Impôt

Revenu net imposable et revenu fiscal de référence – Attention au mauvais placement si vous ne faites pas la différence!

Il est primordial pour les contribuables modestes de connaître la différence entre le « Revenu net imposable » (RNI) et le « Revenu fiscal de référence » (RFR) afin de pouvoir gérer correctement leur épargne. Les professionnels banquiers et assureurs se doivent de faire la différence entre ces notions pour éviter tout défaut de conseil ce qui n’est malheureusement pas souvent le cas. On se propose de définir ces deux notions afin de voir comment un conseil de placement anodin peut amener une personne modeste à perdre beaucoup d’argent malgré elle.

Le revenu net imposable et le revenu fiscal de référence, ce n’est pas la même chose?

Et bien non! On vous l’accorde, il est très fréquent que les deux chiffres soient quasiment similaires et pourtant il faut différencier les deux. On trouve ces montants sur l’avis d’imposition, le RNI étant sur la seconde page et le RFR figurant généralement en fin de document.

Revenu net imposable : sert uniquement à déterminer l’impôt sur les revenus! 

Le Revenu net imposable est le chiffre qui va servir de base au calcul de votre impôt sur le revenu. C’est lui qui va subir les tranches d’imposition et qui est responsable de l’établissement des taxes que vous payez en septembre chaque année suite à la déclaration réalisée en mai. L’administration fiscale retient vos salaires déclarés, vos revenus fonciers, vos revenus de placements déclarés… elle enlève les déductions (frais réels, pensions déductibles, travaux locatifs….) afin d’obtenir le RNI. Ce chiffre subit alors les tranches fiscales comme nous l’avions vu dans notre article détaillant le calcul de l’impôt.
On peut retenir en 2019 qu’une personne seule commence à payer de l’impôt si son RNI dépasse environ 14 900 € (27 700 € pour un couple).

Revenu fiscal de référence : toutes vos aides en dépendent. 

Le calcul du revenu fiscal de référence est bien plus complexe. Il intègre les revenus imposés dans la déclaration comme le RNI mais il prend aussi en compte les plus-values d’autres natures, certains revenus exonérés d’impôts ou ne figurant pas dans la déclaration… A titre d’exemple, imaginons que vous avez vendu une résidence secondaire en faisant une plus-value de 50 000 €. Ces 50 000 € ont été imposés via le notaire et ne sont pas intégrés dans le RNI. Pour autant, ils figureront dans le RFR. Le revenu fiscal de référence comprend vraiment l’ensemble des revenus que vous avez perçu dans l’année. Il permet de savoir très précisément ce que le contribuable a reçu sur l’année car il intègre toutes les sources de gains.
Le RFR étant si détaillé, c’est lui qui va être utilisé pour déterminer la plupart des aides sociales en France. Pour les contribuables concernés, un RFR faible permettra d’obtenir des bourses, des chèques-vacances, des tarifs avantageux en cantine ou crèche pour les enfants…. Le revenu fiscal de référence permet d’obtenir un allègement automatique voir une exonération de la taxe d’habitation ou foncière si il est raisonnable. Pour les contribuables de plus de 60 ans, un RFR modeste est synonyme d’exonération de la taxe foncière, de la taxe d’habitation et des prélèvements sociaux sur la retraite. De nombreux organismes vont s’intéresser au revenu fiscal de référence pour vérifier que vous avez droit à certaines aides : CMU, ouverture d’un LEP, RSA…. Plus récemment, l’exonération progressive de taxe d’habitation dépend aussi de votre revenu fiscal de référence.

Ok j’ai compris la différence mais à quoi ça sert?

A première vue, comprendre la différence n’apporte pas grand chose. D’autant que la plupart des contribuables ont comme seule source de revenu leur salaire et quelques produits d’épargne … le RNI est alors similaire au RFR puisque les salaires et les intérêts des placements sont intégrés dans les deux notions. 
La clé tient dans la maîtrise de son RFR lorsqu’il ouvre droit à des aides. Prenons l’exemple parlant du grand-père de Mr Toutlemonde qui a plus de 60 ans, retraité avec une pension de 1 000 € par mois. Ce Monsieur a un RNI de 10 800 € et un RFR identique. Il ne paie pas d’impôt sur le revenu (car RNI faible) et est exonéré de taxe foncière, taxe d’habitation et prélèvements sociaux sur sa retraite (car RFR faible)! Il a également une Allocation Personnalisé Autonomie (APA) importante car son RFR est peu élevé.
Mr a un peu d’épargne et ayant besoin de revenus complémentaires, il sollicite son banquier qui lui propose un placement générant 2 000 € de revenus supplémentaires chaque année (obligation, SCPI, autre….). Un conseil qui parait avisé à première vue quand le banquier explique à Mr Toutlemonde que les 2 000 € vont être déclarés mais ne seront pas fiscalisés. Ils seront ajoutés au Revenu net imposable qui passera alors de 10 800 € à 12 800 €. Effectivement, le RNI reste sous le seuil de 15 000 € ce qui est synonyme d’un impôt sur le revenu de 0 €.
Problématique : le banquier a oublié l’effet de ce nouveau revenu exonéré de 2 000 € sur le Revenu fiscal de référence! 
Manque de chance, le RFR de Mr passe lui aussi de 10 800 € à 12 800 €. Sans le vouloir et sans le savoir, le banquier a fait dépasser les seuils d’exonération de Mr. Une année plus tard, notre retraité se retrouve avec une taxe d’habitation de 500 €, une taxe foncière de 700 €, des prélèvements sociaux supplémentaires de 888 € sur sa retraite. Il perd également 1 000 € par an sur son APA.
Avec un simple placement, Mr gagne 2 000 € exonérés par an mais se crée, sans le savoir, des nouvelles charges de 3 088 €. Il perd 1 088 € par an parce que personne n’a identifié la différence entre le RNI et le RFR!

Importance du RFR dans le choix d’un placement financier

Investir pour obtenir 2 000 € de revenus non imposables amène Mr à perdre au final plus de 1 000 € par an.

Quand faire attention à son Revenu Fiscal de référence? 

Le but de l’article est de vous sensibiliser à l’importance de tenir compte du RFR quand il est faible. Les personnes dans cette situation ont beaucoup à perdre si elles souscrivent à des produits d’épargne qui peuvent, même si ils n’engendrent pas d’impôt, augmenter le RFR et leur faire perdre les aides dont elles dépendent. Une notion technique que peu de professionnels maîtrisent. 
Nous vous invitons à être particulièrement attentif à votre revenu fiscal de référence si il est inférieur aux seuils du tableau ci-dessous. C’est d’autant plus vrai pour les personnes de plus de 60 ans qui doivent être accompagnées et sensibilisées. Les contribuables en-dessous de ce barème ont droit à des aides importantes et se retrouveront dans des situations compliquées si elles le dépassent de peu.

Dès lors que vous ou vos proches êtes à la limite des seuils indiqués, nous vous conseillons vivement de :
– Ne pas souscrire à des placements qui vont créer des revenus augmentant le RFR : Compte-titres avec obligations, actions ou parts sociales, SCPI, livrets fiscalisés….
– Clôturer les comptes indiqués si existants.

Je dois donc rester « pauvre » et ne faire aucun placement pour toucher les aides grâce à mon revenu fiscal de référence….? 

Ce n’est pas du tout la philosophie avancée. Nous recommandons plutôt d’envisager un investissement intelligent de l’épargne afin de garder les aides auxquelles le contribuable a le droit. Il serait dommage de se priver de certaines exonérations juste parce que vous avez fait le mauvais choix de placement. Pour tout contribuable proche des seuils, nous recommandons vivement les investissements suivants dont les intérêts ne viennent pas augmenter le revenu fiscal de référence :
– Sommes placées sur le Livret A/LEP.
– Epargne investie sur le LDD.
– Investissement sur une assurance-vie ouverte depuis plus de 8 ans. La plus-value réalisée sur une assurance-vie de plus de 8 ans est exonérée d’impôt dans la limite de 4 600 € par an (9 200 € pour un couple) en cas de rachat. Mieux encore, si le contribuable choisi la fiscalité « IRPP » au moment du rachat, les intérêts ne sont pas comptabilisés dans le revenu fiscal de référence!!

Notons aussi que le fait d’optimiser les frais réels déductibles des impôts même lorsqu’on ne paie pas d’impôt permet de baisser le RFR. Des frais réels déductibles existent pour les étudiants, chômeurs, stagiaires ou emplois précaires : frais de formation, repas, déplacement en entretien…. Il est vivement conseillé de prendre le temps de les déclarer. L’impôt restera à 0 € mais le RFR baissera ce qui aura des bienfaits sur vos aides et permettra surement une baisse de la taxe d’habitation.

Il est donc tout à fait possible d’optimiser sa situation patrimoniale quand on a peu de revenus. L’assurance-vie est une opportunité en or qui permet de créer des revenus sans pour autant impacter le revenu fiscal de référence. Dans notre exemple, Mr Toutlemonde peut conserver ses avantages sociaux et chercher des revenus complémentaires via l’assurance-vie de plus de 8 ans. Un placement qui bien géré peu tout à fait réaliser un rendement similaire au compte-titres ou autres livrets fiscalisés.
Cette notion se démocratise peu à peu. Depuis peu, l’administration fiscale peut avertir les contribuables qu’ils perdent les exonérations d’impôts locaux à cause d’un placement bancaire qui amène le RFR à dépasser le seuil. Nul doute que les banquiers doivent se pencher sur le RFR avant tout conseil de placement pour éviter le défaut de conseil ou le retour d’un client mécontent.

Suite à la suppression de la taxe d’habitation, vous pouvez consulter cet article : Comment baisser son revenu fiscal de référence pour être exonéré de taxe d’habitation? Est-ce une bonne idée?

35 Commentaires
  1. Bonjour,

    Venant de Turquie, j’effectue mes études en France depuis cinq ans.
    Je viens de recevoir la taxe d’habitation pour ces trois dernières années (2013-2014-2015), en une seule fois. J’habitais seule en 2013 et était en colocation en 2014 et 2015.

    Mes parents sont divorcés et ma mère, vivant avec ma grand-mère en Turquie, assume tout mes frais avec comme unique revenu sa pension de retraite qui équivaut à environ 600€/mois. Elle n’a pas
    d’allocations.

    D’après mes recherches, une personne ayant un RFR inférieur à 10 686€ pour 2015, 10 633 € en 2014 et 10 224 € en 2013, est exonérée de la taxe d’habitation.

    Étant étudiante et donc attachée au foyer fiscal de ma mère, puis-je donc faire une demande de dégrèvement ?

    D’avance merci pour votre réponse.

    Cordialement,

    Serra

  2. Corrige ton impôt

    Bonjour Erden,

    Effectivement, je vous invite vivement à faire une demande de remise pour les taxes d’habitation. Etant donné la particularité de votre situation, il n’y a pas de règles spécifiques (si j’ai bien
    compris, vous n’avez pas de foyer fiscal en France) mais je vous invite à agir de la façon suivante :
    1) Soit vous faites une demande de remise en expliquant que votre revenu fiscal de référence est inférieur au seuil (du moins, l’équivalent du revenu fiscal de référence de votre foyer fiscal dont
    les revenus sont en Turquie).
    2) Soit vous suivez la demande de remise pour personnes aux revenus modestes développée dans cet article :
    https://www.corrigetonimpot.fr/un-mail-peut-suffire-pour-annuler-son-impot-sa-taxe-d-habitation-ou-sa-taxe-fonciere-remise-fiscale-avec-l-article-l247/
    Quoi qu’il en soit, je vous inviterai à mettre dans les justifications le fait que les revenus de votre foyer sont minimes et que l’équivalent « revenu fiscal de référence » vous permettrait d’être
    exonéré.
    Vous êtes dans une démarche où vous faites la demande. Çà ne vous coûte rien (au pire un refus). Essayez d’être « polie » dans le courrier, d’être précise (n’hésitez pas à mentionner tous les revenus
    de vous et votre mère) et montrez votre inquiétude. Si vous n’avez pas d’espace « impôt.gouv », vous allez devoir faire un envoi courrier. Je conseillerai une remise en main propre contre signature ou
    un envoi AR. Sans réponse au bout de quelques semaines, vous pouvez essayer d’appeler et d’obtenir le nom de la personne qui gère votre dossier. C’est une demande de votre part donc le fisc fait ce
    qu’il veut et ça a forcément plus de chances d’aboutir si vous avez une personne en directe.
    Thibault

  3. Bonjour,
    Par rapport à la réforme de la taxe d’habitation j’ai actuellement un RFR de 26 336 euros.
    Comment puis je le faire baisser afin de ne pas dépasser les 27 000 euros l’an prochain ?
    Ouvrir un PERP ?
    Merci d’avance

  4. Corrige ton impôt

    Bonjour Yasmina,

    Suite à vos demandes, j’ai fait cet article que je vous recommande : https://www.corrigetonimpot.fr/baisser-revenu-fiscal-reference-rfr-taxe-habitation-exoneration/
    Cordialement.

  5. Bonjour,
    mon fils a eu deux enfants reconnus hors mariage ou pacs, la mère de ses enfants est partie avec eux vivre avec un autre homme mais il en a la garde les week end (de par son emploi, il ne rentre pas
    chez lui de la semaine). il paie une pension mensuelle par décision de justice. je précise qu’elle a décidé seule de partir avec les enfants et qu’elle n’est pas imposable de par un salaire trop
    bas.il est seul propriétaire de sa maison.
    toutes ces précisions pour vous demander ceci;
    peut il déclarer à la fois la pension et le fait qu’il a deux enfants?

    merci

  6. Corrige ton impôt

    Bonjour Dominique,
    Il faut respecter deux choses : si une pension est déduite chez l’un, elle doit être déclarée déclarée (et donc imposée) chez l’autre.
    Les enfants doivent être à la charge de l’un des deux ou en garde alternée pour les impôts.
    Après tout dépend de l’entente des conjoints et des jugements mais il faut respecter ces régles absolument.
    Cordialement.

  7. guilhot patricia

    je voudrais savoir mon mari a déclarer au impôts la somme de 20965 euros sur les revenu de l annee 2016 apres déduction ds frais réel qui et mentionner sur la fiche d impôts la somme et de 2097 euros
    ….je voudrais savoir si possible comment calcul la caf car depuis 2 ans l allocation adulte handicaper ( je suis dialyser depuis 32 ans avec un taux a 80 pour cent ) la caf me verser 500 euros et
    depuis janvier 465 euros alors que je touchais pratiquement 1000 depuis des annee selon l évolution !!!! personne même a la caf n ai en mesure de me répondre il me disse ces par se que nitre fils a
    quitter la maison ……………. voici leur barème 2018 ..L’AAH est accordée sous conditions de revenus. Les plafonds de ressources à ne pas dépasser en 2018 sont fixés aux seuils qui suivent. Les
    revenus à prendre en compte sont ceux de l’année N-2 : les ressources prises en compte en 2018 sont donc celles perçues en 2016.
    9 730,68 euros pour une personne seule (+ 4 865,34 euros par enfant à charge)
    19 461,36 euros pour un couple (+ 4 850,76 euros par enfant à charge) MERCI POUR VOTRE RÉPONSE

  8. GUILHOT PATRICIA

    J AI FAIT UNE ERREUR LE MONTEMPS APRES DÉDUCTION DES FRAIS RÉEL ET DE 18868 EUROS
    MERCI

  9. GUILHOT PATRICIA

    PARDON BONJOUR MILLES EXCUSE

  10. Corrige ton impôt

    Bonjour Madame Guilhot,
    Malheureusement je suis spécialisé sur la fiscalité. La Caf ne relève pas du tout de mon domaine, je ne connais pas la réponse à votre question.
    Cordialement.

  11. GUILHOT PATRICIA

    Merci pour votre réponse aussi rapide je vais continuer mes recherche

  12. Bonjour,

    Je souhaiterais juste une précision pour confirmation : le choix de l’IRPP au moment du rachat est uniquement intéressant pour les assurances vies de plus de 8 ans ?
    Cela ne s’applique pas pour les assurances vies de moins de 8 ans ?

    Vous remerciant par avance de cette précision,
    Cordialement,
    Laurence

  13. Corrige ton impôt

    Bonjour Laurence,
    Dans beaucoup d’autres situations, le choix IRPP peut-être meilleur avant 8 ans. En revanche, avant 8 ans il ne permettra jamais d’éviter une hausse du RFR (rien ne le permet avant 8 ans car il n’y a
    pas d’abattement) ce qui est le sujet de l’article.
    Cordialement.

  14. Bonjour,
    Je vois sur notre avis d’impot:
    Plafond total de 2015 : 14899
    Plafond non utilisé de 2014: 3703
    Plafond non utilisé de 2015: + 3755
    Plafond non utilisé de 2016: + 3804
    Plafond calculé sur les revenus 2016: + 3862
    Plafond pour les cotisations versées 2017 : 15124

    Parait il que ça nou permet d’avoir des réductions sur notre revenu fiscal de référence.
    Ma question: Faut il les prendre en compte dans nos déclaration d’impots? ou le mieux pour nous est de les ignorer ?*
    Merci d’avance.

  15. Corrige ton impôt

    Bonjour Elsa,
    J’ai tout expliqué ici sur le sujet : https://www.corrigetonimpot.fr/plafond-epargne-retraite-impot-perp-calcul-exemple/

    Cordialement.

  16. Bonjour Monsieur,
    Tout d’abord, merci de nous offrir la possibilité d’avoir des réponses à nos questions.

    J’ai fait une simulation d’impôt sur les revenus 2017 et la CSG appliquée sur les RCM est calculée avec les taux de 2018, je pensais qu’il fallait appliquer ceux de 2017.

    Pouvez-vous m’éclairer svp?

  17. Corrige ton impôt

    Bonjour,
    Encore une belle manoeuvre de notre gouvernement pour nous plumer. On paie les PS à 17.2% à partir de janvier 2018 MAIS aussi sur les revenus du patrimoine ou de placements, à compter de l’imposition
    des revenus 2017. Voilà, voilà, c’est cadeau…
    Cordialement.

  18. Me voilà rassurée…
    Merci bien.
    Cordialement

  19. Bonjour et merci pour vos articles.
    J’habite avec mon compagnon. Le bail est à son nom mais je participe de moitié au loyer. Nous déclarons nos impôts separement. Lui a peu de revenus et un enfant à charge., n’est pas imposable. J’ai
    un enfant à charge et suis à la fois autoentrepeneur et salarié, l’année dernière j’ai payé 150 euros d’impôt, cette annee je dois 3500 euros ( augmentation de Revenu de mon activité et travail
    saisonnier de l’enfant).. Déclarer mes frais réels est possible alors que je voyage seulement 2 fois la semaine, j’ai des frais de formation mais qui ont été à moitié pris en charge par mon opca,
    puis je les déclarer en frais réels ? Les frais de transport pour ma. Fille qui habite dan sun autre département ? Je suis vriament dans l’embarras car le peu d’argent de côté enfin doit partir aux
    impôts..

  20. bonjour, je suis AE et mon mari salarié depuis notre mariage ns faisons declaration commune + feuille PRO et le problème c’est que meme en donnant numero de siret tout apparait au nom de mon mari
    dans lavis impot. donc je n’ai plus ma feuille a part avec mon nom et cela me pose problème pour justifier auprès organisme question j’ai peut etre fait une erreur lors de la déclaration internet
    merc pour votre réponse

  21. Corrige ton impôt

    Bonjour,
    La déclaration est obligatoirement commune. En revanche, vos revenus sont en colonne 2 prouvant que c’est bien les vôtres. Et il me semble que votre nom doit apparaitre sur l’avis d’imposition.
    Cordialement.

  22. Bonjour,
    Je voudrais connaître mon revenu fiscal de référence de 2017 et mon avis d’imposition 2017 et 2018.Auprès de qui dois-je m’adresser? Merci pour votre réponse.

  23. Bonjour Monsieur.Je suis retraite ,nous avons 2 parts dans le foyer ,mon revenu imposable est de 35809 € d’ou imposition nette 595 € .j’ai vendu une assurance vie notée « prélèvement libératoire
    déclarée » de 31630 €
    mon RFR passe à 66980 € d’ou une imposition forte de la taxe d’habitation qui passe de 1371 (2017) à1728 € en 2018
    est-ce logique? merci

  24. Bonjour et merci pour vos articles
    J’étais bien conscient de la différence entre revenu imposable et RFR. Je souhaitais savoir si un retrait sur une assurance vie de plus de huit ans impacterait mon RFR. N’arrivant pas à avoir une réponse cohérente de mes assurances vie j’ai posé la question aux impôts qui m’ont répondu par un extrait du BOI IF TH 10.50.30.20 du 20/03/2015 que je ne peux pas joindre malheureusement. Il semble , car le texte n’est pas rédigé très clairement pour moi, que les intérêts liés à un retrait sur une assurance vie même inférieurs à l’abattement et soumis au prélèvement libératoire soit inclus dans le RFR . Pouvez vous s’il vous plaît m’aider à y voir plus clair.
    D’avance
    Merci

    • Thibault Diringer - Corrigetonimpot

      Bonjour. Avez vous pris le PFL ou l’option IRPP? Et aviez-vous l’abattement disponible de 4600 ou 9200 €?
      Cordialement.

      • Je n’ai pas encore fait les retraits envisagés. j’attendais la réponse des impôts. Si le PFL fait que mes intérêts ne seront pas intégrés à mon RFR c’est ce que je ferai mais je voudrais être sûr car je peux différer mes retraits pour ne pas perdre l’abattement de 60% de la TH en 2019

        • Si on choisit l ‘IRPP les intérêts ne seront pas intégrés à mon RFR c’est bien celà ?
          Ou bien est ce le contraire puisque vous me demandez si j’ai encore un abattement disponible ?
          Cordialement

          • Thibault Diringer - Corrigetonimpot

            Si vous prenez IRPP et que la plus-value imposable est inférieur à l’abattement, ça ne joue pas sur le RFR. Si vous dépassez les abattements, le fait de prendre IRPP permet quand même que seule la partie qui dépasse l’abattement rentre dans le RFR.
            Cordialement.

        • Si on choisit l ‘IRPP les intérêts ne seront pas intégrés à mon RFR c’est bien celà ?
          Ou bien est ce le contraire puisque vous me demandez si j’ai encore un abattement disponible ?
          Cordialement

  25. Bonjour et merci beaucoup pour cet article très pertinent et remarquablement pédagogique!
    Une situation particulière qui est la mienne : un retraité ayant un RFR de 14400 euros rachète la totalité d’un contrat d’assurance-vie pour procéder à un achat immobilier d’une petite maison (seul bien immobilier possédé). Imposés que ce soit au PFL ou à l’IRPP, les revenus de ce contrat d’assurance-vie font bondir le RFR au delà des plafonds entraînant une imposition au taux maximal de CSG sur la pension et une augmentation de cette CSG de 800 euros. Alors qu’il s’agit là d’une opération exceptionnelle sur une année et que le montant de la pension n’a pas évolué. De la même manière que ceci existe pour un LEP, ne pourrait-on envisager de maintenir une taxation au taux le plus favorable de CSG si l’année suivante le RFR est revenu à son niveau habituel? Le fisc peut-il prendre en compte cette situation?
    Merci d’avance pour votre réponse
    Luc

    • Thibault Diringer - Corrigetonimpot

      Bonjour,
      Je n’ai jamais eu un tel cas. J’ai du mal à croire que le fisc ferait l’impasse exceptionnellement mais vous pouvez toujours faire une demande par courrier recommandé. Cordialement.

  26. Bonjour,
    Comme beaucoup certainement, nous n’avions pas compris ni fait attention entre l’IRN et le RFR. En 2017 nous avons racheté dans la totalité une assurance vie, nous avons été prélevé de l’impôt sur la plus value réalisée et ô surprise nous avons constaté un bon conséquent de notre RFR en 2018 d’où une augmentation de notre taxe d’habitation en 2018 aussi conséquente. Bref ceci est fait faute d’information. Notre question est : est ce que le RFR de 2018 va être le même en 2019 étant donné que c’était un revenu exceptionnel ? Avec nos remerciements pour votre réponse. Cordialement.

    • Thibault Diringer - Corrigetonimpot

      Bonjour,
      Le RFR 2018 va dépendre de vos revenus 2018. Vous ferez une déclaration en mai prochain malgré l’année blanche. Donc s’il n’y a pas eu de rachats en 2018, votre RFR reviendra à la normale et vous pourrez avoir l’exonération de TH.
      Cordialement.

  27. Je suis partie en retraite en 2016, et j’ai choisi l’etalement de mon indemnité départ en retraite sur 4 ans.
    Soit un quart ajouté à mon revenu imposable de 2016 à 2019.
    En 2017 mon revenu fiscal de référence inclut le quart de ce revenu exceptionnel.
    Pourtant il ne s’ agit pas de revenu encaissé dans l’année 2017.
    Cela fait que je supporte le taux de CSG de 8,30 % sur ma retraite 2019.
    Est ce normal ?
    Avec mes remerciements pour votre compétence.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.