Auto-entrepreneur, Impôt

Auto-entrepreneur : comment remplir la déclaration d’impôt sur les revenus? Montant, case et accès au formulaire 2042C.

Je vois de plus en plus de redressement fiscal auprès des auto-entrepreneurs. C’est malheureusement souvent à cause d’une simple erreur administrative lors de la déclaration d’impôt sur les revenus. Les cases à remplir sont difficiles à trouver et il en existe plusieurs. D’une part les auto-entrepreneurs peuvent être sous des régimes différents (BNC, BIC) et d’autre part il existe deux fiscalités différentes selon ce que vous avez choisi pour votre auto-entreprise. Pour chaque situation, la case à remplir lors de la déclaration d’impôt en mai n’est pas la même. Une erreur dans le choix de la case et l’impôt calculé peut changer de plusieurs centaines d’euros expliquant la possibilité d’un redressement. Je vous explique dans cet article en détail :
– Comment savoir de quel régime fiscal on dépend en tant qu’auto-entrepreneur (prélèvement libératoire ou non)?
– Quelle case doit-on remplir lors de la déclaration d’impôt sur le revenu et avec quel montant?
– Comment trouver les cases sur la déclaration d’impôt en ligne sur le site « impôt.gouv » (formulaire 2042C Pro)?
– Comment remplir les nouvelles cases de la déclaration d’impôt 2019 pour bénéficier de l’année sans impôt 2018?

Auto-entrepreneur : comment savoir de quel régime fiscal vous dépendez et quel choix vous avez fait pour vos impôts ?

Avant toute chose, sachez que je vous explique dans cet article uniquement comment remplir correctement la déclaration d’impôt sur le revenu en trouvant la bonne case. Si vous voulez connaître l’impact du choix fiscal, je l’ai développé ici : auto-entrepreneur : faut-il choisir le prélèvement libératoire de l’impôt ou choisir le régime normal?. Pour comprendre quelle case vous concerne sur la déclaration d’impôt, il faut que vous identifiiez la nature de vos revenus et le choix que vous avez fait lors de l’inscription pour la fiscalité. Vous devez avoir ces deux informations pour faire votre déclaration d’impôt correctement.

Auto-entrepreneur : avez-vous opté pour le prélèvement libératoire de l’impôt ou pour le régime normal ?

La première question primordiale est de connaître votre mode d’imposition.
– Soit vous êtes au prélèvement libératoire : on vous a déjà ponctionné l’impôt. Vous remplirez quand même une case dans la déclaration d’impôt car le fisc fait un calcul spécifique pour les autoentrepreneurs en couple ou ayant d’autres revenus (voir : auto-entrepreneur en couple/salarié : attention au calcul de l’impôt au taux effectif si vous optez pour le prélèvement libératoire). Ce mode de calcul vient faire augmenter votre impôt sur le revenu mais vous devez remplir la case sous peine de redressement.
– Soit vous êtes au régime normal : vous n’avez pas encore payé l’impôt. Vous remplirez alors une autre case sur la déclaration qui va engendrer la fiscalité sur l’avis d’imposition.

Autant vous dire que si vous confondez les cases, la différence sera énorme et le redressement douloureux. Pour savoir si vous êtes ou non au prélèvement libératoire, je vous invite à vous connecter sur votre espace en ligne sur « lautoentrepreneur » ou « netentreprise » et à cliquer sur la rubrique « Télédéclaration en cours ».
Vous verrez sur la ligne tout en haut si vous êtes ou non au prélèvement libératoire. Soit il y’a la phrase « vous avez opté pour le prélèvement libératoire » comme sur l’image ci-dessous. Soit elle n’y est pas, auquel cas vous êtes sous le régime normal. 
Une autre astuce consiste à regarder ses relevés mensuels/trimestriels de déclaration du chiffre d’affaire. Ceux qui ont opté pour le prélèvement libératoire verront qu’on leur a ponctionné l’impôt. Soit à un taux de 2.2%, soit 1.7%, soit 1% selon votre activité.

Maintenant que vous connaissez votre mode d’imposition, il faut déterminer la nature de vos revenus.

Auto-entrepreneur : vos revenus dépendent t’ils des BNC ou BIC?

Selon votre activité, le fisc va classifier vos revenus. Certains perçoivent des « BNC : bénéfices non commerciaux ». D’autres ont des « BIC : bénéfices industriels et commerciaux ». Il est important de savoir lequel des deux vous concerne car les abattements fiscaux ne sont pas les mêmes. Une personne qui perçoit des BNC peut avoir un abattement avant impôt de 34% alors qu’un autre avec des BIC aura 50% d’abattement (prestations de services et locations meublées) voir même 71% (vente de marchandises). Impossible de vous tromper de case à ce niveau sans venir fausser la fiscalité. C’est la nature de votre activité qui va conditionner le régime, vous ne pouvez pas choisir. Selon votre métier lors de l’inscription, l’Urssaf vous a enregistré comme BIC prestation de service ou BIC vente de marchandises ou BNC. Si vous ne savez pas dans quelle classe vous êtes, vous avez plusieurs choix :
– De manière générale, les BIC sont les activités commerciales, artisanales, industrielles et les prestations de services (ventes de marchandises, activités liées aux bâtiments etc…). Les BNC sont les activités libérales, de conseils ou professions intellectuelles (conseil d’entreprise, traducteur etc….).
– Sur les documents de l’Urssaf, vous trouverez parfois la mention BNC ou BIC notamment sur les relevés fiscaux.
– Sur votre espace « lautoentrepreneur », vous pouvez aller dans la rubrique « échanges avec mon Urssaf » et « Relevé de situation comptable ». Vous aurez alors accès à un document Pdf indiquant la nature des revenus en page 2.

Maintenant que vous avez identifié la nature des revenus ET le choix fiscal, nous pouvons voir la déclaration d’impôt sur le revenu.

Auto-entrepreneur : quel montant faut-il mettre dans quelle case dans la déclaration d’impôt sur le revenu (en ligne et sur la 2042C Pro)?

Réglons un premier problème : les autos-entrepreneurs doivent remplir le montant total du chiffre d’affaire de l’année passée. Le fisc fera les abattements tout seul, il prendra en compte le prélèvement libératoire payé l’année d’avant tout seul etc… Quelle que soit la case, vous y indiquerez le montant total du chiffre d’affaire de l’année passée, impossible d’en déduire quoi que ce soit (c’est le principe et la limite de l’auto-entreprise, on ne peut pas déduire de charges pour l’impôt). 

Vous avez opté pour le prélèvement libératoire de l’impôt : cases 5TA, 5TB ou 5TE.

Les auto-entrepreneurs ayant opté pour le prélèvement libératoire vont devoir remplir les case 5TA, 5TB et 5TE de la déclaration d’impôt 2042C-Pro.
5TA : concerne ceux qui font de la vente de marchandises (BIC avec abattement de 71%).
5TB : concerne ceux qui font de la prrestation de services (BIC avec abattement de 50%).
5TE : pour les bénéfices non commerciaux.

Pour trouver ces trois cases, il faudra être attentif à l’étape 3 de la déclaration d’impôt en ligne sur « impôt.gouv » et cocher la rubrique « Auto-entrepreneur ayant opté pour le versement libératoire de l’impôt ». Une vidéo est jointe en fin d’article reprenant la démarche pas à pas.

Vous n’avez pas pris le prélèvement libératoire de l’impôt : cases 5KO, 5KP ou 5HQ.

Les cases à remplir pour la déclaration d’impôt ne sont plus les mêmes. Il faudra alors trouver les cases 5KO, 5KP ou 5HQ du formulaire 2042C-Pro.
5KO : concerne ceux qui font de la vente de marchandises (BIC avec abattement de 71%).
5KP : concerne ceux qui font de la prestation de services (BIC avec abattement de 50%).
5HQ : pour les bénéfices non commerciaux.

Pour avoir accès à ces cases, c’est un peu plus compliqué. Soit vous dépendez des bénéfices industriels et commerciaux. Les cases 5KO ou 5KP apparaitront si vous cochez la rubrique « revenus industriels et commerciaux » à l’étape 3 de la déclaration d’impôt en ligne. Soit vous dépendez des bénéfices non commerciaux. Vous devez alors cocher la rubrique « revenus non commerciaux professionnels » pour que la case 5HQ apparaisse.

Une fois cela fait, notez bien qu’il faudra continuer à faire vos déclarations mensuelles ou trimestrielles auprès de l’URSAFF.

Déclaration d’impôt 2019 : nouvelles cases pour les micro-entreprises avec le prélèvement à la source.

La mise en place du prélèvement à la source ne vous dispense pas de la déclaration. Pire encore, tous les auto-entrepreneurs de 2018 doivent remplir la déclaration d’impôt 2019 en mettant leur chiffre d’affaire dans une des cases que je viens d’évoquer mais de nouvelles cases sont à remplir. Il est très important de le faire car elles serviront à annuler l’impôt.

Je me focalise sur la façon de remplir la déclaration d’impôt 2019. Pour comprendre, je vous invite à lire : Impôt des micro-entrepreneurs : comment être exonéré en 2018 avec la mise en place du prélèvement à la source et l’année blanche?
Rappelons juste que l’impôt engendré par le chiffre d’affaire 2018 sur la déclaration d’impôt 2019 est annulé via un crédit d’impôt (CIMR alias crédit d’impôt modernisation recouvrement). Pour cela, il faut que le chiffre d’affaire du micro-autoentrepreneur en 2018 ne soit pas supérieur à celui des 3 années passées. A défaut, le fisc retiendra un impôt pour la partie du CA 2018 qui dépasse via la déclaration d’impôt 2019 et il faudra le réclamer l’an prochain sous conditions (voir article joint ci-dessus).

1- Auto-entrepreneur au prélèvement libératoire : déclaration d’impôt 2019 sur revenus 2018 classique.

Si vous avez subi le prélèvement libératoire en 2018, la déclaration d’impôt 2019 ne présente pas de nouvelles cases. Il suffit de remplir les cases 5TA, 5TB ou 5TE comme nous l’avons vu et c’est terminé. Notons que le passage au prélèvement à la source ne vous permet pas d’être exonéré du prélèvement libératoire sur les revenus 2018. L’année blanche ne vous concerne pas.
Nous avions vu que les micro-entrepreneurs dans cette position étaient parfois lésés avec l’impôt à la source : qui sont les perdants avec l’année blanche?
Notons enfin que la case 8UY qui permet d’avoir une restitution via un crédit d’impôt du prélèvement libératoire payé en N-1 n’a pas du tout vocation à être utilisé pour l’année blanche. Elle sert uniquement aux auto-entrepreneurs qui ont payé le prélèvement libératoire à tort avant de basculer au régime réel pendant l’année. Eux-seuls peuvent la remplir et obtenir un remboursement du prélèvement libératoire payé.

2- Les micro-entrepreneurs BIC doivent remplir les cases BIA, 5TJ .. sur la déclaration 2019 pour bénéficier du CIMR

Si vous exercez une activité en BIC et que vous avez dû remplir les cases 5KO ou 5KP, un nouveau cadre apparaît sur la déclaration d’impôt 2019. Le micro-entrepreneur doit le remplir car il va servir à annuler l’impôt. Selon la situation, vous devez :

  • Votre bénéfice de 2018 est inférieur ou égal à l’un de ceux des 3 années passées : il suffit de cocher la case BIA. Vous serez alors exonéré d’impôt via le crédit d’impôt modernisation recouvrement. Notons que la case BIA n’apparaît pas forcément, le fisc peut l’avoir cochée d’office s’il connait vos revenus des années passées. L’important est juste de vérifier que l’impôt final est bien annulé.
  • Votre chiffre d’affaire 2018 est supérieur à ceux des années passées : il faut alors remplir les cases 5TJ, 5UV et 5UW avec le CA de l’année concernée (cases pré-remplies normalement). Le CIMR ne viendra pas annuler totalement l’impôt, vous serez imposé sur la partie du CA 2018 qui dépasse la moyenne des années passées. Il faudra penser à demander un remboursement en N+1.
  • Votre activité commence en 2018 : il faut cocher la case 5HN. Vous serez alors exonéré via le CIMR.

Prenez bien le soin de remplir ces cases pour bénéficier de l’année blanche ou éviter tout redressement futur.

3- Déclaration d’impôt 2019 pour les auto-entrepreneurs BNC : remplir la case 5HQ ne suffit pas.

De la même manière, les professionnels sous le régime BNC aura un cadre similaire à remplir. La logique est la même, seul le nom des cases changent.

  • Votre bénéfice de 2018 est inférieur ou égal à l’un de ceux des 3 années passées : il suffit de cocher la case BNA. Exonération d’impôt via le CIMR. Notons que la case BNA n’apparaît pas forcément, le fisc peut l’avoir cochée d’office s’il connait vos revenus des années passées. L’important est juste de vérifier que l’impôt final est bien annulé.
  • Votre chiffre d’affaire 2018 est supérieur à ceux des années passées : il faut alors remplir les cases 5QS, 5QR et 5QT avec le CA de l’année concernée (cases pré-remplies normalement). Le CIMR ne viendra pas annuler totalement l’impôt, vous serez imposé sur la partie du CA 2018 qui dépasse la moyenne des années passées. Il faudra penser à demander un remboursement en N+1.
  • Votre activité commence en 2018 : il faut cocher la case 5KG. Vous serez alors exonéré d’impôt.

Ces démarches particulières n’ont pas vocation à se reproduire l’année prochaine. Elles sont spécifiques à la déclarations d’impôt 2019 sur les revenus 2018.

La vidéo ci-dessous reprend les étapes à respecter pas à pas sur le site « impôt.gouv ». N’oubliez pas de remplir les nouveaux cadres pour la déclaration 2019.

 

 
 
139 Commentaires
  1. Bonjour et merci de votre réponse,
    Je pense m’être mal fait comprendre.
    Je suis effectivement aux BNC.
    J’ai fait une demande à l’Urssaf pour passer au réel début 2017 (Réponse ok mais à compter du 01/01/2018) car je dépasserai le seuil en 2017 pour prétendre bénéficier du prélèvement
    libératoire.
    En 2017, j’ai eu donc le prélèvement d’impôt qui a été effectué trimestriellement par l’Urssaf.
    Mon problème est le suivant et il est double :
    Comment déclarer mes revenus 2017 pour qu’ils soient imposés au réel ?
    Comment faire pour déclarer et récupérer le prélèvement libératoire 2017 et ne pas être imposé 2 fois ?
    Merci de votre réponse.
    Cordialement

  2. Corrige ton impôt

    Bonjour,
    @Philippe: j’ai peur qu’il ne soit trop tard. Vous pouvez toujours essayer à coup de recommandé (fisc et Ursaff) mais je pense qu’il n’est pas possible de changer le choix fiscal.
    @Nicolas : je dirais que c’est du BNC vu l’intitulé du métier.
    Cordialement.

  3. Bonjour,
    En regardant sur ma déclaration de début d’activité, en page 2, dans l’encadré 9 Option fiscale, il est écrit ceci :
    VOUS RELEVEZ DU REGIME FISCAL MICRO ( BIC ou Spécial BNC)

    Sachant que j’ai une activité de PRE-PRESSE, GRAPHISTE PAO en auto-entrepreneur, en plus (en complément) de mon travail de salarié, et sachant que je ne vends pas de marchandises et que je fais de la
    création de documents imprimés ou de sites Internet, à votre avis, est-ce que mes revenus dépendent t’ils des BNC ou BIC ?
    Merci beaucoup pour votre réponse.
    Bonne journée
    Cordialement

    • Bonjour! Je suis en micro entreprise depuis mars 2017 et non imposable depuis. Je n ai que mon ca comme revenu.. dois je remplir les 2 déclarations ou seulement la declaration professionnelle? Et pour l année blanche comme dois je pratiquer?
      Merci de votre réponse
      Laetitia

  4. Bonjour,

    J’ai demandé à l’Urssaf de passer au réel début 2017, mais cela ne sera effectif qu’à compter de 2018.
    J’ai donc payé le prélèvement libératoire au cours de 2017.
    Questions :
    Comment déclarer mes revenus 2017 pour qu’ils soient imposés au réel ?
    Comment faire pour déclarer et récupérer le prélèvement libératoire 2017 ?
    Merci de votre réponse.
    Cordialement

  5. Corrige ton impôt

    Bonjour,
    A mon sens, on est en plein dans les BNC. Sinon, l’URSSAF est bien évidemment au courant; il faut leur demander si vous êtes BNC ou BIC sans parler des impôts et espérer tomber sur quelqu’un d’un
    tout petit peu compétent 🙂
    Très cordialement.

  6. Bonjour,

    Suite à mon récent message concernant deux sommes à déclarer pour les impôts, j’ai contacté les impôts qui n’ont pas su me répondre et les URSSAF qui m’ont demandé de contacter les impôts.

    J’ai laissé un peu de jours passer et j’ai redemandé aux URSSAF, je ne suis pas « tombée » sur la même personne et cette dernière m’a dit de me fier à l’activité exercée ou celle qui mentionne le plus
    gros revenus !!!

    Mon code NAF est 5813Z, j’ai à mettre en page des livres et je suis également correctrice mais je ne suis pas une maison d’édition.

    Il est par contre certain que je ne vends aucune marchandise…

    Où pensez-vous que je dois déclarer mes revenus.

    Merci pour votre aide
    Bonne soirée
    Anne

  7. Merci pour votre réponse rapide, c’est malheureusement bien ce que je présentais… Double impôt et pas d’année blanche… c’est super ! 🙂
    Bonne journée.

  8. Corrige ton impôt

    Bonjour,
    La déclaration concerne les revenus de 2017. Si vous étiez au régime normal, vous remplissez la case du régime normal avec le CA de 2017.
    Le PL de 2018 se traduira dans la case associée lors de la déclaration 2019 des revenus 2018.
    Cordialement.

  9. Bonjour,

    Tout d’abord merci pour toutes ces informations. Pour ma part, je n’arrive pas avoir de réponse clair à une de mes questions, et j’imagine ne pas être la seul dans ce cas de figure, je me permets
    donc de vous la poser.

    Je suis auto-entrepreneur (micro BNC) et j’ai opté à partir de 2018 pour le prélèvement libératoire. Depuis le début de l’année, je paye donc l’impôt sur mes revenus de 2018.

    Cependant, je m’interroge pour remplir ma déclaration cette année qui concerne donc mes revenus de 2017. Dois-je déclarer mon chiffre d’affaires 2017 en 5HQ (car je n’avais pas le prélèvement
    libératoire en 2017) et donc payer double impôt cette année (à la fois sur mes revenus de 2017 et de 2018) ou bien en 5TE, car j’ai le prélèvement libératoire ?

    Merci d’avance pour votre retour.

  10. Corrige ton impôt

    Bonjour Lucas,
    On est ici dans les BNC il me semble.
    Cordialement.

  11. Bonjour,
    Je n’ai pas trouvé le « relevé de situation comptable », et ne suis pas parvenu à joindre l’Ursaaf…
    Je suis rédacteur pour de la communication (code APE 5814Z : édition de revue et périodiques). Suis-je BNC ou BIC ? (est-ce que chaque code APE est relié à l’un ou l’autre statut ?)
    Merci !

  12. Corrige ton impôt

    Bonjour Bruno,
    La formation relève du régime BNC.
    Cordialement.

  13. Bonjour,
    je suis en régime micro social simplifié et j’ai opté pour le prélèvement libératoire simplifié .
    Mon code APE indique formation continue pour adultes. Je dois déclarer mes gains aux impôts en 5TA, TB ou TE ?
    Cordialement

  14. Corrige ton impôt

    Bonjour,
    Quel est l’intitulé de votre activité auprès de l’URSSAF?
    Cordialement.

  15. Bonjour, je suis AE et je travaille pour une agence immobilière. Le régime BIC ou BNC porte à confusion. Pouvez vous me dire dans quel régime je me situe ?
    En vous remerciant

  16. Merci beaucoup pour votre aide.
    Je trouve assez injuste de faire bénéficier du CIRM aux uns et pas aux autres qui en auraient sûrement plus besoin compte tenu de leur situation.
    Bien cordialement.

  17. Corrige ton impôt

    Bonjour,
    Je prépare un article sur les AE et l’année blanche qui expliquera cela en détail. Je pense pouvoir le finaliser avant juillet, je le publie dès que possible.
    Cordialement.

  18. Merci pour votre réponse. Vous confirmez donc bien mes craintes…
    Du coup c’est comme si je payais 2 fois l’impôt? je ne saisis pas bien. Comment l’administration va t’elle régulariser le montant payé entre 2018 et 2019 si jamais mes revenus sont plus faibles en
    2019 ? Je ne sais pas si je m’exprime bien.

  19. Corrige ton impôt

    Bonjour,
    Malheureusement c’est le cas, les AE au PL n’auront pas l’année blanche.
    Cordialement.

  20. Bonsoir Thibaut,
    Merci pour ces articles bien plus utiles que beaucoup d’autres qui circulent sur le web.
    Mon CA augmentant chaque année, par anticipation j’ai opté pour le prélèvement libératoire pour l’annee 2018 (CA comme seuls revenus, célibataire). Or avec le prélèvement à la source pour tous dès le
    1er janvier 2019, n’ai je pas eu tort ? Ce que certains appelle déjà « l’année blanche ».
    Qu’en pensez-vous ?
    Merci.

  21. Corrige ton impôt

    Bonjour Breno,
    A mon sens, vous relevez du régime des BNC. Vous pouvez appeler l’URSAFF pour être certain mais je vois mal une telle activité dans les BIC.
    Cordialement.

  22. Bonjour Thibaut ! Merci pour ces renseignements.

    Je suis coursier à vélo, mon code NAF 5320Z – Autres activités de poste et de courrier. Alors je déclare comme BNC ou comme BIC ?

    Cordialement.

  23. Bonjour, pour une activité en EI au micro, BIC, prestation de service CA environ 6500€, pacsée, conjoint salarié et un enfant à charge, conseillerez vous le régime normal ou le versement libératoire
    ?
    Merci beaucoup pour votre réponse.
    Cordialement.

  24. Corrige ton impôt

    Bonjour,
    @Anne : avec plaisir, moi je suis curieux de savoir! 🙂
    @LG : oui j’ai vulgarisé pour reprendre le vocabulaire de la case et ne pas embrouiller les lecteurs souvent néophytes.
    Cordialement.

  25. Il est inexacte de parler d’autoentreprise lorsqu’il n’y a pas option de prélèvement libératoire > on parlera alors de micro-entreprise.

    La mention:
    « alors qu’un autre avec des BIC aura 50% d’abattement (prestations de services et locations meublées) »
    laisse penser qu’on peut faire de la location meublée en micro-entreprise. C’est le cas si l’on dépasse 23K€ de revenus (avant LMNP obligatoire) et qu’on fait moins que le seuil de l’autoentrepreneur
    soit 33200 en 2017 > cela limite sérieusement les possibilités, non?

    LG

  26. Malheureusement non, ce serait trop simple 🙂
    Je vais les appeler demain matin. Si j’ai une réponse claire, je viendrais vous la poster, sait-on jamais, si ça peut aider quelqu’un ?

  27. Corrige ton impôt

    Bonjour,
    Là je ne sais pas trop. Normalement, les AE qui ont deux types de revenus ne déclarent que sous une forme (l’un prenant le dessus sur l’autre). Il faudrait passer un coup de fil à l’URSSAF pour
    savoir si vous devez tout déclarer comme BNC ou comme BIC. Votre justificatif n’indique pas les cases à utiliser?
    Cordialement.

  28. Bonjour,
    Tout d’abord merci pour vos précieux conseils.
    C’est la première année que je déclare un impôts en tant que micro entrepreneur.
    Selon l’attestation fiscale délivrée par les URSSAF j’ai une somme à déclarer en BNC vente de marchandises et une autre en BIC prestations de services (plus forte somme)
    Il me considère vente à distance, sur ma fiche SIRENE mon code NAF est 5813Z
    J’avais déclaré une activité de « blogueur » : en fait j’écris des articles, pour d’autres, je mets en page des livres mais je ne suis pas une maison d’édition.
    Mon logiciel de facturation m’indique que mon activité principale est Prestations de services commerciales et/ou artisanales (BIC)
    Ce ne sont pas de gros revenus, mais là je suis perdue…
    Merci pour votre aide
    Bonne fin de journée
    Anne

  29. Corrige ton impôt

    Bonjour Mathieu,
    On peut dire que oui si on voit les choses dans ce sens : vos autres revenus sont plus imposés car on tient compte des revenus AE dans le barème fiscal même s’ils ont été imposés.
    Cordialement.

  30. Bonjour Thibault,

    Merci pour la pertinence de votre article.

    Ma question: Je suis auto entrepeneur en BIC, je bénéficie de l’ACCRE et j’ai opté pour le prélèvement forfaitaire.
    J’ai donc déjà payé de l’impôt sur mon CA puisque je suis au prélèvement forfaitaire.

    Cependant en 2017 j’ai également touché un peu de salaires, de congés payés, et de pôle emploi.
    J’aurai donc une imposition associée à ces revenus mais sommes nous bien d’accord que pour la partie chiffre d’affaire tout est déjà réglé par le prélèvement forfaitaire?

    Je suis en déclaration personnelle, pas de conjoint.

    Merci.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.