Articles récents, Impôt

Auto-entrepreneur : comment remplir la déclaration d’impôt sur les revenus? Montant, case et accès au formulaire 2042C.

Je vois de plus en plus de redressement fiscal auprès des auto-entrepreneurs. C’est malheureusement souvent à cause d’une simple erreur administrative lors de la déclaration d’impôt sur les revenus. Les cases à remplir sont difficiles à trouver et il en existe plusieurs. D’une part les auto-entrepreneurs peuvent être sous des régimes différents (BNC, BIC) et d’autre part il existe deux fiscalités différentes selon ce que vous avez choisi pour votre auto-entreprise. Pour chaque situation, la case à remplir lors de la déclaration d’impôt en mai n’est pas la même. Une erreur dans le choix de la case et l’impôt calculé peut changer de plusieurs centaines d’euros expliquant la possibilité d’un redressement. Je vous explique dans cet article en détail :
– Comment savoir de quel régime fiscal on dépend en tant qu’auto-entrepreneur (prélèvement libératoire ou non)?
– Quelle case doit-on remplir lors de la déclaration d’impôt sur le revenu et avec quel montant?
– Comment trouver les cases sur la déclaration d’impôt en ligne sur le site « impôt.gouv » (formulaire 2042C Pro)?
– Comment remplir les nouvelles cases de la déclaration d’impôt 2019 pour bénéficier de l’année sans impôt 2018?

Auto-entrepreneur : comment savoir de quel régime fiscal vous dépendez et quel choix vous avez fait pour vos impôts ?

Avant toute chose, sachez que je vous explique dans cet article uniquement comment remplir correctement la déclaration d’impôt sur le revenu en trouvant la bonne case. Si vous voulez connaître l’impact du choix fiscal, je l’ai développé ici : auto-entrepreneur : faut-il choisir le prélèvement libératoire de l’impôt ou choisir le régime normal?. Pour comprendre quelle case vous concerne sur la déclaration d’impôt, il faut que vous identifiiez la nature de vos revenus et le choix que vous avez fait lors de l’inscription pour la fiscalité. Vous devez avoir ces deux informations pour faire votre déclaration d’impôt correctement.

Auto-entrepreneur : avez-vous opté pour le prélèvement libératoire de l’impôt ou pour le régime normal ?

La première question primordiale est de connaître votre mode d’imposition.
– Soit vous êtes au prélèvement libératoire : on vous a déjà ponctionné l’impôt. Vous remplirez quand même une case dans la déclaration d’impôt car le fisc fait un calcul spécifique pour les autoentrepreneurs en couple ou ayant d’autres revenus (voir : auto-entrepreneur en couple/salarié : attention au calcul de l’impôt au taux effectif si vous optez pour le prélèvement libératoire). Ce mode de calcul vient faire augmenter votre impôt sur le revenu mais vous devez remplir la case sous peine de redressement.
– Soit vous êtes au régime normal : vous n’avez pas encore payé l’impôt. Vous remplirez alors une autre case sur la déclaration qui va engendrer la fiscalité sur l’avis d’imposition.

Autant vous dire que si vous confondez les cases, la différence sera énorme et le redressement douloureux. Pour savoir si vous êtes ou non au prélèvement libératoire, je vous invite à vous connecter sur votre espace en ligne sur « lautoentrepreneur » ou « netentreprise » et à cliquer sur la rubrique « Télédéclaration en cours ».
Vous verrez sur la ligne tout en haut si vous êtes ou non au prélèvement libératoire. Soit il y’a la phrase « vous avez opté pour le prélèvement libératoire » comme sur l’image ci-dessous. Soit elle n’y est pas, auquel cas vous êtes sous le régime normal. 
Une autre astuce consiste à regarder ses relevés mensuels/trimestriels de déclaration du chiffre d’affaire. Ceux qui ont opté pour le prélèvement libératoire verront qu’on leur a ponctionné l’impôt. Soit à un taux de 2.2%, soit 1.7%, soit 1% selon votre activité.

Maintenant que vous connaissez votre mode d’imposition, il faut déterminer la nature de vos revenus.

Auto-entrepreneur : vos revenus dépendent t’ils des BNC ou BIC?

Selon votre activité, le fisc va classifier vos revenus. Certains perçoivent des « BNC : bénéfices non commerciaux ». D’autres ont des « BIC : bénéfices industriels et commerciaux ». Il est important de savoir lequel des deux vous concerne car les abattements fiscaux ne sont pas les mêmes. Une personne qui perçoit des BNC peut avoir un abattement avant impôt de 34% alors qu’un autre avec des BIC aura 50% d’abattement (prestations de services et locations meublées) voir même 71% (vente de marchandises). Impossible de vous tromper de case à ce niveau sans venir fausser la fiscalité. C’est la nature de votre activité qui va conditionner le régime, vous ne pouvez pas choisir. Selon votre métier lors de l’inscription, l’Urssaf vous a enregistré comme BIC prestation de service ou BIC vente de marchandises ou BNC. Si vous ne savez pas dans quelle classe vous êtes, vous avez plusieurs choix :
– De manière générale, les BIC sont les activités commerciales, artisanales, industrielles et les prestations de services (ventes de marchandises, activités liées aux bâtiments etc…). Les BNC sont les activités libérales, de conseils ou professions intellectuelles (conseil d’entreprise, traducteur etc….).
– Sur les documents de l’Urssaf, vous trouverez parfois la mention BNC ou BIC notamment sur les relevés fiscaux.
– Sur votre espace « lautoentrepreneur », vous pouvez aller dans la rubrique « échanges avec mon Urssaf » et « Relevé de situation comptable ». Vous aurez alors accès à un document Pdf indiquant la nature des revenus en page 2.

Maintenant que vous avez identifié la nature des revenus ET le choix fiscal, nous pouvons voir la déclaration d’impôt sur le revenu.

Auto-entrepreneur : quel montant faut-il mettre dans quelle case dans la déclaration d’impôt sur le revenu (en ligne et sur la 2042C Pro)?

Réglons un premier problème : les autos-entrepreneurs doivent remplir le montant total du chiffre d’affaire de l’année passée. Le fisc fera les abattements tout seul, il prendra en compte le prélèvement libératoire payé l’année d’avant tout seul etc… Quelle que soit la case, vous y indiquerez le montant total du chiffre d’affaire de l’année passée, impossible d’en déduire quoi que ce soit (c’est le principe et la limite de l’auto-entreprise, on ne peut pas déduire de charges pour l’impôt). 

Vous avez opté pour le prélèvement libératoire de l’impôt : cases 5TA, 5TB ou 5TE.

Les auto-entrepreneurs ayant opté pour le prélèvement libératoire vont devoir remplir les case 5TA, 5TB et 5TE de la déclaration d’impôt 2042C-Pro.
5TA : concerne ceux qui font de la vente de marchandises (BIC avec abattement de 71%).
5TB : concerne ceux qui font de la prrestation de services (BIC avec abattement de 50%).
5TE : pour les bénéfices non commerciaux.

Pour trouver ces trois cases, il faudra être attentif à l’étape 3 de la déclaration d’impôt en ligne sur « impôt.gouv » et cocher la rubrique « Auto-entrepreneur ayant opté pour le versement libératoire de l’impôt ». Une vidéo est jointe en fin d’article reprenant la démarche pas à pas.

Vous n’avez pas pris le prélèvement libératoire de l’impôt : cases 5KO, 5KP ou 5HQ.

Les cases à remplir pour la déclaration d’impôt ne sont plus les mêmes. Il faudra alors trouver les cases 5KO, 5KP ou 5HQ du formulaire 2042C-Pro.
5KO : concerne ceux qui font de la vente de marchandises (BIC avec abattement de 71%).
5KP : concerne ceux qui font de la prestation de services (BIC avec abattement de 50%).
5HQ : pour les bénéfices non commerciaux.

Pour avoir accès à ces cases, c’est un peu plus compliqué. Soit vous dépendez des bénéfices industriels et commerciaux. Les cases 5KO ou 5KP apparaitront si vous cochez la rubrique « revenus industriels et commerciaux » à l’étape 3 de la déclaration d’impôt en ligne. Soit vous dépendez des bénéfices non commerciaux. Vous devez alors cocher la rubrique « revenus non commerciaux professionnels » pour que la case 5HQ apparaisse.

Une fois cela fait, notez bien qu’il faudra continuer à faire vos déclarations mensuelles ou trimestrielles auprès de l’URSAFF.

Déclaration d’impôt 2019 : nouvelles cases pour les micro-entreprises avec le prélèvement à la source.

La mise en place du prélèvement à la source ne vous dispense pas de la déclaration. Pire encore, tous les auto-entrepreneurs de 2018 doivent remplir la déclaration d’impôt 2019 en mettant leur chiffre d’affaire dans une des cases que je viens d’évoquer mais de nouvelles cases sont à remplir. Il est très important de le faire car elles serviront à annuler l’impôt.

Je me focalise sur la façon de remplir la déclaration d’impôt 2019. Pour comprendre, je vous invite à lire : Impôt des micro-entrepreneurs : comment être exonéré en 2018 avec la mise en place du prélèvement à la source et l’année blanche?
Rappelons juste que l’impôt engendré par le chiffre d’affaire 2018 sur la déclaration d’impôt 2019 est annulé via un crédit d’impôt (CIMR alias crédit d’impôt modernisation recouvrement). Pour cela, il faut que le chiffre d’affaire du micro-autoentrepreneur en 2018 ne soit pas supérieur à celui des 3 années passées. A défaut, le fisc retiendra un impôt pour la partie du CA 2018 qui dépasse via la déclaration d’impôt 2019 et il faudra le réclamer l’an prochain sous conditions (voir article joint ci-dessus).

1- Auto-entrepreneur au prélèvement libératoire : déclaration d’impôt 2019 sur revenus 2018 classique.

Si vous avez subi le prélèvement libératoire en 2018, la déclaration d’impôt 2019 ne présente pas de nouvelles cases. Il suffit de remplir les cases 5TA, 5TB ou 5TE comme nous l’avons vu et c’est terminé. Notons que le passage au prélèvement à la source ne vous permet pas d’être exonéré du prélèvement libératoire sur les revenus 2018. L’année blanche ne vous concerne pas.
Nous avions vu que les micro-entrepreneurs dans cette position étaient parfois lésés avec l’impôt à la source : qui sont les perdants avec l’année blanche?
Notons enfin que la case 8UY qui permet d’avoir une restitution via un crédit d’impôt du prélèvement libératoire payé en N-1 n’a pas du tout vocation à être utilisé pour l’année blanche. Elle sert uniquement aux auto-entrepreneurs qui ont payé le prélèvement libératoire à tort avant de basculer au régime réel pendant l’année. Eux-seuls peuvent la remplir et obtenir un remboursement du prélèvement libératoire payé.

2- Les micro-entrepreneurs BIC doivent remplir les cases BIA, 5TJ .. sur la déclaration 2019 pour bénéficier du CIMR

Si vous exercez une activité en BIC et que vous avez dû remplir les cases 5KO ou 5KP, un nouveau cadre apparaît sur la déclaration d’impôt 2019. Le micro-entrepreneur doit le remplir car il va servir à annuler l’impôt. Selon la situation, vous devez :

  • Votre bénéfice de 2018 est inférieur ou égal à l’un de ceux des 3 années passées : il suffit de cocher la case BIA. Vous serez alors exonéré d’impôt via le crédit d’impôt modernisation recouvrement. Notons que la case BIA n’apparaît pas forcément, le fisc peut l’avoir cochée d’office s’il connait vos revenus des années passées. L’important est juste de vérifier que l’impôt final est bien annulé.
  • Votre chiffre d’affaire 2018 est supérieur à ceux des années passées : il faut alors remplir les cases 5TJ, 5UV et 5UW avec le CA de l’année concernée (cases pré-remplies normalement). Le CIMR ne viendra pas annuler totalement l’impôt, vous serez imposé sur la partie du CA 2018 qui dépasse la moyenne des années passées. Il faudra penser à demander un remboursement en N+1.
  • Votre activité commence en 2018 : il faut cocher la case 5HN. Vous serez alors exonéré via le CIMR.

Prenez bien le soin de remplir ces cases pour bénéficier de l’année blanche ou éviter tout redressement futur.

3- Déclaration d’impôt 2019 pour les auto-entrepreneurs BNC : remplir la case 5HQ ne suffit pas.

De la même manière, les professionnels sous le régime BNC aura un cadre similaire à remplir. La logique est la même, seul le nom des cases changent.

  • Votre bénéfice de 2018 est inférieur ou égal à l’un de ceux des 3 années passées : il suffit de cocher la case BNA. Exonération d’impôt via le CIMR. Notons que la case BNA n’apparaît pas forcément, le fisc peut l’avoir cochée d’office s’il connait vos revenus des années passées. L’important est juste de vérifier que l’impôt final est bien annulé.
  • Votre chiffre d’affaire 2018 est supérieur à ceux des années passées : il faut alors remplir les cases 5QS, 5QR et 5QT avec le CA de l’année concernée (cases pré-remplies normalement). Le CIMR ne viendra pas annuler totalement l’impôt, vous serez imposé sur la partie du CA 2018 qui dépasse la moyenne des années passées. Il faudra penser à demander un remboursement en N+1.
  • Votre activité commence en 2018 : il faut cocher la case 5KG. Vous serez alors exonéré d’impôt.

Ces démarches particulières n’ont pas vocation à se reproduire l’année prochaine. Elles sont spécifiques à la déclarations d’impôt 2019 sur les revenus 2018.

La vidéo ci-dessous reprend les étapes à respecter pas à pas sur le site « impôt.gouv ». N’oubliez pas de remplir les nouveaux cadres pour la déclaration 2019.

 

 
 
137 Commentaires
  1. Corrige ton impôt

    Bonjour,
    Je ne comprends toujours pas. Il est impossible de déclarer vos revenus de 2017 au régime réel puisqu’ils étaient au prélèvement libératoire. Déclaration 2018 des revenus 2017 : vous déclarer les
    revenus soumis au PL. Déclaration 2019 des revenus 2018 : vous déclarerez les revenus de 2018 qui n’auront pas été soumis au PL via votre changement; vous les déclarerez donc au réel.
    Cordialement.

  2. Corrige ton impôt

    Bonjour Grégory,
    Je vous avoue ne pas trop savoir sur ce métier. J’ai envie de dire comme vous mais je n’en suis pas certain. Il ne serait pas idiot de passer un coup de fil à l’URSSAF même si c’est un peu pénible
    pour assurer le coup.
    Cordialement.

  3. Bonjour,
    Je suis artisans ferronnier. (code naf 4339z)
    J’ai fait sauter le versement libératoire pour 2017.
    Sur ma feuille d’impôt il est écrie « si vous n’avait pas opte pour le versement libératoire de l’impôt sur le revenu…….mettre C.A. sur déclaration 2042 c pro dans les cases « micro entreprise » ou
     » micro BNC ».
    j’ai cru comprendre « artisan = BIC » ?
    Quand pensez vous? doit je inscrire mon CA case 5hq?
    merci pour vos lumières

  4. Bonjour,
    Je viens de voir le message de Breno (du 27/04) qui dit être coursier vélo.
    Je suis également dans le même cas et sur mon attestation ficale URSAFF il est indiqué : prestations BIC et non pas BNC.

  5. Corrige ton impôt

    Bonjour,
    merci pour la précision. J ai un client qui a le justif avec BNC d’où mon message… reste à savoir si l’URSSAF s’est trompé sur vous ou sur mon client -_-
    Cordialement

  6. Cet article répond exactement à mes questions et je vais pouvoir finir ma déclaration grâce à vous! merci!!!

  7. Bonsoir,

    Effectivement, il serait intéressant de savoir si c’est BIC ou BNC qui doit être pris en compte pour la déclaration. Le montant à déclarer est de 2482€ (c’est un job en complément de mon statut
    étudiant), je ne sais si cela a une énorme incidence sur le montant de l’impôt…
    Je dois également déclarer 1655€ de travail en intérim.

  8. Corrige ton impôt

    Bonsoir,
    Si c’est vos seuls revenus, j’imagine que l’impôt restera à 0 € (et j’espère que vous n’avez pas pris le prélèvement libératoire). Le seul moyen de savoir est de contacter l’URSSAF…
    Cordialement.

  9. Bonjour
    J ai souscrit le prélèvement liberatoire pour 2017, mais mon conjoint a aussi des revenus . Nous avons 2 parts et un enfant en garde alternée ( 0.25 part ?) . J ai vu que l on devait respecter un
    plafond de revenus pour appliquer le prélevement liberatoire. Quel est il ? Et si je pouvais pas l exercer que deviennent les prélèvements que j ai deja payé ? Merci d avance pour votre réponse .

  10. Corrige ton impôt

    Bonjour,
    Oui, il faut que le revenu fiscal de référence soit inférieur à un plafond (vous le trouverez facilement via google). Si vous le dépassez, le fisc peut alors rectifier votre déclaration en vous
    faisant passer au régime normal. Le plafond reste quand même assez élevé.
    Cordialement.

  11. Bonjour,

    Merci pour cet article très riche en informations et surtout très clair!
    Je suis photographe et je suis incapable de trouver si je dépend BIC ou BNC ???
    Merci d’avance.

  12. Bonjour
    Merci pour votre article qui est vraiment très bien fait et explicite
    J’aimerais savoir où déclarer les heures de formation que j’ai effectué car on m’a dit que j’avais droit à une prime en déclarent ces heures… Je suis en micro régime normal et case 5ko et 5kp
    d’après ce que j »ai pu comprendre avec votre article
    Merci beaucoup de votre réponse

  13. Corrige ton impôt

    Bonjour,
    @Max : je suis désolé je ne connais pas ce corps de métier. J’ai envie de penser qu’on est sur du BNC. Un coup de fil à l’URSSAF pour s’en assurer serait idéal.
    @Florence : les AE ne déduisent rien, on déclare seulement le CA.
    Cordialement.

  14. Je suis auto-entrepreneur – BNC.
    J’ai complété une partie de ma déclaration d’impôts grâce à votre note.
    Mais je suis perdue sur la page : REVENUS À IMPOSER AUX PRÉLÈVEMENTS SOCIAUX
    Que dois je indiquer ? Mon CA ? La même chose que dans la case 5HQ ?
    Merci de votre aide

  15. Corrige ton impôt

    Bonjour,
    Personnellement, je n’ai jamais eu ce problème. J’imagine que cette case concerne certaines professions qui doivent payer des PS (loueur en meublé etc…).
    Cordialement.

  16. Bonjour,

    J’ai un petit doute concernant la nature de mon activité (BIC ou BNC). Mon activité principale est celle d’agent commercial (BNC d’après mes recherches sur internet) et mon activité secondaire est
    celle de conseil marketing (BCN également). Cependant je viens de retrouver un mail du RSI m’indiquant :
    « Votre activité principale d’agent commercial relève de la catégorie des prestations de services BIC. Votre activité secondaire relève quant à elle de la catégorie des prestations de services
    BNC. »
    Je suis donc un peu perdue… Pourriez-vous m’aider ?

    Merci d’avance.
    Cordialement.

  17. Corrige ton impôt

    Bonjour,
    Il me semble que l’URSSAF retient l’activité principale pour la fiscalité et les charges sociales pour les AE.
    Cordialement.

  18. Bonjour,
    Je suis AE n’ayant pas adhéré au prélèvement libératoire de L’ Impôt sur le revenu.
    Je fais parti des BNC, 2017 était ma troisième année d’ACCRE et je suis adhérente à une agence de gestion.
    j’ai remplie la case 5HQ et même après abattement de 34% je me retrouve avec un impôt à 3500 euros pour à peine 17260 euros. Est ce normal? n’ai-je pas mal rempli les cases car cela me semble
    absolument énorme.

  19. Corrige ton impôt

    Bonjour,
    S’il n’y a aucun autre revenu, c’est effectivement anormal.
    Cordialement.

  20. Bonjour,

    SVP, Quelle case dois-je remplir dans le formulaire cerfa 2042c pour inclure les charges de domiciliation de mon activité (vente en ligne)?

  21. Bonjour,
    Premièrement je vous remercie pour votre article qui est très instructif. Pour ma part je vais effectuée ma toute première déclaration d’impôt. Je suis ostéopathe en auto entreprise et donc soumis au
    régime de BNC. Je n’ai pas opté pour le prélèvement libératoire.
    Cependant même si j’ai plutôt compris comment remplir cette feuille dans un cas classique, j’ai en plus de mon activité d’auto entrepreneur, un poste en CDD de type salarié. Où dois-je faire
    apparaitre cela dans ma déclaration d’impôt ? est-ce un autre papier que la 2042-C pro ?
    Je vous remercie par avance,

  22. j’ai écris le message ci dessus: je n’ai pas précisé que mon activité d’AE est mon activité majeure tandis que la partie salariale est très mineure (entre 8 et 16 heures par mois maximum).
    Je ne sais pas si cela change quelques choses.
    Merci encore,

  23. Corrige ton impôt

    Bonjour,
    @Myriam : les AE ne peuvent pas déduire de charges.
    @Fanny : les salaires sont déclarés sur la déclaration 2042.
    Cordialement.

  24. Merci de parler le terrien pour moi… je vous ai très bien compris, voila je suis photographe et j’ai aussi lieu que je propose pour des evénement. Help meeee c’est quoi ma case et un grand big up
    pour vous !

  25. Bonjour,
    Merci pour le temps passé à répondre à chacun des commentaires. J’ai également plusieurs questions.
    Je suis salarié avec des revenus complémentaires en AE (autres prestations de services) que je déclare en versement libératoire. Je m’apprête à remplir ma déclaration d’impôts mais je ne sais pas si
    je dois déclarer le CA brut total de l’année ou soustraire au CA la totalité des cotisations/contributions déjà payées cette année ?
    J’ai un doute sur l’utilité d’être en versement libératoire, compte tenu de mon faible CA d’AE (environ 6000€ à déclarer par an). Qu’en pensez-vous ?
    Cordialement

  26. Bonjour
    Je suis conseiller immobilier indépendant pour un réseau immobilier.
    je suis en régime micro social simplifié et je n’ai pas opté pour le prélèvement libératoire simplifié Je déclare mon CA en revenus non commerciaux BNC case THQ
    Je suis divorcée avec un enfant qui vit chez moi mais qui déclare ses impôts (pension) mais qui n’est pas imposable et je perçois une pension de 18 000 €/an et j’ai déclaré un CA de 31200 €. Je vais
    donc payer 5300 € d’impôts en 2018. Est ce que j’aurai du opter pour le prélèvement libératoire ? merci par avance. Cordialement

  27. Bonjour
    je suis coiffeuse à domicile en auto entreprise depuis 2013 pour l année 2017 j ai perçu des indemnités journalières hors je ne sais pas dans quelle case les déclarer?
    Pourriez vous me renseigner?
    Merci d’avance

  28. Corrige ton impôt

    Bonjour,
    @Fred : désolé, je ne suis pas certain de la nature des revenus pour cette profession. J’ai envie de dire BNC mais il sera bien de vérifier avec l’URSSAF.
    @Jean : on déclare toujours le CA total. Malheureusement, c’est la même base imposable pour les impôts et pour les cotisations sociales.
    @laura : direction mon article sur la fiscalité des AE. Vous pourrez alors faire une simulation pour trouver le bon choix.
    @Vanessa : Je vous avoue ne pas savoir si les IF sont imposables. J’ai tendance à penser que oui si c’est comme pour les salariés. Il serait bon de vérifier via google ou auprès de l’URSSAF. Si c’est
    imposable, vous devrez les ajouter au CA dans les cases indiquées dans l’article.
    Cordialement.

  29. Bonjour, quand on dit de déclarer le CA annuel brut réalisé, s’agit-il du chiffre avant ou apres charges sociales (montant qu’on paye chaque mois – je suis sans prelevement forfaitaire)?
    merci pour votre aide car je n’arrive pas a joindre les impots.
    cdlt,
    laetitia

  30. re-bonjour,
    je viens de lire les posts précédents et me rendre compte que vous aviez déjà répondu a Jean.
    cela signifie qu’on est doublement imposé ou alors que l’abattement proposé doit etre en realité déduit des charges sociales déjà acquittées…
    merci infiniment pour votre aide et votre blog!
    belle journée!!!

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.