Année blanche : va t'on perdre les crédits et réductions d'impôts 2018 lors de l'année de transition?

 

Les modalités du prélèvement à la source se précisent et je vais enfin pouvoir répondre à vos nombreuses questions. Je publierai régulièrement sur l’année blanche pour développer tous les points et détailler les stratégies possibles et les erreurs à éviter. Aujourd’hui, cet article répond à la question suivante : vais-je perdre les réductions/crédits d’impôt acquis en 2018 à cause de l’année blanche ? Entre ceux qui subissent des dépenses pour un employé à domicile en 2018, qui font des dons, qui ont des frais de crèches, des enfants en études, un bien Pinel, Scellier, DUFLOT ect…. Il serait très préjudiciable de passer à côté de ces avantages fiscaux à cause du prélèvement à la source et de la fameuse année blanche. On fait le point sur ce qui va se passer via des exemples chiffrés. On abordera également le décalage de trésorerie et les efforts faits ou non par le fisc pour les compenser.

 

Année blanche et crédit d’impôt (emploi à domicile, frais de crèche...) : vous n’allez pas perdre les avantages fiscaux acquis en 2018.

 

Avant toute chose, rappelons la notion de crédit d’impôt. Un crédit d’impôt s’enlève de la fiscalité à payer. S’il n’y a pas ou plus d’impôt à payer, le crédit d’impôt est restitué au contribuable via un chèque.

 

Exemple :

Mr Corrigetonimpôt à un crédit d’impôt de 500 €.

1) Si l’impôt de Mr est de 1 000 €, il passe à 500 € via l’avantage fiscal.

2) Si l’impôt de Mr est de 100 €, il passe à 0 € et le fisc lui fera un chèque de 400 €.

 

Autrement dit, un crédit d’impôt n’est jamais perdu ! Bonne nouvelle, il ne le sera pas non plus lors de l’année blanche. Pour rappel, l’année blanche concerne uniquement les salaires et revenus fonciers. Beaucoup d’autres revenus dits « exceptionnels » restent imposés et seront à déclarer : revenus bancaires, plus-values ect… De fait, il faudra toujours remplir une déclaration d’impôt en 2019 sur les revenus de 2018. J’ai développé ce point en détail ici : "Calendrier du prélèvement à la source en 2018/2019". A l’occasion de la déclaration 2019 sur les revenus « exceptionnels » de 2018, il sera toujours possible de déclarer les crédits d’impôts. De fait, le fisc sera en mesure de les comptabiliser et de nous les rendre en septembre 2019. 

 

Exemple :

Mr Corrigetonimpôt a payé 2 000 € de femme de ménage en 2018. En mai 2019, il indiquera dans la déclaration d’impôt ce montant qui permet d’obtenir un crédit d’impôt de 50% soit 1 000 €. Il va recevoir un avis d’imposition en septembre 2019 et le traitement sera le suivant :

1) Soit l’impôt de Mr est de 0 €. Scénario très probable puisque l’impôt a déjà été pris à la source sur les salaires. Le fisc va alors faire un chèque de 1 000 € à Mr pour lui restituer son crédit d’impôt.

2) Soit l’impôt de Mr est positif. Scénario possible s’il a des revenus exceptionnels en 2018 qui produiront alors un impôt en plus de celui pris à la source sur les salaires. Imaginons un impôt de 200 €.  Le fisc va alors ramener l’impôt à 0 € et rendre 800 € à Mr sous forme de chèque.

 

Au final, rien ne change par rapport aux années passées. Rappelons qu’avant le système était identique. Mr déclarait en mai 2018 les revenus de 2017 et indiquait les dépenses de 2017 ouvrant droit à un crédit d’impôt dans la déclaration de mai 2018. Le fisc régularisait la situation de la même manière en septembre de chaque année. Vous voilà rassuré pour les crédits d’impôt, personne ne passera à côté. J’évoquerai le décalage de trésorerie ci-après.

 

Pour mémoire, les principaux crédits d’impôts qui existent en France dont la plupart on été expliqués sur mon site sont les suivants :

- Crédits d’impôt pour les dépenses d’un employé à domicile ;

- Crédit d’impôt pour les frais de garde des enfants de moins de 6 ans.

- Crédit d’impôt pour les dépenses de travaux dans la résidence principale : normes RGE et handicapés.

- Cotisation syndicales si vous n’optez pas pour les frais réels.

Prélèvement à la source et réduction d’impôt (dons, Pinel...) : comment seront traitées les dépenses de 2018 ?

 

Si vous savez comment marche une réduction d’impôt, vous êtes déjà un peu plus inquiet du traitement fiscal via le prélèvement à la source. En effet, rappelons que contrairement aux crédits d’impôts, la réduction d’impôt s’enlève de l’impôt à payer mais n’est pas restituée si l’impôt est à 0€.

 

Exemple :

Mr Corrigetonimpôt fait un don et obtient une réduction d’impôt de 500 €.

1) Si son impôt est de 1 000 €, il passera à 500 € via la réduction d’impôt.

2) Imaginons maintenant que l’impôt de Mr est de 100 € seulement. Dans cette situation la réduction d’impôt permet seulement de ramener la fiscalité à 0 €. Le solde restant (soit ici 400 €) est perdu. 

 

Une personne qui a une réduction d’impôt mais ne paie pas assez de fiscalité n’a aucun moyen de l’utiliser. Elle est alors reportable dans certaines situations mais perdue la majorité du temps. Si vous avez compris le fonctionnement de l'année blanche, vous devriez commencer à transpirer… ! L’impôt de 2019 sera forcément proche de 0 € puisque vous aurez payé l’impôt à la source… il deviendrait alors quasiment impossible de faire fonctionner les réductions d’impôts acquises en 2018. 

 

Exemple :

Mr perçoit uniquement son salaire comme revenu. Habituellement, il déclare en année N son salaire de l’année N-1 ce qui donne une fiscalité de l’ordre de 1 500 €. Il peut alors imputer sa réduction d’impôt.

En 2019, son impôt est pris à la source. Il remplira la déclaration d’impôt en mai 2019 où il indiquera sa réduction d’impôt acquise via des dépenses en 2018. Il déclarera aussi ses salaires mais qui seront neutralisés (année blanche en 2018; seuls les revenus exceptionnels seront imposés). De fait, son impôt en septembre 2019 sera de 0 € étant donné qu’il a déjà payé l’impôt à la source et que les salaires de 2018 sont neutralisés via l'année blanche. La réduction d’impôt ne peut alors pas s’appliquer puisque l’impôt est nul…. Sera-t-elle perdue juste à cause du prélèvement à la source ?

 

On voit apparaître un problème important. Les gens qui ont normalement le droit d’appliquer une réduction d’impôt ne pourront plus le faire juste à cause du fait que l’année soit blanche pour les salaires. En effet, seuls ceux qui ont des revenus exceptionnels en 2018 (plus-value, dividendes ect…) devront les déclarer en mai 2019 et auront alors une fiscalité à payer en septembre susceptible de pouvoir éponger les réductions d’impôts acquises en 2018. 

Pas de panique, l’Etat a prévu un mécanisme inédit qui s’appliquera l’année de transition. Un des nombreux dispositifs spéciaux du fameux « crédit d’impôt de modernisation du recouvrement » alias CIMR. Celui-ci précise que les réductions d’impôts acquises en 2018 seront déclarées en mai 2019 mais surtout rendues en septembre 2019. Le gouvernement assure donc que les réductions d’impôts ne seront pas perdues et seront rendues sous forme de chèque. 

 

Exemple :

Mr Corrigetonimpôt a droit à une réduction d’impôt de 500 € suite à des dons en 2018. Il le déclare en mai 2019. En septembre 2019, sa fiscalité est de 0 € via l’année blanche. Exceptionnellement, le fisc versera les 500 € sous forme de chèque comme si c’était un crédit d’impôt.

 

On peut alors y voir la place à une opportunité fiscale que nous allons développer au point suivant. Une personne non imposable pourrait-elle bénéficier d’une réduction d’impôt exceptionnellement durant l’année blanche puisque que le fisc les restitue ? Ce serait une petite aubaine puisque les dépenses ouvrant droit aux réductions d’impôts sont nombreuses en France ; nous avions vu entre autres :

- Avoir un enfant au collège, lycée ou en étude supérieure ;

- Les dons ouvrent droit à 66% ou 75% de réduction ;

- Les gens qui font des kilomètres pour une association sportive culturelle ;

- La loi Pinel permet une réduction d’impôt;

- 25% pour les dépenses dans des établissements de soins/maison de retraite;

- Moult investissement : Scellier, Duflot, FCPI;

Stratégie fiscale : une personne non imposable pourra t’elle bénéficier d’une réduction d’impôt exceptionnellement lors de l’année blanche ?

 

Si vous avez tout suivi jusque-là, vous comprenez aisément la problématique. C’est une opportunité qui pourrait être énorme si elle fonctionnait. Je prends l’exemple d’une personne qui a un enfant au lycée et qui est non imposable. Habituellement, le fait d’avoir un enfant au lycée permet une réduction d’impôt de 153 €. Malheureusement, toute personne non imposable ne peut pas en bénéficier.

 

Exemple :

Mr Corrigetonimpôt a une fille au lycée. Il remplit chaque année la case associée et bénéficie d’une réduction d’impôt de 153 €. "Malheureusement", l’impôt de Mr est de 0 €. La réduction de 153 € ne peut pas s’imputer et est donc perdue car une réduction n’est pas restituée.

 

Il se trouve que lors de l’année de transition, le fisc promet de rendre exceptionnellement les réductions d’impôts. Serait-ce une aubaine fiscale pour tous ceux qui ne peuvent pas utiliser habituellement leurs réductions d’impôts ? Quand on sait qu’une déclaration sur deux donne un impôt de 0 €, cela voudrait dire que la moitié des français qui ont des enfants au collège/lycée/étude supérieure pourraient avoir un chèque lors de l’année blanche… Idem pour les personnes en maison de retraite qui n’ont pas assez de fiscalité pour éponger la réduction d’impôt pour frais de dépendances ect …. Malheureusement, j’ai peur que non. La phrase que j’entends régulièrement que j’ai utilisé sciemment au paragraphe précédent est en fait trop simpliste et n'est pas vraiment exacte : « en 2019, les réductions d’impôts sont transformées en crédits d’impôt et donc restituées ».

J’ai bien peur qu’il faille revoir cette phrase, en vérité on pourrait dire que : « en 2019, les réductions d’impôts qui auraient pu s’imputer sur l’impôt engendré par les revenus issus de l’année 2018 seront transformées en crédit d’impôt exceptionnellement ». Je m’explique… l’année 2018 est une année blanche et n’engendre pas d’impôt. Pour autant, le fisc va le calculer malgré tout avant de l’annuler via le crédit d'impôt de modernisation du recouvrement.

 

Exemple :

Mr Corrigetonimpôt perçoit un salaire de 2 000 € par mois en 2018. Il bénéficiera de l’année blanche et ne paiera donc pas de fiscalité pour les revenus de l’année 2018. Pour autant, il devra faire une déclaration fiscale en mai 2019. Il y indiquera les salaires perçus en 2018. Le fisc va calculer l’impôt comme il le faisait avant. Sur son avis d’imposition de 2019, Mr Corrigetonimpôt verra que son impôt sur les revenus 2018 aurait été de 1 650 €. C’est une année blanche donc le fisc annule cet impôt… grâce au fameux « crédit d’impôt de modernisation du recouvrement » CIMR. Mr Corrigetonimpôt aura un impôt de 1 650 € et un CIMR de 1 650 €. Soit une fiscalité de 1 650 - 1 650 = 0 € via l’année blanche !

 

Il va de soi que les impôts ne font pas ce calcul que pour le plaisir des yeux. Ils vont pouvoir l’utiliser pour savoir dans quelle mesure ils peuvent ou non rendre les réductions d’impôt aux contribuables l’année de la transition. Cela leur permettra d’éviter les effets de niches et de bloquer la restitution des réductions d’impôts en 2019 afin de les rendre uniquement aux personnes qui auraient pu en bénéficier. Dans notre exemple, si Mr Corrigetonimpôt a eu des dépenses ouvrant droit à une réduction d’impôt en 2018, le fisc lui restituera exceptionnellement en 2019 seulement dans la limite de 1 650 €. Je peux finaliser mon exemple pour que ce soit limpide.

 

Suite de l’exemple : 

Mr Corrigetonimpôt a une réduction d’impôt acquise en 2018 de 2 000 €. Il a donc payé son impôt à la source en 2019 et déclaré en mai 2019 ses revenus de 2018 ainsi que sa réduction d’impôt. Sur son avis d’imposition en septembre 2019, Mr verra donc les opérations suivantes :

- Un impôt de 0 €, ce qui est normal pour l’année blanche. Plus précisément, il verra que son impôt aurait dû être de 1 650 € et que le fisc l’a annulé via le CIMR de 1 650 €.

- Une réduction d’impôt de 2 000 € qui ne peut pas être utilisée puisque la fiscalité est de 0 €. Exceptionnellement, le fisc restitue les réductions d’impôts lors de l’année blanche en les transformant en crédit d’impôt. Cependant, ils ne vont transformer et donc restituer que la partie qui aurait pu être épongée par la fiscalité annulée de 2018. 

 

Le fisc va donc transformer 1 650 € en crédit d’impôt et les rendre à Mr en septembre 2019. Les 350 € restants ne sont pas transformés et ne peuvent pas être utilisés. Pour aller au bout de la technique, il se trouve que le CIMR sera en fait de 1 650 (pour ramener l'impôt à 0 €) + 1 650 (pour reverser la réduction d'impôt) soit 3 300 € (Mr récupère donc bien 1 650 € et a un impôt de 0 € sur l'année blanche).  Le solde de la réduction d’impôt de 350 € est perdu comme il l’aurait été sans le prélèvement à la source. J'aimerais me tromper sur un point aussi technique qui arrivera pour la première fois l'an prochain mais j'ai peur que non....Olivier ROZENFELD, président de FIDROIT et chroniqueur sur BFM Business confirme mon analyse : « vous allez effectivement perdre le différentiel car la réduction d’impôt est imputée sur l’impôt théorique. Autrement dit cela ne change pas le mécanisme habituel». Je ne peux d'ailleurs que vous conseiller de suivre les publications de ce spécialiste patrimonial sur le blog de Fidroit.

 

Vous l’avez compris, il n’y aura malheureusement pas d’opportunité à ce niveau. C’est particulièrement dommage car le nombre de réduction fiscale non utilisée pour les Français est énorme. Vous comprenez maintenant pourquoi il faut bien préciser : « en 2019, les réductions d’impôts qui auraient pu s’imputer sur l’impôt engendré par les revenus issus de l’année 2018 seront transformées en crédit d’impôt exceptionnellement ». 

Décalage de trésorerie : les crédits d’impôts pour emploi à domicile et garde d’enfants restitués dès mars 2019.

 

Les réductions et crédits d’impôts ne seront pas perdus ce qui est une bonne chose. En revanche, les contribuables vont subir un gros décalage de trésorerie en leur défaveur. Je l’ai développé sur cet article annexe : le taux du prélèvement à la source sera basé sur votre impôt maximum – votre trésorerie disponible va diminuer. Pour rappel, le problème vient du fait que le taux qui sera ponctionné sur vos salaires dépend de l’impôt sur vos revenus 2017 calculé… avant réduction et crédit d’impôt ! Une personne qui doit payer 2 000 € d’impôt mais qui a une réduction d’impôt de 2 000 € subira le prélèvement à la source. Le fisc retient que l’impôt est de 2 000 € malgré le fait que cette personne soit non imposable. De fait, vous allez subir une perte en trésorerie. Le fisc va vous prendre un impôt maximum sur vos salaires en 2019 alors que les avantages fiscaux ne sont restitués qu’en septembre. 

 

Seule concession du fisc à ce problème, une avance courant 2019 sur … 2 crédits d’impôts seulement. Si vous percevez un crédit d’impôt pour emploi à domicile ou pour une garde d’enfants de moins de 6 ans, le trésor public vous versera une avance sur le crédit d’impôt en mars 2019. Ils se baseront donc sur le crédit d’impôt de 2018 sur les revenus 2017 pour calculer cette avance. Quitte à être radin, autant l’être jusqu’au bout… l’acompte sera de seulement 30% ! Pour toute autre réduction/crédit d’impôt, il faudra malheureusement attendre septembre 2019 pour avoir la restitution. Une perte en trésorerie rapidement énorme, notamment si vous aviez des avantages fiscaux importants (Pinel ect…).

MAJ : le ministre a annoncé mi juin que cette "avance" de restitution en mars concernera aussi la réduction pour maison de retraite. Ne vous méprenez pas, c'est bien le contribuable qui va payer en avance (il sera remboursé de 30% payé trop tôt en mars et des 70% payés en avance en septembre). Voir : "Fonctionnement de l'impôt à la source pour les nuls : exemples".

 

Enfin, vous constaterez que je n’ai pas parlé dans cet article des déductions d’impôts : pensions versées aux enfants, frais réels déductibles des salaires, charges déduites du foncier, versements PERP…. Le traitement devient beaucoup plus complexe et technique que pour les réductions/crédits d’impôts puisqu’une déduction s’enlève avant de calculer l’impôt. Le détail des déductions est évoqué au cas par cas dans les articles ci-dessous.

 

Comment payer moins d'impôt en 2018?

 corrigetonimpot.fr

 


     Auteur de l'article Thibault DIRINGER

              Conseil auprès de Cabinets en Gestion Patrimoine Indépendants

             Formateur en Banque et Assurance - Master Gestion de patrimoine  


Écrire commentaire

Commentaires: 69
  • #1

    catherinaa.k (jeudi, 15 mars 2018 09:37)

    merci pour tous vos conseils et informations qui sont précieux.
    pouvez-vous détailler le cas des dispositifs type Scellier, etc.
    en 2019, pour bénéficier pleinement de la réduction d’impôts, vaudra-t-il mieux opter pour la déclaration des autres revenus au barème progressif (quitte à perdre 2 ou 3 points d’impôt) plutôt qu'au PFU ?

  • #2

    Corrige ton impôt (jeudi, 15 mars 2018 10:07)

    Bonjour,
    J'ai détaillé le Pinel ici (c'est pareil pour le Scellier) : https://www.corrigetonimpot.fr/2018/02/27/impot-pinel-annee-blanche-prelevement-source-reduction-calcul-declaration/
    J'essaierai de faire le PFU si possible avant la période fiscale.
    Cordialement.

  • #3

    jcr (jeudi, 15 mars 2018 12:27)

    Merci pour ces explications claires sur un sujet complexe.

  • #4

    RABINEAU René (lundi, 02 avril 2018 18:40)

    Président d;une association sportive , j'effectue un nombre important de Kilomètres avec ma voiture . Je ne demande pas de remboursement à l'association et bénéficie d'une réduction d'impôt . j'ai bien compris le principe de " l'année blanche" 2018 ; en 2019 comment s'effectuera cette réduction pour les déplacements 2019 ?
    Je vous remercie de votre réponse .

  • #5

    Corrige ton impôt (lundi, 02 avril 2018 23:44)

    BOnjour,
    Après, tout rentre dans l'ordre. Cela se passera comme les années passées donc vous aurez votre réduction en 2020 quand vous déclarerez les revenus 2019.
    Cordialement.

  • #6

    Serge (jeudi, 05 avril 2018 22:10)

    Bonjour et merci pour vos articles clairs et détaillés. Je rachète actuellement en 2018 des trimestres de retraite. Ces montants de rachat sont habituellement déductibles des revenus. Comment vais-je pouvoir obtenir ces déductions si l'année 2018 n'est pas imposable ? Ces avantages fiscaux sont-ils perdus ?
    Merci d'avance
    Cordialement

  • #7

    Corrige ton impôt (vendredi, 06 avril 2018 00:21)

    Bonjour Serge,
    J'ai bien peur que ces déductions soient perdues malheureusement. Il est déconseillé de racheter des trimestres en 2018.
    Cordialement.

  • #8

    Beatrice Brillet (samedi, 07 avril 2018 17:33)

    Bonjour,
    J ai un statut de LMNP pour lequel j ai recours à un expert comptable et à une association de gestion agréé.je bénéficie d un crédit d impôt des 2/3 (avec plafond maxi de 900 euros) .que devient ce crédit d impôt du fait de l année blanche?
    Merci de votre réponse
    Cordialement

  • #9

    Corrige ton impôt (samedi, 07 avril 2018 17:58)

    Bonjour.
    Cela se passera comme je l'explique sur cet article.
    Cordialement.

  • #10

    Elisabeth (dimanche, 08 avril 2018 15:09)

    Est-ce que les revenus des locations meublées saisonnières sont des revenus exceptionnels?
    Merci

  • #11

    Corrige ton impôt (dimanche, 08 avril 2018 19:42)

    Bonjour Elisabeth,
    A priori non, ils bénéficieront de l'année blanche. Dès que j'en sais plus, j'essaierai de faire un article sur le sujet si j'ai le temps.
    Cordialement.

  • #12

    Roulot (mardi, 10 avril 2018 21:04)

    Bonjour
    Je suis parti en retraite au 1 janvier 2016 j ai reçu une prime que j ai déclaré en2017 mais en l étalant sur 4 ans il me reste donc 3 années à déclarer
    Dois je déclarer la totalité ?
    Merci de votre retour

  • #13

    Corrige ton impôt (mardi, 10 avril 2018 22:59)

    Bonjour.
    J'ai détaillé le système de l'étalement ici : https://www.corrigetonimpot.fr/2017/09/11/impot-etalement-quotient-prime-retraite-licenciement-foncier-paiement/
    Cordialement.

  • #14

    Yoann (mercredi, 11 avril 2018 22:27)

    Bonjour,
    La demi-part supplémentaire par enfant (plafonnée à environ 1500€ pour le 1er enfant) n'est pas stricto sensu un crédit d'impôt, mais j'ai l'impression que l'année blanche va faire perdre cette somme à bon nombre de foyers. En fait, si vous avez un enfant à charge pendant n années, cette demi-part vous permet de récupérer n x 1500 €. A cause de l'année blanche, ce ne sera plus que (n-1) x 1500 €. La perte sera visible immédiatement pour les foyers dont la dernière année à charge d'un enfant est 2018. Ils ne toucheront par les 1500 € pour cette année. Pour tous les autres foyers qui ont des enfants à charge de 2018, la perte ne se matérialisera que plusieurs années plus tard, lors de la dernière année à charge. Cela représente une perte conséquente pour un foyer qui aurait 3 enfants: 6000 €. Ce raisonnement est-il correct?

  • #15

    Corrige ton impôt (mercredi, 11 avril 2018 22:46)

    Bonjour,
    A tout niveau le prélèvement à la source représente une perte de trésorerie. Comme je l'explique sur l'article 1 sur l'année blanche, concrètement tout le monde avance une année de trésorerie au fisc "gratuitement". Tout le monde y perd une année si vous voulez le voir autrement.
    Cordialement.

  • #16

    Catherine (jeudi, 12 avril 2018 13:33)

    Bonjour et merci pour vos renseignements.
    Je suis en train de faire ma déclaration et je viens d'avoir mon taux d'imposition. J'ai fait une simulation grâce à ce taux en partant du principe que nous aurons les mêmes revenus en 2018 (ce qui sera faux) et je m'aperçois que l'administration me prendra presque 400 euros de plus. Il devrait y avoir une restitution en septembre, je l'ai bien compris. Ce que je ne comprends pas en revanche, c'est comment cette restitution sera faite alors qu'il y devrait encore y avoir des prélèvements en octobre, novembre et décembre. Hors ceux-ci seront faits avec le nouveau taux calculé sur les revenus de 2018 ?? Merci pour votre réponse. Cordialement.

  • #17

    Corrige ton impôt (jeudi, 12 avril 2018 14:48)

    Bonjour,
    Rien n'empêchera le fisc de faire une "grosse" restitution en septembre et de continuer les prélèvements surestimés pour refaire une autre "grosse" restitution en septembre suivant etc.... C'est la face cachée du PAS, le gouvernement a mis ça en place pour faire de la trésorerie en avance.

  • #18

    Anaïs (jeudi, 12 avril 2018 14:57)

    Bonjour, j'ai une question relative à cette année blanche. Mon conjoint et moi-même nous pacsons en 2018 pendant l'année dite "blanche". Vu que les impôts prélevés à la source vont imposer les revenus de 2019 et que la déclaration de pacs n'a pu être faite cette année car nous traitons l'année 2017, y aura-t-il une régularisation et si oui quand et quelles démarches faire? M. travaille et moi non, ce qui rend la situation financière quelle que peu problématique avec tous ces changements qui ne seront pris en compte que sur la déclaration de 2018 faite en mai 2019. Merci par avance de votre réponse, nous sommes perdus vu que les impôts de M. devait descendre considérablement.

  • #19

    Corrige ton impôt (jeudi, 12 avril 2018 16:10)

    Bonjour Anais,
    Je ne sais pas encore. Le texte prévoit qu'en cas de Pacs, on puisse moduler les prélèvements du couple pour ajuster l'impôt rapidement. Reste à voir si ce sera bien possible dans la pratique dès début 2019...
    Cordialement.

  • #20

    Anaïs (jeudi, 12 avril 2018 16:15)

    Merci de votre réponse. Quand sera-t-on si cela va effectivement s'appliquer? Juste en 2019 ou avant?

  • #21

    Corrige ton impôt (jeudi, 12 avril 2018 16:17)

    Aucune idée, je découvre comme vous l'aspect pratique... je peux expliquer la théorie à travers mes articles grâce aux textes publiés mais côté pratique, c'est nouveau pour tout le monde.

  • #22

    Yoann (jeudi, 12 avril 2018 21:50)

    L'année blanche va faire des gagnants et des perdants structurels. Les gagnants: les jeunes retraités. Ceux pour qui 2018 est la dernière année active vont payer en 2019 un impôt minoré, car il sera basé sur les revenus de 2019 et non ceux de 2018.
    Les perdants: les familles avec enfants. En particulier ceux avec des grands enfants, qui constateront la perte de 1500€ par enfant dès les premières années.

  • #23

    SBOUB73 (samedi, 14 avril 2018 18:42)

    Bonjour,

    Tout comme Mr RABINEAU René, je réalise quelques km pour mon travail. J'ai donc bien déclaré mes frais rééls. Toutefois je me souvenais qu'auparavant (il y a quelques années) j'avais eu droit à une restitution.

    Nous avons 2.5 parts, et nous ne gagnons pas suffisament pour avoir un impôt sur le revenu. Le fait est que l'estimation de ma restitution ce monte à 1€ (j'ai fait des tests sur le site imôt.gouv.fr en augmentant significativement mes KM, et toujours 1 €). Est-ce un "bug" ou bien l'effet super kisspascool de l'année blanche....

    Si deuxième option, est que je pourrais prétendre en 2019 à une restitution sur frais rééls de 2018 ? (100Km/jour pour le travail).

    En vous remerciant pour les précisions que vous avez apportées et pour celles que vous pourrez apporter.

    Cordialement,

  • #24

    Corrige ton impôt (samedi, 14 avril 2018 18:49)

    Bonjour,
    René parlait d'une réduction d'impôt quand on fait des km comme bénévoles pour une association. Vous parlez des frais réels pour le travail qui est une déduction. La déduction ne permettra jamais de ramener une restitution (du moins pas depuis que je travaille soit une dizaine d'année). Le simulateur impôt.gouv est celui sur les revenus de 2017, il ne concerne pas l'année blanche.
    Pour l'inetraction sur les frais réels et l'année blanche (donc la déclaration de l'an prochain), j'ai détaillé les impacts ici : https://www.corrigetonimpot.fr/2018/03/11/impot-frais-reels-annee-blanche-2018-prelevement-source/
    Cordialement.

  • #25

    Elodie (dimanche, 15 avril 2018 05:26)

    Bonjour,
    Merci pour cet article. Mon conjoint et moi sommes en année sabbatique cette année 2018 et ne percevons aucun revenu. Que va-t-il se passer lorsque nous reprendrons le travail en 2019? On sera imposés alors que normalement on n'aurait pas dû l'être si le système n'avait pas changé? Aucun ajustement n'est prévu dans ce cas (revenus perçus en 2018 inférieurs aux revenus habituels)?
    Merci pour votre aide!
    Cordialement,
    Elodie

  • #26

    Corrige ton impôt (dimanche, 15 avril 2018 12:57)

    Bonjour,
    Effectivement, votre situation n'est pas "idéal" puisque les revenus de 2018 sont exonérés. Le PAS de 2019 dépend des revenus 2017 donc il sera élevé.... après s'il n'y a vraiment plus aucune source de revenus, le fisc ne pourra pas le prélever. En septembre 2019, régularisation du fisc (donc rien ne se passe comme l'impôt est à 0€ ou il vous font une restitution s'ils vous ont ponctionné d'une manière). La bonne nouvelle c'est que votre taux de prélèvement à la source en 2020 sera faible car basé sur l’impôt des revenus 2018 (voir mon article 1 sur l'année blanche). En revanche, vous régulariserez en septembre 2020 avec tout l'impôt sur les revenus 2019 à payer d'un coup.
    Cordialement.

  • #27

    celine (mardi, 24 avril 2018 13:58)

    Bonjour

    Une question me vient a l'esprit... en me prélevant de 9.5 % à l'année l'état me sera redevable de presque 4000 eur ... et moi dans mon fonctionnement je vais être à découvert tous les mois de 330 €.... comment peut on justifier cela auprés des impots ....

  • #28

    Corrige ton impôt (mardi, 24 avril 2018 19:18)

    Bonjour,
    Vous venez de comprendre pourquoi le gouvernement a imposé le PAS. Ce sera le cas pour la majorité des français, on va prêter de l'argent au fisc à taux 0...
    Cordialement.

  • #29

    Michaël (mardi, 24 avril 2018 23:32)

    Bonjour,
    Je suis indépendant et je vais percevoir cette année (2018) un revenu beaucoup plus faible qu’en 2017 et il sera à nouveau plus élevé en 2019.
    Vais-je perdre l’avantage fiscale que j’aurais eu sur l’année 2018 avec le prélèvement à la source ?
    Merci pour vos précieuses informations.

  • #30

    Corrige ton impôt (mercredi, 25 avril 2018 16:47)

    Bonjour,
    Si votre CA 2018 est plus faible que celui des 3 dernières années, il bénéficiera de l'année blanche.
    Cordialement.

  • #31

    jossaure (jeudi, 26 avril 2018 16:11)

    j'ai fait une retraite ancien combattant je peux déduire tous les ans en déduction divers le montant que je verse dans l'année si je fais un versement cette année pourrais je le mettre dans ma déclaration de revenu 2019?
    merçi

  • #32

    Joelle (jeudi, 26 avril 2018 19:11)

    Ma mere est en ehpad et ses revenus ne sont pas suffisants. À partir de juillet 2018 je vais devoir contribuer au financement de son séjour. Comment vais-je pouvoir déduire ces sommes sachant que l'année 2018 est blanche

  • #33

    Gerard64 (jeudi, 26 avril 2018 19:55)

    Je suis mensualisé et mon taux de prélèvement qui vient d'être calculé sur ma déclaration des revenus de 2017, fait que je vais payer en 2019 beaucoup plus d'impôts qu'en 2018, car en plus de mes retraites, je reçois un revenu foncier qui me donne un crédit d'impôts Scellier et ce dernier me semble ne pas avoir été comptabilisé dans le taux de prélèvement, par contre en plus des impôts prélevés sur ma retraite, je dois payé mensuellement un impôt sur mon revenu foncier. La régularisation sera-t-elle faite en 2019 en tenant compte de la déclaration des revenus de 2018 qui sera faite en mai 2019?
    Merci pour votre réponse.

  • #34

    Corrige ton impôt (jeudi, 26 avril 2018 22:47)

    Bonjour,
    @Jaussore : vous pourrez mais j'ai peur que la déduction ne serve à rien. Aucun impact sur l'impôt, cela permettra juste de baisser le RFR.
    @Joelle : c'est une réduction d'impôt, elle ne sera donc pas perdue comme expliqué dans l'article.
    @Gerard64 : Bonjour. Je vous invite à lire mon article numéro 1 sur l'année blanche. Vous verrez que vous avez raison, le fisc oublie les réductions pour ponctionner un maximum. Il régularisera en septembre en vous rendant l'argent chaque année.
    Cordialement.

  • #35

    gv (vendredi, 27 avril 2018 09:54)

    Bonjour, une question m'est venue ce matin.
    Ma femme est auto-entrepreneur et a choisi de déclarer et payer ces impôts mensuellement.
    Elle paye donc en ce moment des impôts sur ses revenus 2018 en plus des impôts sur l'année 2017 que nous avons mensualisés.
    L'année 2018 étant censée être blanche, comment cela est censé se passer pour les impôts qu'elle paye sur l'année 2018 ?
    Merci d'avance si vous avez la réponse, je ne l'ai pas trouvée ailleurs.

  • #36

    Corrige ton impôt (vendredi, 27 avril 2018 17:56)

    Bonjour,
    Je ferai bientôt un article sur les AE et l'année blanche. Concrètement, ceux au prélèvement libératoire n'auront pas l'année blanche et les autres l'auront pour la partie du CA inférieur ou égale à celui des 3 dernières années.
    Cordialement.

  • #37

    Mariemartin (samedi, 28 avril 2018 10:59)

    Bonjour
    Ma déclaration de revenus 2017 comprend une part importante de dividendes (25000 euros) qui ont fait l'objet de prélèvements sociaux et d'un prélèvement de 21%.
    Mon taux de prélèvements 2019 ressort à 17,2%.
    Pour voir, j'ai omis les dividendes de ma déclaration et, surprise, le taux de prélèvement devient 15,1%.
    Je pensais que la mise en place du prélèvement de 30% serait indolore sur les autres revenus.
    Je ne comprend pas pourquoi à dividendes identiques je vais payer plus d'impots
    Merci pour ce blog éclairant sur l'arnaque du prélèvement à la source.

  • #38

    Marymary (samedi, 28 avril 2018 13:11)

    Bonjour,
    Tout d'abord, votre site est très utile et je vous en remercie.
    En maladie depuis 3 ans, je ne suis pas imposable en 2018. Je reprend, néanmoins, le travail en septembre 2018 et aurait de nouveau un plein salaire en 2019. Je viens de déclarer mes revenus pour 2018 et sur l'avis d'imposition le taux de prélèvement à la source qui sera transmis à mon employeur est de 0.0%, pourtant si l'année 2018 où je suis non-imposable est une année blanche, j'imagine que je dois payer des impots à la source dès janvier 2019. Comment rectificer ceci où est-ce que, par chance, j'aurais un crédit d'impot pour 2019?

  • #39

    Corrige ton impôt (dimanche, 29 avril 2018 00:32)

    Bonjour,
    @Mariemartin : le prélèvement de 21% est juste un acompte. Au final vos dividendes sont imposés à la TMI après abattement de 40%. Ils font donc gonfler l'impôt et donc le PAS. Le PFu de 30% s'appliquera l'an prochain.
    @Marymary : si le taux est de 0%, vous ne paierez rien en janvier 2019 et vous aurez tout à payer en septembre si votre avis d'imposition 2019 indique un impôt à payer.
    Cordialement.

  • #40

    Marymary (dimanche, 29 avril 2018 12:09)

    Bonjour et merci de votre réponse,
    Je me permets de poser 3 questions supplémentaires, j'espère ne pas abuser de votre temps.
    Est-ce qu'on tiendra compte de mon non-imposition cette année pour réduire mes impôts de 2019?
    J'ai un titre de perception pour remboursement d'indu de salaire à déclarer en 2018. Est-ce que je peux le rapporter sur 2019?
    En 2016 j'ai remboursé un indu de salaire très conséquent de 2014. J'ai reçu le titre de perception en décembre 2015 avec date limite de paiement en 2016.. En conséquence, j'ai subi un préjudice par le jeu des changements de tranches et j'ai payé presque 400€ supplémentaire en impôts. Est-ce qu'il est trop tard pour faire un recours gracieux de credit d'impôt?
    Merci beaucoup.

  • #41

    Alain (dimanche, 29 avril 2018 15:13)

    Bonjour et merci pour tous vos éclaircissements autour du PAS
    Je suis marié au chômage en fin de droits depuis aout 2017 (0 indemnisation depuis cette date) mais toujours inscrit à Pole Emploi.
    Mon épouse est salariée avec un niveau de revenu 2017 inférieur à mes droits perçus en 2017.
    Dois je choisir le taux individualisé pour ma déclaration 2018?
    Dans la mesure où je ne perçois aucun revenu et que proche de la retraite je ne serai pas salarié au 01/01/2019, comment l'administration fiscale va t elle percevoir l'impôt à la source sur mes revenus 2017?
    D'avance merci beaucoup pour votre réponse

  • #42

    Corrige ton impôt (dimanche, 29 avril 2018 20:58)

    Bonjour,
    Comme expliqué, le taux individualisé permettra que celui qui gagne le moins soit moins ponctionné mais au final, le prélèvement du couple sera le même que si vous prenez le taux individualisé.
    Sinon, j’imagine que Pôle emploi va prélever l'impôt à la source également....
    Cordialement.

  • #43

    Annette (lundi, 30 avril 2018 13:53)

    Etant imposables, nous avons payé en 2017, pour une aide à domicile, un total de 3300 €. Comment le crédit d'impôt correspondant (50 % ?) nous sera-t-il restitué ? Sous quelle forme sera-t-il déduit ? Faudra-t-il attendre septembre 2019 pour recevoir un chèque ?
    Merci de votre réponse,
    Cordialement

  • #44

    Corrige ton impôt (lundi, 30 avril 2018 17:19)

    Bonjour,
    Ici il suffit de le déclarer cette année (déclaration d'impôt que vous faites en ce moment).
    Le crédit d'impôt arrivera en septembre.
    Cordialement.

  • #45

    Yvonne (mercredi, 02 mai 2018 14:16)

    Je suis en maison de retraite et mes frais d.hebergement et de dépendance annulent actuellement mon impôt sur le revenu. Qu’en sera t il l’annee blanche ?
    Merci!

  • #46

    Corrige ton impôt (mercredi, 02 mai 2018 16:04)

    Bonjour,
    Vous aurez toujours votre réduction mais vous allez subit un PAS un peu élevé par rapport à la fiscalité. J'ai expliqué ça sur l'article 1 de l'année blanche avec exactement l'exemple des frais d'hébergements. Il est ici : https://www.corrigetonimpot.fr/2018/02/25/impot-prelevement-source-taux-personnalise-neutre-individualise-calcul/
    Cordialement.

  • #47

    Mcl (lundi, 07 mai 2018 23:26)

    Bonsoir,

    J’ai payé début 2018 un trop perçu de mes allocations chômage 2017. Puis je exceptionnellement retiré ce trop perçu sur mes revenus 2017 ? Normalement les trop perçus se retirent l’année du remboursement mais 2018 étant une année blanche...merci pour votre retour.

  • #48

    Corrige ton impôt (mardi, 08 mai 2018 20:18)

    Bonjour Mcl,
    Effectivement, vous n'avez pas de chance pour le coup... je ne vois pas trop comment rétablir l'injustice. Le fisc se base sur la date de remboursement et la date de perception pour l'impôt. Vous pouvez toujours les contacter par écrit pour voir mais je ne vois pas ce qu'ils peuvent proposer : https://www.corrigetonimpot.fr/2018/04/16/comment-joindre-contacter-centre-impot-mail-ecrit-question/
    Cordialement.

  • #49

    Alex75 (mercredi, 09 mai 2018 20:37)

    Bonjour,
    Je suis non imposable (declaration 2018 sur les revenus 2017), avec un taux pour 2019 estimé, du coup, à 0%.
    Hors je travaille avec un salaire imposable depuis novembre 2017.
    Donc si j’ai bien compris, je ne paie pas dˋimpot en 2018 (jusque là normal), et en 2019 non plus car j’aurai un taux de 0%.
    Hors sur la déclaration de 2019 sur les revenus de 2018, je serai imposable.
    1) Vais-je aussi profiter du crédit de remboursement organisé par l’état concernant les impots en 2019 sur mes revenus de 2018 (et donc avoir un impôt de x - x = 0€) malgré mon taux à 0% durant l’annee 2019?
    2) puis-je bénéficier du crédit en rapport avec les déductions d’impots dans ce cas de figure ? (Sur les revenus imposables de 2018 déclarés en 2019?

    Merci

  • #50

    Corrige ton impôt (mercredi, 09 mai 2018 20:39)

    Bonjour,
    Pour la question 1, la réponse est oui. Pour la seconde, je n'ai rien compris :)
    Cordialement.

  • #51

    Alex75 (mercredi, 09 mai 2018 20:49)

    Merci de votre reponse.
    Pour la 2eme question (excusez moi je suis novice donc je ne m’exprime pas correctement sur le sujet) : vous avez dit que les reductions d’impots se feront sous la forme d’un crédit en 2019 (sur les revenus 2018), etant donné que l’imposition sera de 0€ (1650-1650 =0€ dans votre exemple), donc qu’on ne pourra pas « éponger » la reduction avec notre impot.
    Donc si j’ai un impot de 1650€, et en prenant mon cas de figure comme contexte, vais-je avoir un taux 0 en 2019 + aucun impôt sur 2018 (via le crédit fait par l’état en 2019 pour 2018) + un cheque en rapport avec mes eventuelles deductions d’impots ?

    Il se trouve que vous aviez dit a merymary plus haut qu’elle devrait payer les impots de 2019 sur les revenus de 2018 en cas de taux 0 sur l’année 2018, donc je m’interrogeais

  • #52

    Corrige ton impôt (mercredi, 09 mai 2018 22:49)

    Bonjour,
    Le cas de marymary était différent. Ici votre taux est à 0% donc si l impôt 2019 sur les revenus 2018 est de 0 (ce qui sera le cas via le crédit d impôt qui annulé la fiscalité des salaires), il ne se passera rien en septembre 2019. Si vous avez en plus un avantage fiscal annexe (réduction ou crédit d impot), il sera restitué à ce moment. Cordialement

  • #53

    LEBRUN (mercredi, 23 mai 2018 18:13)

    Bonjour à tous,
    si j'ai bien compris le PAS (prélèvement à la source) c'est Emmanuel M...et Edouard P.. qui rient et les CONTRIBUABLES qui pleurent ou qui vont pleurer, car beaucoup ne se rendent pas encore compte de la grosse arnaque qui les attendent, d'une part par l'avance de la Trésorerie que nous allons faire au gouvernement et par les déductions possibles qui vont être perdues et par le bazar que cela va mettre dans les comptes des ménages.
    si l'activité économique était un peu repartie et le moral des français revenus, 2019 risque d'en désenchanté un grand nombre et le Gouvernement pris à son propre jeu.
    Courage, fuyons.....

  • #54

    JACK LONDON (dimanche, 27 mai 2018 21:29)

    Je n'aurais que quelques mots à dire : vous faites vraiment un excellent travail et c'est rare sur le Web.
    Je n'ai pas de Pinel donc pas vraiment de raison d'acquerrir votre livre mais si j'en avais un je le ferais au plus vite.
    Vos analyse sont valables pour mon Scellier qui a l'énorme avantage d'accepter les reports de réduction d'impôts non consommés pendant 6 ans, et donc y compris l'année blanche, comme vous l'avez bien dit.
    Félicitations !



  • #55

    JACK LONDON (dimanche, 27 mai 2018 21:32)

    L'Etat se fait avancer les impôts par les contribuables mais cela aura probablement une conséquence très néfaste : il va falloir qu'on débourse beaucoup pendant le début de l'année 2019 et je vous prédit donc une forte baisse de la consommation, et donc de recettes de TVA par exemple...
    L'état se tire une balle dans le pied aussi !

  • #56

    Corrige ton impôt (lundi, 28 mai 2018 22:25)

    Merci ;) !

  • #57

    FredM (mercredi, 30 mai 2018)

    Bonjour,
    Exceptionnellement en 2019 je pourrai déclarer une prestation compensatoire très importante payée en 2018 portant a 7625€ (25%) ce qu'il est possible de récupérer en réduction d’impôts.
    D'autre part, mon taux de prélèvement à la source est de 0% suite à ma déclaration 2018.
    Enfin sur ma déclaration 2019 je vais déclarer un divorce en 2018 donc mes revenus vont exploser (moins de parts).
    Dans ce contexte est-ce que je vais bien pouvoir bénéficier de la transformation de la réduction d’impôt en crédit d’impôt et récupérer un petite partie de mon capital?
    Merci de me rassurer!
    ./Frédéric

  • #58

    chansseux (mercredi, 30 mai 2018 23:22)

    Mr chansseux qui évalue son impôt a 2000 € pour 2018 Mr chansseux a compris l'intérêt partagée de faire un don de 1000 € au scout en 2018 il déclarera 1000 € 7UF en juin 2019 l'administration me restitua 60% 660 septembre 2019.

    Mr chansseux investi 2000 €
    il déclarera 2000 € 7CF en juin 2019
    QUE FERA ADMINISTRATION en septembre 2019 ?
    ou elle suit la même règle que pour les dons 18% donc 360 € et je suis chanceux ?
    ou elle annule seulement 2018 et les placements vont ce décaler sur 2019 ?
    Mr chansseux vous remercie pour tout ces explications et celles sur " faut-il faire des travaux en 2018"

  • #59

    Corrige ton impôt (mercredi, 30 mai 2018 23:28)

    Bonjour,
    @Fred : Bonne question..! Je pense que vous êtes dans un cas idéal mais ça n'engage que moi. A mon sens, votre perte de demi-part passe inaperçu car l'année est blanche. Et la réduction d'impôt vous est restituée puisque c'est prévu ainsi. Je ne vois pas pourquoi le fisc irait qualifier ici des revenus exceptionnels car la hausse de l'impôt annulé vient seulement de la modification des parts.
    @chansseux : pour les réductions acquises en 2019, cela se passera de manière normale. En 2020, vous déclarez vos revenus de l'année 2019. Cela donne un impôt duquel s'enlève la réduction de 18%. On obtient alors l'impôt final comme aujourd'hui. Le fisc regardera alors si l'impôt correspond au taux payé à la source durant l'année 2019 et régularisera pour que ce soit pil dessus.
    Cordialement.

  • #60

    FredM (jeudi, 31 mai 2018 12:08)

    @Corrige ton impôt : Merci, superbe travail de fond!

  • #61

    ARTHUR (dimanche, 03 juin 2018 12:13)

    Vos articles sont excellents, vous avez le talent de savoir traduire en Français courant, cette langue étrangère écrite dans le code des impôts.... bravo

  • #62

    Guy 34 (lundi, 04 juin 2018 15:38)

    Bonjour,
    Je suis retraité. En mai 2019 je vais faire une déclaration qui tiendra compte des pensions que j'aurai touchées en 2018, ainsi que des crédits d'impôts que j'aurai acquis également en 2018.
    Ma question est la suivante: Les crédits d'impôts de l'année 2018 me seront-ils remboursés intégralement, ou la somme des impôts prélevés à la source pour la totalité de l'année aura-elle une incidence sur ce remboursement? J'entends par totalité de l'année 2019, de janvier à décembre.
    Merci pour votre réponse.

  • #63

    Corrige ton impôt (lundi, 04 juin 2018 18:04)

    Bonjour,
    Merci pour vos encouragements! :)
    @Guy : les crédits d'impôts seront remboursés intégralement. Le prélèvement à la source en 2019 sera régularisé avec l'avis d'imposition 2020 sur les revenus 2019 donc en septembre 2020.
    Cordialement.

  • #64

    siaramed (mercredi, 06 juin 2018 18:49)

    Bonjour,
    Je suis retraité et en 2017 mes pensions étaient plus importantes que celles que je touche en 2018 et que je toucherai en 2019 du fait de l'augmentation du taux de la CSG. Or mon taux de prélèvement pour calculer mon impôt à la source qui sera appliqué sur mes pensions 2019 a été calculé sur l'année 2017. Je vais donc payer un impôt plus important que si on était resté à l'ancien système. Ce trop perçu me sera-t-il rendu en août 2020 suite à ma déclaration que je ferai en mai 2020 sur mes revenus de l'année 2019?
    Merci pour votre réponse.
    Cordialement.

  • #65

    Corrige ton impôt (jeudi, 07 juin 2018 12:11)

    Bonjour,
    Oui tout à fait, vous avez bien compris le principe!
    Cordialement.

  • #66

    dela (vendredi, 08 juin 2018 07:54)

    Des personnes comme moi ont contracté un Scellier ou Pinel ou autre pour avoir une réduction d’impôt. Or cette réduction ne sera pas pas prise lors du calcul du taux d’impôt. Comment allons nous faire pour payer le crédit que nous avons contracté et les charges avec des revenus qui seront minorés des impôts que nous n'avions pas a payer jusqu'à présent. Certes il nous sera restitué mais 9 mois après. Beaucoup de personnes ne savent pas cela et auront de très graves difficultés à boucler leur fin de mois. Y a t'il une solution ? Comment pourrait on se faire entendre du gouvernement ?, existe t-il un collectif ?,
    Merci pour votre réponse

  • #67

    Corrige ton impôt (vendredi, 08 juin 2018 11:03)

    Bonjour dela,
    J'ai détaillé ici toutes les solutions pour baisser le taux : https://www.corrigetonimpot.fr/2018/05/28/baisser-taux-impot-source-reduire-prelevement-condition-comment/
    Malheureusement, les solutions sont minimes. A part partager ces informations autour de vous ou lancer une pétition, je vois difficilement ce qu'on peut y faire :(
    Cordialement.

  • #68

    dela (samedi, 09 juin 2018 08:35)

    Bonjour,
    Je viens de lire votre article qui est très explicite
    J'ai déjà annulé pour 2019 mes prélèvements mensuels pour la taxe habitation et foncière pensant payer ces taxes qu' en fin 2019 avec la régularisation des impôts.
    Malheureusement j'apprends qu'à partir de janvier 2019 nous allons faire une avance de 21 mois à l'état (à taux 0) et non pas de 9 mois puisque dès janvier 2019 les personnes non imposables jusqu'à présent grâce à leur réduction fiscale commenceront à payer leur impôt (taux communiqué par le fisc hors réduction) et que la régularisation de cet impôt ne se fera qu'en septembre 2020 .
    Ai-je bien compris?
    Merci

  • #69

    Corrige ton impôt (samedi, 09 juin 2018 12:36)

    Bonjour,
    Vous avez bien compris mais il faut ajouter dans la balance que les avantages fiscaux de 2018 sont restitués en septembre 2019. De fait, on avance en réalité de l'argent sur un an seulement et la réduction des impôts fonciers prend son sens. J'ai reprécisé cela sur l'article qui explique comment baisser les mensualités du prélèvement à la source.
    Cordialement.