Assurance-vie : Comment gagner en 2017?

 

Aujourd'hui, Guillaume CLAVIER du blog "jepargneenligne" nous apporte son point de vue sur l'assurance-vie :

 

L’assurance-vie est un des outils d’épargne les plus populaires auprès des français, avec près de 1 600 milliards d’euros d’encours. Sa sécurité, sa flexibilité et sa rentabilité attractive en font un placement idéal pour mettre en place des stratégies d’épargne pour vos projets. Toutefois, avec la baisse généralisée du taux de rendement des fonds euros, il est devenu plus difficile de profiter de rendements attractifs. Voici donc quelques conseils pour optimiser votre placement sur une assurance-vie !

 

Un rendement des fonds euros qui continue de baisser en 2016 

 

Un taux de rendement moyen attendu sous les 2%

 

Le taux de rendement moyen des assurances-vie en euros, en baisse depuis quelques années, poursuit sa descente en 2016. Le taux de rendement moyen n’est pas encore connu, tous les assureurs n’ayant pas encore publié la performance de leurs fonds euros… mais selon la Fédération française de l’assurance (FFA), il y a peu de doutes : le taux de rendement 2016 sera nettement inférieur à celui de 2015 (qui était de 2,50%) et risque même de passer sous la barre des 2% !

Comment expliquer cette dégringolade ? Un constat simple : des taux de croissances faibles, une inflation nulle et des taux directeurs proches de zéro !

 

Les fonds euros dynamiques ou opportunistes s’en sortent mieux

 

Certains fonds euros ont mieux performé que d’autres, notamment les fonds dits "dynamiques" ou "opportunistes" ! Ces fonds euros, également garantis en capital, investissent une part de leurs actifs dans l’immobilier voire des actions.  

Ainsi Sécurité Pierre Euro (3,6%), Suravenir Opportunités (3,10%) et Euro Allocation Long Terme (3,04%) ont tous trois, dépassé les 3% de rendement sur 2016. 

 

Osez les Unités de compte pour doper votre performance ! 

 

Prendre un risque mesuré

 

La plupart des contrats proposent une palette d’Unités de compte à côté de leurs fonds euros. Si les français sont très frileux et privilégient les placements sans risque, il est tout à fait possible d’améliorer son rendement sans risquer de perdre tout son capital. 

Qu’est-ce qu’une Unité de Compte (UC) ? Ce sont des supports d’investissement non garantis et divers comme : des fonds actions, des fonds d’obligations voire des véhicules immobiliers. Tous ne présentent pas le même niveau de risque. 

 

Par exemple, investir une part de son portefeuille dans l’immobilier d’entreprise via une SCPI (autour de 5% de rendement annuel) ne vous rendra pas dépendant de la conjoncture boursière.

 

Quel est donc le meilleur ratio fond euro / UC ? Bien entendu, il n’existe pas de réponse universelle… voici toutefois quelques conseils que nous pouvons vous apporter :

 

     - Investissez en fonction du risque que vous êtes prêt à supporter :  s’il y a une règle fondamentale à retenir en finance, c’est bien le rapport rendement/risque. En effet, moins votre placement est risqué et moins votre espérance de rendement sera élevée (et inversement). Il est donc important que vous définissiez votre niveau de risque acceptable en fonction de vos objectifs et de votre horizon d’investissement. On considérera que 80% Fonds euros/ 20% UC est un profil prudent mais vous pourrez monter jusqu’à 50/50% pour un profil équilibré.

     - Diversifiez vos placements : si vous investissez dans des UC pour stimuler votre rendement, il est important de répartir votre placement entre différents supports afin de réduire le risque. Choisissez différents produits financiers (SCPI, actions, ETF, etc.) et zones géographies (Europe, Etats-Unis, pays émergents, etc.). Évitez par exemple de placer tous vos UC sur un seul fond qui investit uniquement en France, vous seriez alors dépendant à l’économie française.

 

 

Vous n’y connaissez rien en finance ? Optez pour la gestion déléguée

 

La gestion déléguée (ou gestion sous mandat) est une excellente solution pour ceux qui veulent maximiser le rendement de leur épargne mais qui ne veulent ou ne peuvent pas s’en occuper convenablement. Vous confiez votre épargne à un gérant qui s’occupera de le placer au mieux et de l’ajuster en fonction des évolutions des marchés. 

Le principe est simple : vous choisissez votre niveau de risque sur une échelle qui peut aller de 1 (profil sans risque) à 10 (profil très dynamique). Le gérant s’occupera alors de placer votre épargne en fonction de votre profil. Ce type de service est aujourd’hui accessible à partir de quelques centaines d’euros seulement.

 

Privilégiez les contrats d’assurance vie sans frais 

 

Depuis quelques années, les assureurs proposent de plus en plus de contrats d’assurance-vie 100% en ligne et surtout sans frais d'entrée ! En effet, la souscription sur internet leur permet de faire des économies (moins de frais de structure, moins d’intermédiaire, etc.) et donc de réduire leurs tarifs. 

Précisons que nous parlons des frais du contrat, comme par exemple les frais d’entrée ou les frais d’arbitrage. Les frais de gestion qui concerne les sommes placées sur des supports d’investissement (fonds euro, UC) sont toujours applicables, sont généralement de l’ordre de 0,5%-1% par an et doivent être surveillés de près avant investissement.

 

Pourquoi ne pas tester les Robo-Advisors ? 

 

L’assurance-vie est également concernée par la révolution numérique ! La principale innovation est l’arrivée des robo-advisors, ces fintechs qui maximisent le rendement de votre assurance-vie. Comment ? Grâce à leurs modèles mathématiques, ces start-up vous offrent une gestion automatisée de votre portefeuille et maximise celui-ci en fonction de votre profil de risque et de l’évolution des marchés.

 

Les deux principaux acteurs, Yomoni et WeSave, vous proposent une gestion déléguée d’assurance-vie par profil de risque. Niveau performances, Yomoni a permis à ses épargnants de gagner entre +2,3% et +7,1% sur l’année 2016, selon le profil choisi.  WeSave, entre +11% et +16% pour les profils les plus dynamiques ! 

 

 

Cet article peut aider l'un de vos amis? Partagez le en un clic!


     Auteur de l'article Thibault DIRINGER

              Conseil auprès de Cabinets en Gestion Patrimoine Indépendants

             Formateur en Banque et Assurance - Master Gestion de patrimoine  



Écrire commentaire

Commentaires : 0