Articles récents, Impôt à la source

Impôt à la source – Premier emploi, jobs étudiants, stages… comment fonctionne le prélèvement?

Le prélèvement à la source de l’impôt a un impact important si c’est votre premier emploi. On fait le point sur le fonctionnement de la fiscalité pour les personnes qui commencent un nouvel emploi mais aussi pour les jobs étudiants et travaux d’été. Nous évoquerons le cas des personnes toujours rattachées sur le foyer fiscal des parents, ceux qui font leurs premières déclarations d’impôt ainsi que les rémunérations des stages.

Impôt à la source et premier emploi : le fisc vous prélève dès le premier salaire.

Bien que ce soit votre premier emploi, l’administration fiscale ne vous oublie pas et va vous ponctionner dès le premier salaire. C’est le principe de l’impôt à la source : on vous prend une avance de l’impôt au fil de l’eau et on régularise le tout un an après.
Habituellement, le montant du prélèvement est calculé d’après la dernière déclaration fiscale. Il se trouve souvent que lors du premier emploi, la personne n’a encore jamais déclaré ses revenus (elle était rattachée chez les parents). De fait, le fisc va prélever un taux « neutre » qui dépend des salaires. La grille des taux neutres est la suivante.

Salaire par mois Taux neutre
Jusqu’à 1 367 € 0%
De 1 368 € à 1 419 € 0.5%
De 1 420 € à 1 510 € 1.5%
De 1 511 € à 1 613 € 2.5%

Le barème augmente avec le salaire et varie dans les DOM/TOM. Vous trouverez la grille complète ici : Barème du taux neutre de l’impôt à la source 2019.

Cela signifie que si c’est votre premier emploi et que vous percevez moins de 1 367 €, le fisc ne prélèvera rien. Au-delà, on vous prendra 0.5% puis 1.5% etc…

Exemple :

Mr Corrigetonimpôt commence un premier emploi en juillet. Il gagne 1 550 € par mois. Il se situe donc dans la tranche à 2.5%. Chaque mois, le fisc va prélever 1550*2.5% soit 38.75 € sur le salaire.

Le taux pris à la source pour votre premier emploi ne correspond pas à l’impôt réel.

Attention, le taux pris à la source sur votre salaire ne va pas forcément correspondre à l’impôt exact. Dans la réalité, l’administration fiscale sera à même de calculer l’impôt seulement un an après car on déclare ses revenus avec un an de décalage (c’est seulement en 2020 qu’on déclare les salaires de 2019). Il faudra donc attendre un an pour avoir une régularisation. Autant vous dire qu’elle sera très souvent en faveur du contribuable dans une telle situation. D’une part, le taux neutre est un barème calculé pour une personne seule sans aucune niches fiscale. Autrement dit, si vous avez des enfants ou une réduction d’impôt, des frais réels etc… le taux neutre est trop élevé et le fisc devra vous rembourser un an après. D’autre part et plus important, les personnes qui commencent un job en milieu d’année ne seront pas forcément imposables. En effet, on calcule l’impôt d’après les revenus de l’année et le taux neutre est calculé en supposant que votre salaire est le même de janvier à décembre. Autant vous dire que de nombreuses personnes commençant leur emploi vont trop payer via le taux neutre et seront remboursées un an après.

Exemple :

Mr Corrigetonimpôt commence un emploi en septembre 2019 et gagne 1 550 €. Il va donc payer 2.5% soit 38.75 €. En 2019, il aura payé 38.75*4 soit 155 €.
En mai 2020, il fait sa déclaration des revenus 2019. Il indique qu’il a gagné 1 550 € * 4 soit 6 200 €. En gagnant 6 200 € sur l’année 2019, il n’est pas imposable. Le fisc va donc lui rendre les 155 € pris à la source en 2019 (restitution durant l’été 2020).
Notons qu’en parallèle, Mr continue à payer 38.75 € chaque mois de 2020. Lors de la déclaration 2021 des revenus 2020, le fisc calculera à nouveau l’impôt des revenus de l’année 2020 et fera une régularisation. Si Mr est célibataire et gagne le même salaire, l’impôt pris par le taux neutre sera quasiment bon et va correspondre à environ 38.75*12. S’il y’a d’autres variables comme des parts fiscales, des déductions etc… le fisc va devoir rembourser Mr.

Peut-on réduire ou modifier le taux pris à la source lors du premier emploi?

Maintenant que vous avez compris le mécanisme, vous avez surement envie de modifier votre taux prélevé à la source. En effet, il est dommage d’avancer autant de trésorerie à l’Etat si vous commencez en milieu d’année. Concrètement, ce sera possible depuis votre espace « impôt.gouv » mais celui-ci sera créé à la prochaine déclaration d’impôt seulement. La démarche est ici : Comment modifier son taux d’impôt pris à la source?
Malgré l’avance de trésorerie les premiers mois, notez que vous serez mieux logé dès la prochaine déclaration d’impôt. En effet, au moment de la déclaration d’impôt vous pourrez opter pour le taux « personnalisé » au lieu du taux neutre (voir mon article : faut-il choisir le taux neutre, personnalisé ou individualisé?). Le taux personnalisé va dépendre de la déclaration d’impôt et il sera sans doute très faible si vous aviez commencé en milieu d’année. Il s’appliquera dès le mois de septembre. On aura donc un effet « yoyo » les 2 premières années avant d’avoir une réelle stabilisation notamment si vous commencez en cours d’année.

Exemple :

Mr Corrigetonimpôt commence son emploi en septembre 2019 et gagne 1 550 €. Il va payer le taux neutre soit 2.5%.
En mai 2020, il fait sa déclaration d’impôt. L’impôt est de 0 € car il n’a eu que 4 mois de salaires sur 2019. Le fisc lui rembourse les 2.5% payés chaque mois en 2019.
Au moment de la déclaration, Mr opte pour le taux personnalisé. Comme l’impôt est de 0 €, le taux personnalisé est de 0%!
A partir de septembre 2020, le fisc ne prélève plus rien sur le salaire de Mr.

Cette situation qui risque de concerner beaucoup de monde est à bien anticiper. Dans ce cas, Mr aura payé 2.5% pendant 8 mois en 2020 puis plus rien. Il va aussi ne rien payer de janvier à septembre 2021. Il va de soi qu’au moment de la déclaration d’impôt N+1, Mr devra être prêt à compenser et payer l’impôt d’un coup. Notons que c’est seulement lors de la déclaration 2021 sur les revenus 2020 que le fisc retient une année entière de salaire et devient capable de proposer un taux personnalisé correct…! Pour éviter ce casse-tête, mon conseil est le suivant :

  1. Laissez le fisc prélever le taux neutre lors du démarrage de votre emploi.
  2. Après la première déclaration d’impôt, votre espace « impôt.gouv » est créé. Connectez-vous et demandez à modifier le taux pris à la source (la première déclaration présentera un taux faussé si vous aviez commencé en cours d’année d’où la demande de modification). Vous pourrez remplir vos revenus annuels immédiatement et avoir un taux adapté. Prenez bien le taux personnalisé une fois que vous avez renseigné vos revenus estimés.

C’est le meilleur moyen d’avoir un impôt à la source adapté à votre salaire au plus vite.

Jobs d’été, stages et impôt à la source.

Petite subtilité si vous travaillez pendant l’été ou à l’occasion d’un stage. En effet, le fisc exonère certains revenus de fiscalité. De fait, le trésor public a prévu que l’impôt à la source soit nul si les revenus de votre emploi sont exonérés d’impôt. Il se trouve que les gratifications des stages ne sont pas imposables de même que les jobs d’été, jobs étudiants dans la mesure où les revenus annuels sont inférieurs à trois fois le Smic. On devrait donc voir apparaître deux situations distinctes avec l’impôt à la source.

  1. Si vous faites un stage ou que vous avez un job d’été respectant les conditions d’exonération, votre taux pris à la source doit être de 0 car vous ne serez pas imposable de toute manière.
  2. Si vous avez un premier emploi, vous subissez le taux neutre comme expliqué auparavant.

C’est ce qui est prévu dans la théorie mais j’ai peur qu’on assiste à une mise en pratique difficile. Si le stage ou le job étudiant va de pair avec une rémunération inférieur à 1 367 € par mois, il n’y aura aucun problème. Même si le fisc applique le taux neutre par erreur, il est de 0%. En revanche, je ne sais pas vraiment comment le fisc va pouvoir anticiper qu’un revenu est exonéré et décider d’appliquer un taux à 0%. Je pense au cas d’un job d’été rémunéré à plus de 1 367 € mais qui dure seulement 2 mois. Au final, le contribuable doit être exonéré (job étudiant inférieur à trois fois le SMIC) mais lors du lancement, le fisc n’est pas en mesure de savoir que le total annuel sera inférieur au plafond (comment le fisc peut-il être certain que le contribuable va percevoir moins de 3 fois le SMIC dans l’année…). Et si le fisc applique le taux neutre, un impôt à la source de 0.5% sera ponctionné. Je suis obligé d’attendre les premiers retours pour me prononcer sur un tel cas. J’ai bien peur que le fisc prélève le taux neutre et vienne rembourser un an après seulement.

Premier emploi ou job d’été : quel taux sera appliqué si l’enfant reste rattaché sur la déclaration des parents?

Enfin, plusieurs lecteurs s’interrogent sur le taux appliqué si leur enfant est toujours rattaché au foyer fiscal. En effet, le taux des parents atteint parfois 10% ou plus et il sera dommage que l’enfant rattaché voit le fruit de son job étudiant réduit d’un tel taux à la source. Rassurez-vous, le fisc prévient que le taux neutre sera appliqué à l’enfant ou étudiant rattaché si ce dernier travaille. On retombe donc sur le barème vu en début d’article qui va dépendre du salaire perçu. A ce niveau, c’est une très bonne chose. Notons que si l’enfant travaille, paie un impôt à la source via le taux neutre et qu’il reste rattaché au foyer fiscal, le fisc régularisera lors de la prochaine déclaration:

  • Soit l’enfant a perçu des revenus inférieurs à trois fois le SMIC et est non imposable : le trésor public rendra le taux neutre pris à la source (restitution au foyer fiscal donc aux parents).
  • Soit l’enfant est imposable : comme il reste sur le foyer fiscal, les sommes sont imposées selon la tranche marginale d’imposition du foyer fiscal. Le fisc demandera le surplus non payé par l’enfant via l’impôt à la source aux parents. 

Il est donc important de bien choisir de rattacher l’enfant ou non comme je l’ai détaillé ici : enfant majeur – faut-il le rattacher pour les impôts ou non?

7 Commentaires
  1. Bonjour,
    Je viens de lire votre article concernant le sujet mais mon problème est toujours le même.
    J’ai 16 ans, j’habite chez mes parents et je travailles désormais ( depuis février) en CDD à côté des cours. J’ai un compte bancaire à moi, ce n’est donc pas mes parents qui reçoivent mon argent.
    J’ai reçu hier mon bulletin de salaire, j’ai gagné 250€, ensuite en enlevant les cotisations je suis approximativement à 200€. Je gagnerai la même chose tous les mois. Problème : j’ai été prélevée d’impôt, sur mon compte, je n’ai finalement pas reçu la totalité de mes 200 mais la somme prélevée à la source. Pourquoi ? Dois je payer des impôts malgré ma situation ? Sinon que dois je pour rectifier ça ?
    Léna

    • Thibault Diringer - Corrigetonimpot

      Bonjour,
      Je suis assez surpris. Avec un tel salaire, le taux à la source est de 0% et doit donc être nul. Il faudrait interroger le fisc car ça me semble plutôt surprenant vu vos indications.
      Cordialement.

  2. Bonjour,
    Qu’en est-il des personnes qui, comme moi, ont débuté leur premier emploi en cours d’année 2018? (Et non pas 2019 comme c’est le cas dans l’exemple de votre article)
    Cordialement

    • Thibault Diringer - Corrigetonimpot

      Bonjour,
      Vous devez faire une déclaration d’impôt des revenus 2018 et l’impôt sera annulé. Vous continuez à payé à la source pour 2019 et ce sera régularisé via la déclaration 2020 des revenus 2019.
      Cordialement.

  3. Bonjour,
    Et merci d’avance pour votre réponse 🙂
    J’ai 24 ans. Après avoir terminé mes études fin août 2018, j’ai commencé à travailler en CDI début septembre 2018. J’ai donc touché 4 mois de salaire en 2018 (septembre, octobre, novembre, décembre). Depuis janvier 2019, je suis prélevé directement à la source sur mon salaire du taux neutre (env. 8%). Lorsque je fais ma déclaration sur le site des impôts en mai 2019, n’ayant pas eu assez de revenus en 2018 pour être imposable, ça me dit que mon taux de PAS sera à 0,0% à compter de septembre 2019 (et jusqu’à août 2020 je suppose).
    Ensuite je suppose qu’à partir de septembre 2020, je serai de nouveau prélevé à la source à hauteur de env. 8% suite à ma déclaration de mes revenus 2019.
    Mais vais-je récupérer un jour l’argent que j’ai versé en prélèvement à la source de janvier 2019 à août 2019 ? (8 mois). Si oui, quand ?
    Merci beaucoup !

  4. Re-Bonjour,
    Question complémentaire (et un peu technique) :
    Étant donné que j’étais étudiant au 1er janvier 2018 et ayant moins de 25 ans, c’est techniquement possible que je sois déclaré sous le foyer fiscal de mes parents.
    Si tel est le cas, ils vont devoir déclarer mes 4 mois de revenus de 2018. Mais sachant qu’ils auront une demi-part supplémentaire, peut être que leur taux de PAS applicable à partir de septembre 2019 sera quand même plus bas que s’ils ne me déclaraient pas avec eux.
    Quoiqu’il en soit : si jamais je suis déclaré sous leur foyer fiscal, vais-je continuer à être prélevé à mon taux actuel (environ 8%) après septembre 2019 ??? Tout l’argent que j’aurais versé de janvier 2019 à août 2020, me sera-t-il remboursé un jour ?

    Merci d’avance pour votre réponse,
    Cordialement,

    • Thibault Diringer - Corrigetonimpot

      Bonjour,
      Le taux pris en 2019 sera comparé avec l’impôt réel engendré par vos revenus 2019 (impôt calculé avec la déclaration 2020). Si vous avez payé pour rien ou trop payé, vous serez remboursé dans l’été 2020.
      Cordialement.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.