Impôt trop cher : 10 astuces pour remplir les bonnes cases, payer moins et ne rien laisser au fisc!

Ne laissez pas un centime de trop au fisc en optimisant votre déclaration.
Ne laissez pas un centime de trop au fisc en optimisant votre déclaration.

 

Les revenus engendrant l'impôt sont toujours pré-remplis par l'administration fiscale sur la déclaration fiscale. En revanche, le contribuable doit systématiquement cocher ou remplir les cases lui permettant de baisser la note via des déductions, des réductions et des crédits d'impôts. Beaucoup de français passent à côté d'une décote de leur impôt parce qu'ils ne connaissent pas les réductions auxquelles ils ont droit. Faisons le tour des astuces fréquentes qui concernent la plupart des ménages et qui sont régulièrement oubliées.

Sachez que vous avez trois ans pour corriger une déclaration, n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches si ils sont concernés par une catégorie.

 

 

1) Enfants au collège ou après : jusqu'à 183 € de moins!

 

Si vous avez un enfant au collège, au lycée ou en études supérieures, le fisc vous offre une réduction d'impôt de respectivement 61 €, 153 € et 183 €. Cette réduction pour frais de scolarité est valable pour chaque enfant à condition de bien remplir les cases 7EA, 7EB ou 7EC de la page 4 de votre déclaration. 

 

 

2) Les frais réels déductibles des salaires : n'en oubliez aucun!

 

La plupart des gens le savent : le fisc enlève 10% de nos salaires avant impôt mais on peut choisir de défalquer nos frais réels à la place. En revanche, beaucoup croient que les frais réels se limitent aux kilomètres effectués et aux repas. Grosse erreur, il existe plus de 20 frais déductibles dont certains réservés à des professions spécifiques. Les plus fréquents :

- frais kilométrique pour aller au travail : 2 modes de calcul au choix;

- repas : sous conditions;

- frais de déménagement;

- loyer (ou intérêt du prêt immobilier) et repas du soir pour les contribuables travaillant loin de chez eux ayant 2 résidences;

-professeur des écoles, journaliste, VRP, musicien ou personne devant travailler à domicile ou stocker des biens professionnels : achat des fournitures, ordinateurs, logiciels... déductibles. Mieux encore, un pourcentage du loyer, des charges, des taxes foncières ... sont déductibles;

- chômeur, étudiant : dépenses de recherche d'emploi ou de stage;

- achat de vêtements et dépenses de repassage pour sept professions précises;

- infirmiers, musiciens, danseurs ect... ont des déductions spécifiques;

- frais de procès, de formation, de documentation ect....

Pour connaitre le détail des calculs à effectuer, la législation en vigueur et les conditions à respecter selon les professions, nous vous invitons à visionner notre vidéo qui intègre tous les frais réels déductibles.

 

 

3) PEA et Compte-titres : la case cachée de l'IFU.

 

Pour tous ce qui concerne les produits bancaires, les particuliers ne s'occupent de rien car ils reçoivent un papier nommé "IFU" et constatent que les cases remplies sur l'IFU sont les mêmes que sur la déclaration. Manque de chance, une ligne de l'IFU n'est pas reportée automatiquement sur la déclaration d'impôt : la ligne 2CA "frais déductibles". Dommage de passer à côté car ce sont en fait les sommes que l'on a payées à la banque pour la gestion d'un PEA ou Compte-titres et qu'on a le droit de déduire des impôts. Une information à reporter à la main sur la déclaration si l'on veut en profiter! On notera la pratique très limite du fisc qui reporte de lui même tous les revenus indiqués et laisse aux contribuables le soin de penser à la seule case permettant une déduction. 

Ici tous les chiffres seront reportés sur la déclaration sauf les 54 € que vous devez rajouter à la main! 

 

 

4) Maison de retraite : le grand oubli d'une réduction fiscale importante!

 

Les sommes versées en maison de retraite pour la nourriture et l'hébergement ouvrent droit à une réduction d'impôt de 25% allant jusqu'à 2 500 €. On sait que les loyers des établissements sont souvent supérieurs à 10 000 € par an ce qui suppose que tous leurs occupants ont droit à 2 500 € d'impôt en moins! Un gain fiscal énorme mais souvent oublié puisque d'une part les établissements de santé ne communiquent pas forcément un justificatif. D'autre part, les personnes âgées ne sont pas toujours averties de l'existence de la case en question qui n'est pas vraiment explicite sur la déclaration fiscale : "dépenses d'accueil dans un établissement pour personnes dépendantes". N'hésitez pas à en parler avec vos aînés afin de corriger si besoin les déclaration passées. Une personne en maison de retraite qui paie de l'impôt est souvent synonyme d'oubli de la réduction.

 

 

5) Enfant majeur non rattaché : pension versée.

 

Votre enfant n'est plus rattaché au foyer fiscal mais vous continuez à lui verser de l'argent pour la nourriture, l'hébergement, l'habitation car il est dans le besoin... vous pouvez alors déduire les sommes comme pension en l'indiquant en case 6EL. L'enfant devra alors l'ajouter à ses propres revenus mais la situation est souvent gagnante. Les revenus des parents étant souvent élevés et ceux de l'enfant faible, la déduction permet de minorer l'impôt de manière importante sans que l'ajout du côté de l’adolescent ne le pénalise fiscalement.

 

 

6) Enfant majeur non rattaché qui habite chez ses parents.

 

Dans le même ordre d'idée que précédemment, le fisc considère qu'un enfant non rattaché qui vit chez ses parents coûte cher. Les parents peuvent alors déduire un forfait de 3 407 € par an correspondant aux frais de nourriture et de logement qu"ils subissent. Des prorata peuvent être effectués si votre fils est parti en cours d'année, est là une semaine sur deux ect... Une fois encore, les parents déduisent les sommes à la condition que l'enfant les ajoute dans sa déclaration comme pension reçue. Cette astuce vaut également pour les ascendants que vous hébergez sous votre toit.

 

 

7) Cotisations syndicales : déclarer dans la bonne case ne suffit pas!

 

Les cotisations syndicales permettent d'avoir un crédit d'impôt de 66% du montant payé. Pour autant, remplir la case concernée (7AC) ne suffit pas! Le fisc considère que si vous avez opté pour la déduction des frais réels de vos salaires, vous n'aurez pas le droit au crédit d'impôt! On est bien d'accord, les deux notions n'ont rien à voir ensemble mais le système est fait ainsi. Si vous avez choisi les frais réels que nous le décrivions au point 2, inutile de remplir la case 7 AC, elle ne sera pas comptabilisée. A la place, vous pouvez ajouter les cotisations syndicales dans vos frais réels avec les repas, les kilomètres....

Une notion pénalisante pour les contribuables qui remplissent correctement la case 7AC sans se rendre compte qu'elle ne servira à rien si ils n'ont pas opté pour la déduction des 10% sur salaires.

 

 

8) Résidence principale acquise avant 2011.

 

Les contribuables qui ont acheté leur résidence principale avec emprunt avaient droit à un crédit d'impôt très attractif : une partie des intérêts d'emprunt du prêt sont rendues fiscalement sur plusieurs années.

Le dispositif n'existe plus aujourd'hui mais les personnes qui en ont bénéficié à l'époque continuent de pouvoir prétendre au crédit d'impôt chaque année.

Bon nombre de contribuables n'ont pas su à l'époque qu'ils avaient droit à cette niche fiscale. Alertez vos proches qui ont acheté entre janvier 2010 et octobre 2011, rien ne les empêche aujourd'hui de corriger la déclaration des trois dernières années et de récupérer une partie de l'avantage. 

 

 

9) Parent seul avec des enfants ou en ayant élevé.

 

Les parents célibataires, divorcés, séparés ou veufs qui ont des enfants non rattachés (majeur ou mineur imposé en son nom) ont le droit à un avantage fiscal si ils ont élevé cet enfant seul pendant au moins cinq années (consécutive ou non). Ils peuvent alors cocher la case "L" en page 2 qui augmentera le nombre de parts fiscales ce qui viendra baisser l'impôt de manière importante.

 

A l'image du point précédent, les parents seuls qui ont un ou plusieurs enfants à charge ont aussi droit à un avantage fiscal "parent isolé". Ils doivent alors cocher la case "T" pour bénéficier de la majoration des parts fiscales à laquelle ils ont droit.


 

 

10) Divers.

 

Plusieurs niches fiscales fréquentes n'ont pas été évoquées car elles sont connues et remplies par le contribuable : réduction pour dons (case 7UD et 7UF), pour emploi d'une personne à domicile (7DB), frais de garde des enfants de moins de 6 ans (7GA), travaux dans la résidence principale pour économie d'énergie ou accès handicapés, investissement PERP, FIP, FCPI...

 

N'hésitez pas à nous solliciter pour connaître le détail des niches évoquées et vous assurer que vous pouvez y prétendre. La correction des déclarations passées est une démarche simple, encadrée par la loi que tout le monde peut utiliser si besoin.

Cet article peut aider l'un de vos amis? Partagez le en un clic!


     Auteur de l'article Thibault DIRINGER

              Conseil auprès de Cabinets en Gestion Patrimoine Indépendants

             Formateur en Banque et Assurance - Master Gestion de patrimoine  

 

Ces articles vous aideront aussi!




Ces articles vous aideront aussi

Écrire commentaire

Commentaires : 4
  • #1

    Stym (jeudi, 23 février 2017 13:37)

    Bonjour, je n'ai pas compris au sujet des 54€ déductible ?? A remplir a la main ??
    Merci de votre aide .

  • #2

    Corrigetonimpot (jeudi, 23 février 2017 14:06)

    Bonjour. Vous êtes concerné si un chiffre est rempli dans la case 2CA sur le document que vous recevez de la banque.
    Si il est rempli, il faut alors que vous le reportiez à la main sur votre déclaration fiscale dans la même case "2CA". Sans ça, vous perdrez la déduction.
    Les 54 € sont pour l'exemple, dans la réalité ce montant correspond aux frais que la banque prend pour la gestion du PEA ou du Compte-titre.
    Cordialement.

  • #3

    DAGNET Régis (lundi, 06 mars 2017 08:29)

    Bonjour, dans le domaine des réductions d'impôts, existe t-il des niches fiscal exploitable pour les retraités ?
    Cordialement M. Dagnet Régis.
    retraite.repos@gmail.com

  • #4

    Corrigetonimpot (lundi, 06 mars 2017 09:39)

    Bonjour Mr DAGNET,

    La niche récurrente pour les retraités est celle présentée sur les maisons de retraite. Sauf situation particulière, les retraités "actifs" percevant un revenu "classique" sont généralement imposé. En France il faut soit être "très riche", soit être "très pauvre" pour pouvoir bénéficier de stratégies d'optimisation fiscale.
    Sachez que les personnes de plus de 60 ans avec un revenu fiscal de référence modeste bénéficient d'exonération partielle ou totale des impôts locaux et des prélèvements sociaux sur la retraite. Tout ceci est fait automatiquement (comme l'abattement de 10% sur la pension avant impôt); si vous pouvez en bénéficier ce sera fait sans démarche de votre part contrairement aux niches avancées dans l'article.
    Vous pouvez nous transmettre vos derniers avis d'imposition si vous souhaitez un contrôle gratuit, cela ne vous coûtera rien et vous permettra d'être sur de ne rien oublier : https://www.corrigetonimpot.fr/corrige-ton-imp%C3%B4t/
    Cordialement.