé une convention d’indivision et sommes restés copropriétaires tous les 2 (80% pour moi, 20% pour elle)
    Mon ex épouse a fait l’acquisition de sa nouvelle résidence principale, et je lui ai consenti un prêt personnel équivalent grosso modo a sa part, pour financer son apport personnel.
    Nous avons convenu qu’elle me rembourserait ce prêt sur sa part (20%) lors de vente de la maison.

    Aujourd’hui, j’envisage avec son accord de vendre cette maison. Cette vente génèrera une forte plus-value, qui du coup ne sera pas exonérée d’impôts sur la plus-value pour sa part. (Ce n’est plus sa résidence principale et l’achat date de moins de 30 ans). Je trouve cela particulièrement injuste pour elle car cette maison n’est plus sa résidence principale que depuis 1 an, alors que la plus-value s’est constituée sur 18 ans.

    Un calcul grâce à un simulateur m’indique un impôt de l’ordre de 10.000 euros. Voyez vous un moyen de défendre cette cause pour être exonéré ? J’ai lu qu’une exonération était possible si le montant de la vente était réinvestit dans l’achat d’une résidence principale. C’est bien ce que nous avons fait, dans l’esprit, puisqu’elle me remboursera un prêt qui a servi un an plus tôt a acheté sa résidence principale. Est-ce selon vous un moyen plausible d’obtenir une exonération, comment défendrieriez vous cette demande ?

    En vous remerciant vivement pour votre aide
    Bien amialement

  • #14

    Corrige ton impôt (mardi, 18 septembre 2018 16:33)

    Bonjour Jacques,
    Je comprends bien l'idée mais j'ai peur que le fisc soit moins compréhensif que moi, surtout s'il y'a 10 000 € à récupérer dans l'histoire. Sur un tel cas, ça relève plus de l'avocat fiscaliste car la situation est particulièrement spécifique...
    Cordialement.