Articles récents, Impôt

Auto-entrepreneur : comment remplir la déclaration d’impôt sur les revenus? Montant, case et accès au formulaire 2042C.

Je vois de plus en plus de redressement fiscal auprès des auto-entrepreneurs. C’est malheureusement souvent à cause d’une simple erreur administrative lors de la déclaration d’impôt sur les revenus. Les cases à remplir sont difficiles à trouver et il en existe plusieurs. D’une part les auto-entrepreneurs peuvent être sous des régimes différents (BNC, BIC) et d’autre part il existe deux fiscalités différentes selon ce que vous avez choisi pour votre auto-entreprise. Pour chaque situation, la case à remplir lors de la déclaration d’impôt en mai n’est pas la même. Une erreur dans le choix de la case et l’impôt calculé peut changer de plusieurs centaines d’euros expliquant la possibilité d’un redressement. Je vous explique dans cet article en détail :
– Comment savoir de quel régime fiscal on dépend en tant qu’auto-entrepreneur (prélèvement libératoire ou non)?
– Quelle case doit-on remplir lors de la déclaration d’impôt sur le revenu et avec quel montant?
– Comment trouver les cases sur la déclaration d’impôt en ligne sur le site « impôt.gouv » (formulaire 2042C Pro)?
– Comment remplir les nouvelles cases de la déclaration d’impôt 2019 pour bénéficier de l’année sans impôt 2018?

Auto-entrepreneur : comment savoir de quel régime fiscal vous dépendez et quel choix vous avez fait pour vos impôts ?

Avant toute chose, sachez que je vous explique dans cet article uniquement comment remplir correctement la déclaration d’impôt sur le revenu en trouvant la bonne case. Si vous voulez connaître l’impact du choix fiscal, je l’ai développé ici : auto-entrepreneur : faut-il choisir le prélèvement libératoire de l’impôt ou choisir le régime normal?. Pour comprendre quelle case vous concerne sur la déclaration d’impôt, il faut que vous identifiiez la nature de vos revenus et le choix que vous avez fait lors de l’inscription pour la fiscalité. Vous devez avoir ces deux informations pour faire votre déclaration d’impôt correctement.

Auto-entrepreneur : avez-vous opté pour le prélèvement libératoire de l’impôt ou pour le régime normal ?

La première question primordiale est de connaître votre mode d’imposition.
– Soit vous êtes au prélèvement libératoire : on vous a déjà ponctionné l’impôt. Vous remplirez quand même une case dans la déclaration d’impôt car le fisc fait un calcul spécifique pour les autoentrepreneurs en couple ou ayant d’autres revenus (voir : auto-entrepreneur en couple/salarié : attention au calcul de l’impôt au taux effectif si vous optez pour le prélèvement libératoire). Ce mode de calcul vient faire augmenter votre impôt sur le revenu mais vous devez remplir la case sous peine de redressement.
– Soit vous êtes au régime normal : vous n’avez pas encore payé l’impôt. Vous remplirez alors une autre case sur la déclaration qui va engendrer la fiscalité sur l’avis d’imposition.

Autant vous dire que si vous confondez les cases, la différence sera énorme et le redressement douloureux. Pour savoir si vous êtes ou non au prélèvement libératoire, je vous invite à vous connecter sur votre espace en ligne sur « lautoentrepreneur » ou « netentreprise » et à cliquer sur la rubrique « Télédéclaration en cours ».
Vous verrez sur la ligne tout en haut si vous êtes ou non au prélèvement libératoire. Soit il y’a la phrase « vous avez opté pour le prélèvement libératoire » comme sur l’image ci-dessous. Soit elle n’y est pas, auquel cas vous êtes sous le régime normal. 
Une autre astuce consiste à regarder ses relevés mensuels/trimestriels de déclaration du chiffre d’affaire. Ceux qui ont opté pour le prélèvement libératoire verront qu’on leur a ponctionné l’impôt. Soit à un taux de 2.2%, soit 1.7%, soit 1% selon votre activité.

Maintenant que vous connaissez votre mode d’imposition, il faut déterminer la nature de vos revenus.

Auto-entrepreneur : vos revenus dépendent t’ils des BNC ou BIC?

Selon votre activité, le fisc va classifier vos revenus. Certains perçoivent des « BNC : bénéfices non commerciaux ». D’autres ont des « BIC : bénéfices industriels et commerciaux ». Il est important de savoir lequel des deux vous concerne car les abattements fiscaux ne sont pas les mêmes. Une personne qui perçoit des BNC peut avoir un abattement avant impôt de 34% alors qu’un autre avec des BIC aura 50% d’abattement (prestations de services et locations meublées) voir même 71% (vente de marchandises). Impossible de vous tromper de case à ce niveau sans venir fausser la fiscalité. C’est la nature de votre activité qui va conditionner le régime, vous ne pouvez pas choisir. Selon votre métier lors de l’inscription, l’Urssaf vous a enregistré comme BIC prestation de service ou BIC vente de marchandises ou BNC. Si vous ne savez pas dans quelle classe vous êtes, vous avez plusieurs choix :
– De manière générale, les BIC sont les activités commerciales, artisanales, industrielles et les prestations de services (ventes de marchandises, activités liées aux bâtiments etc…). Les BNC sont les activités libérales, de conseils ou professions intellectuelles (conseil d’entreprise, traducteur etc….).
– Sur les documents de l’Urssaf, vous trouverez parfois la mention BNC ou BIC notamment sur les relevés fiscaux.
– Sur votre espace « lautoentrepreneur », vous pouvez aller dans la rubrique « échanges avec mon Urssaf » et « Relevé de situation comptable ». Vous aurez alors accès à un document Pdf indiquant la nature des revenus en page 2.

Maintenant que vous avez identifié la nature des revenus ET le choix fiscal, nous pouvons voir la déclaration d’impôt sur le revenu.

Auto-entrepreneur : quel montant faut-il mettre dans quelle case dans la déclaration d’impôt sur le revenu (en ligne et sur la 2042C Pro)?

Réglons un premier problème : les autos-entrepreneurs doivent remplir le montant total du chiffre d’affaire de l’année passée. Le fisc fera les abattements tout seul, il prendra en compte le prélèvement libératoire payé l’année d’avant tout seul etc… Quelle que soit la case, vous y indiquerez le montant total du chiffre d’affaire de l’année passée, impossible d’en déduire quoi que ce soit (c’est le principe et la limite de l’auto-entreprise, on ne peut pas déduire de charges pour l’impôt). 

Vous avez opté pour le prélèvement libératoire de l’impôt : cases 5TA, 5TB ou 5TE.

Les auto-entrepreneurs ayant opté pour le prélèvement libératoire vont devoir remplir les case 5TA, 5TB et 5TE de la déclaration d’impôt 2042C-Pro.
5TA : concerne ceux qui font de la vente de marchandises (BIC avec abattement de 71%).
5TB : concerne ceux qui font de la prrestation de services (BIC avec abattement de 50%).
5TE : pour les bénéfices non commerciaux.

Pour trouver ces trois cases, il faudra être attentif à l’étape 3 de la déclaration d’impôt en ligne sur « impôt.gouv » et cocher la rubrique « Auto-entrepreneur ayant opté pour le versement libératoire de l’impôt ». Une vidéo est jointe en fin d’article reprenant la démarche pas à pas.

Vous n’avez pas pris le prélèvement libératoire de l’impôt : cases 5KO, 5KP ou 5HQ.

Les cases à remplir pour la déclaration d’impôt ne sont plus les mêmes. Il faudra alors trouver les cases 5KO, 5KP ou 5HQ du formulaire 2042C-Pro.
5KO : concerne ceux qui font de la vente de marchandises (BIC avec abattement de 71%).
5KP : concerne ceux qui font de la prestation de services (BIC avec abattement de 50%).
5HQ : pour les bénéfices non commerciaux.

Pour avoir accès à ces cases, c’est un peu plus compliqué. Soit vous dépendez des bénéfices industriels et commerciaux. Les cases 5KO ou 5KP apparaitront si vous cochez la rubrique « revenus industriels et commerciaux » à l’étape 3 de la déclaration d’impôt en ligne. Soit vous dépendez des bénéfices non commerciaux. Vous devez alors cocher la rubrique « revenus non commerciaux professionnels » pour que la case 5HQ apparaisse.

Une fois cela fait, notez bien qu’il faudra continuer à faire vos déclarations mensuelles ou trimestrielles auprès de l’URSAFF.

Déclaration d’impôt 2019 : nouvelles cases pour les micro-entreprises avec le prélèvement à la source.

La mise en place du prélèvement à la source ne vous dispense pas de la déclaration. Pire encore, tous les auto-entrepreneurs de 2018 doivent remplir la déclaration d’impôt 2019 en mettant leur chiffre d’affaire dans une des cases que je viens d’évoquer mais de nouvelles cases sont à remplir. Il est très important de le faire car elles serviront à annuler l’impôt.

Je me focalise sur la façon de remplir la déclaration d’impôt 2019. Pour comprendre, je vous invite à lire : Impôt des micro-entrepreneurs : comment être exonéré en 2018 avec la mise en place du prélèvement à la source et l’année blanche?
Rappelons juste que l’impôt engendré par le chiffre d’affaire 2018 sur la déclaration d’impôt 2019 est annulé via un crédit d’impôt (CIMR alias crédit d’impôt modernisation recouvrement). Pour cela, il faut que le chiffre d’affaire du micro-autoentrepreneur en 2018 ne soit pas supérieur à celui des 3 années passées. A défaut, le fisc retiendra un impôt pour la partie du CA 2018 qui dépasse via la déclaration d’impôt 2019 et il faudra le réclamer l’an prochain sous conditions (voir article joint ci-dessus).

1- Auto-entrepreneur au prélèvement libératoire : déclaration d’impôt 2019 sur revenus 2018 classique.

Si vous avez subi le prélèvement libératoire en 2018, la déclaration d’impôt 2019 ne présente pas de nouvelles cases. Il suffit de remplir les cases 5TA, 5TB ou 5TE comme nous l’avons vu et c’est terminé. Notons que le passage au prélèvement à la source ne vous permet pas d’être exonéré du prélèvement libératoire sur les revenus 2018. L’année blanche ne vous concerne pas.
Nous avions vu que les micro-entrepreneurs dans cette position étaient parfois lésés avec l’impôt à la source : qui sont les perdants avec l’année blanche?
Notons enfin que la case 8UY qui permet d’avoir une restitution via un crédit d’impôt du prélèvement libératoire payé en N-1 n’a pas du tout vocation à être utilisé pour l’année blanche. Elle sert uniquement aux auto-entrepreneurs qui ont payé le prélèvement libératoire à tort avant de basculer au régime réel pendant l’année. Eux-seuls peuvent la remplir et obtenir un remboursement du prélèvement libératoire payé.

2- Les micro-entrepreneurs BIC doivent remplir les cases BIA, 5TJ .. sur la déclaration 2019 pour bénéficier du CIMR

Si vous exercez une activité en BIC et que vous avez dû remplir les cases 5KO ou 5KP, un nouveau cadre apparaît sur la déclaration d’impôt 2019. Le micro-entrepreneur doit le remplir car il va servir à annuler l’impôt. Selon la situation, vous devez :

  • Votre bénéfice de 2018 est inférieur ou égal à l’un de ceux des 3 années passées : il suffit de cocher la case BIA. Vous serez alors exonéré d’impôt via le crédit d’impôt modernisation recouvrement.
  • Votre chiffre d’affaire 2018 est supérieur à ceux des années passées : il faut alors remplir les cases 5TJ, 5UV et 5UW avec le CA de l’année concernée (cases pré-remplies normalement). Le CIMR ne viendra pas annuler totalement l’impôt, vous serez imposé sur la partie du CA 2018 qui dépasse la moyenne des années passées. Il faudra penser à demander un remboursement en N+1.
  • Votre activité commence en 2018 : il faut cocher la case 5HN. Vous serez alors exonéré via le CIMR.

Prenez bien le soin de remplir ces cases pour bénéficier de l’année blanche ou éviter tout redressement futur.

3- Déclaration d’impôt 2019 pour les auto-entrepreneurs BNC : remplir la case 5HQ ne suffit pas.

De la même manière, les professionnels sous le régime BNC aura un cadre similaire à remplir. La logique est la même, seul le nom des cases changent.

  • Votre bénéfice de 2018 est inférieur ou égal à l’un de ceux des 3 années passées : il suffit de cocher la case BNA. Exonération d’impôt via le CIMR.
  • Votre chiffre d’affaire 2018 est supérieur à ceux des années passées : il faut alors remplir les cases 5QS, 5QR et 5QT avec le CA de l’année concernée (cases pré-remplies normalement). Le CIMR ne viendra pas annuler totalement l’impôt, vous serez imposé sur la partie du CA 2018 qui dépasse la moyenne des années passées. Il faudra penser à demander un remboursement en N+1.
  • Votre activité commence en 2018 : il faut cocher la case 5KG. Vous serez alors exonéré d’impôt.

Ces démarches particulières n’ont pas vocation à se reproduire l’année prochaine. Elles sont spécifiques à la déclarations d’impôt 2019 sur les revenus 2018.

La vidéo ci-dessous reprend les étapes à respecter pas à pas sur le site « impôt.gouv ». N’oubliez pas de remplir les nouveaux cadres pour la déclaration 2019.

 

 
 
96 Commentaires
  1. Merci pour ces renseignements utiles et clairs! Bravo pour ce super job!

  2. Bonjour je suis coiffeuse à domicile de 17/04/17 de janvier à avril j étais à pôle emploi ma question est je suis en régime simplifié j avais droit à l accrue j ai reçu ce que je dois déclarer dans
    quelle case faut il que je l inscrive
    Merci

  3. Bonjour,
    je suis autoentrepreneur depuis 2017, activité de conseil donc BNC, j’ai bénéficié de l’accre (donc taxes payées, sauf impôt sur le revenu car mon foyer fiscal ne me permettait pas d’obtenir l’impôt
    libératoire…) mais j’ai aussi touché des salaires et des indemnités de pôle emploi en 2017.
    Question 1 : combien y a t il de déclaration à faire ? dois je en faire une séparée de celle du foyer ?
    Question 2 : dans la déclaration principale du foyer, faut-il i(et où ?) inscrire ses revenus issus de l’auto entreprise ?
    Merci beaucoup de votre réponse…
    NB : à plusieurs reprises, vous parler de choisir entre mode libératoire ou classique pour payer les impôts sur le revenu. Mais il se trouve qu’on a pas le choix au-dessus d’un certain seuil du foyer
    fiscal (en gros, mon mari gagne trop…)

  4. bonjour,
    je suis dans le cas auto-entrepreneur BNC en 2017 n’ayant pas opté pour le prélèvement libératoire à l’impôt, je dois donc remplir la case 5HQ.
    est ce que la case « revenus à imposer aux prélèvements sociaux » est à compléter ?
    merci pour votre aide

  5. Bonjour,
    Je suis micro entrepreneur, agent commercial chasseur d »appartement, je n ai pas opté pour le prélèvement libératoire, quelle case dois je remplir ?
    Merci pour votre aide !

  6. Bonjour
    Je vous remercie pour votre article.
    Je voudrais une précision. Je suis à la Chambre des métiers comme artisan céramiste code naf 2341ZZ
    J’ai une double activité : vente de vaisselle que je fabrique, et animation d’atelier de poterie.
    Je n’arrive pas à savoir dans quelle case de dois mettre mon chiffre concernant l’animation d’atelier de poterie, 5KP (prestations de services BIC) ou 5HQ (prestations de service BNC)
    merci pour votre aide

  7. Bonjour Thibault,
    Merci pour votre site si utile. Grâce à vous je sais que ma femme est ds la catégorie BNC!
    Je dormirai mieux ce soir.
    Ma question: dans tous les cas il faut déclarer les revenus nets dans les cases
    REVENUS À IMPOSER AUX PRÉLÈVEMENTS SOCIAUX 5HY/5IY.
    Pouvez vous le confirmer?

    merci d’avance,
    Didier

  8. En ce qui concerne ma question précédente,
    REVENUS À IMPOSER AUX PRÉLÈVEMENTS SOCIAUX 5HY/5IY.
    Je viens de trouver la réponse sur
    https://www.lecoindesentrepreneurs.fr/auto-entrepreneur-declaration-dimpot-sur-le-revenu/

    Déclaration du revenu imposable aux prélèvements sociaux
    Cette étape ne vous concerne pas au titre de votre activité auto-entrepreneur …/…
    cette case ne vous concerne pas car vos prélèvements sociaux dus sur vos recettes auto-entrepreneur ont déjà été payés au RSI ou à l’URSSAF à l’occasion du paiement de vos charges sociales.

    Un grand merci renouvelé!

    Didier

  9. Bonjour et merci pour votre site et vos conseils car les déclarations sont bien compliquées voire incompréhensibles. En lisant la notice des impots, je crois comprendre que si on a choisi le
    prélèvement libératoire en 2017 MAIS que son RFR 2015 (revenu fiscal de référence) est supérieur au plafond, il faut remplir sa déclaration COMME SI on ne relevait pas du régime libératoire ET
    remplir la rubrique 5UY pour y faire figurer le montants de l’impot libératoire versé en 2017 ? Ai-je bien compris ou – d après vous – puis je remplir la rubrique BNC impôt libératoire et le fisc
    corrigera de lui- même ? Merci pour vos conseils experts car cela n’est vraiment pas clair pour moi. Bien à vous .

  10. Corrige ton impôt

    Bonjour,
    @Paul : si vous dépassez le seuil, il faut effectivement déclarer comme au réel. En parallèle, il faudrait contacter l’URSSAF pour voir comment ils vont vous rembourser le prélèvement libératoire
    pris à tort.
    @Karine : Didier vient de nous éclairer parfaitement dans le commentaire ci-dessus!
    @Niaudet et Tessa : je n’ai jamais eu le cas pour ces activités, je vous invite à voir avec l’URSSAF ou via google si c’est du BNC ou BIC.
    @Sophie et Karine : vous utilisez cet article pour les revenus AE et les salaires/Accre vont dans les cases numéros « 1 » sur la déclaration 2042 classique

  11. Merci pour ces précisions. S’agissant du remboursement de l impôt libératoire je crois comprendre qu il faut en marquer le montant en rubrique 8UY…mais l URSSAF n en donne pas le montant versé,
    noyé dans l ensemble des charges prélevées !
    Merci encore

  12. paulinenoackfraissignes

    Simplement MERCI !
    Vous avez répondu à toutes nos questions et avez sauvé notre dimanche !!

  13. bonjour
    j’ai un doute sur la case a remplir
    je me suis mis en AE EN 2017, pour faire des presta de conseils
    sur le releve urssaf il est noté 14 k€ de CA PRESTATIONS BNC
    sur quel ligne dois je remplir?
    ps : 15 k€ *22.7% de charges sociales – impôts sur revenu ….
    il ne va plus rester grand chose
    est il preferable selon vous de changer de regime pour l’année prochaine?
    merci pour vos lumieres

  14. Bonjour,

    J’envisage une activité d’apporteur d’affaires en AE. A côté, j’ai des revenus LMNP en micro-BIC. Savez-vous si l’activité d’AE peut remettre en cause le régime fiscal/social LMNP micro-BIC et
    augmenter mes charges sur ce poste ?
    Merci beaucoup pour vos informations

  15. Corrige ton impôt

    Bonjour Dom,
    Très bonne question. J’ai envie de dire que non, d’autant plus si l’activité AE n’a rien à voir. Sinon, cela voudrait dire que tous les AE qui font du AirBNB sont en tort potentiellement.
    Maintenant, il ne serait pas idiot d’interroger le fisc en amont pour vérifier que je ne dis pas de bêtises. Cette démarche est la plus efficace :
    https://www.corrigetonimpot.fr/comment-joindre-contacter-centre-impot-mail-ecrit-question/
    Cordialement.

  16. bonjour j’ais un soucie avec les impôts suite a un dépassement de ca en 2017 mais suite a la loi macron me permet de rester autoentrepreneur, les impôts me demande de remplir le formulaire n 2031-sd
    alors que j’ais déjà remplie un premier formulaire 2045 que je remplie tous les ans je me déplace pour leur expliquer la situation il me dise que je devais leur signaler mon choix de rester en regime
    simplifier avant le 3 mais sinon il me considérai
    comme Enterprise individuel je leur dis que je n’étais pas au courant et que je paye les cotisation tous les 3 mois sur mon ca que je ne sais pas quoi mettre sur leur formulaire il veule rien savoir
    et me dise qu ‘il me basculerons l’année prochaine en regime micro mais que je dois remplir se formulaire impérativement cette année je sais pas quoi mettre si je prend un comptable pour remplir le
    formulaire il va me demander plein de papier alors que je n’ais que des attestation de ca
    merci

  17. Corrige ton impôt

    Bonjour
    Sur un tel cas, il faut confier le dossier à un comptable.
    Cordialement.

  18. saint-aubin gerard

    bonjour ,après avoir opté pour le prélèvement libératoire pour l’année 2017, et supprimé pour 2018 , car vu mon chiffre d’affaire ,je n’étais pas imposable. mais je me suis renseigné auprès des
    impôts ,et parait il que je ne serais pas remboursé des montants prélevé durant l’année 2017 .es ce normal ? le fisc serait il devenu voleur ? lol . quand pensez vous ? cordialement …

    gerard.saint-aubin@laposte.net

  19. Corrige ton impôt

    Bonjour,
    Oui malheureusement, les AE qui ont pris le PL pour l’année 2018 n’auront pas l’année blanche. Encore une incohérence de l’impôt à la source…
    Cordialement.

  20. Bonjour,

    je suis en auto entreprise depuis 2010, je voulais savoir ce que veut dire cette case « prestation de services et locations meublées » dans la déclaration. Est ce que je peux intégrer des revenus de locations meublées avec mon CA de prestations de services? sinon qu’est ce qu’ils entendent par revenus de locations meublées
    merci de votre réponse et de votre site !!!

    • Thibault Diringer - Corrigetonimpot

      Bonjour,
      Je ne suis pas certain mais de mémoire ça concerne les AE donc l’activité est la location. Cordialement.

      • Ok merci pour la réponse, donc il faut avoir cette activité spécifique de location de bien meublé.
        Pensez vous que mon épouse qui est salarié peux créer une AE pour la location meublée? merci encore de votre réponse

  21. Bonjour
    Mon revenu de référence du foyer de 2017 dépasse le plafond et je ne peux plus opter pour l’impôt libératoire en 2019. Comment dois-je déclarer en 2019 ?. Quelles sont les démarches ? Dois je continuer à déclarer de façon trimestrielle à l’URSAFF ? Que faire pour ne pas être prélevé en impôt libératoire ?
    Merci d’avance

    • Thibault Diringer - Corrigetonimpot

      Bonjour,
      Notez que c’est le RFR 2018 (revenus 2017) qui compte. Si vous dépassez, il faut écrire à l’URSSAF pour arrêter le PL. C’était à faire avant fin décembre mais je pense qu’ils est encore temps qu’ils l’annulent. A défaut, vous le paierez et l’indiquerez sur la déclaration 2020 des revenus 2019.
      Cordialement.

  22. Bonjour, je me retrouve dans un cas impossible : 1er trimestre avec l’option de versement libératoire, et les 3 suivants sans l’option.
    J’avais demandé à résilier l’option, et au lieu d’attendre le 31 décembre, ils l’ont fait dès le 2ème trimestre.
    Du coup je suis dans les 2 cas à la fois parce que si maintenant je n’ai plus le prélèvement libératoire, je l’avais pour le 1er trimestre (et je l’ai donc déjà payé pour le 1er trimestre), alors je ne sais pas comment déclarer tout ça…
    Je doute que je vous ayez déjà vu ça, mais si vous avez une idée, merci…

    • Thibault Diringer - Corrigetonimpot

      Bonjour,
      Il faut déclarer comme si vous étiez imposé via la déclaration sans PL (ce qui est le cas). Le PL payé doit être renseigné en case 8UY pour qu’il vous soit remboursé en crédit d’impôt.
      N’hésitez pas à partager le site.
      Cordialement.

  23. Bonjour.
    Merci beaucoup pour cet article très utile ! Super travail !
    Je suis retraitée et suis en micro entreprise (auto entrepreneur en BIC vente de marchandises, avec versement libératoire ).
    2 petites questions:
    1) Est il possible de faire l’ensemble des déclarations en ligne ou faut il obligatoirement envoyer la version papier du formulaire 242 C PRO aux impôts ?
    2) Comme je dois déclarer à la fois mes revenus classiques (pension de retraite) + les revenus de mon auto entreprise , dois je sur le site impot.gouv cliquer sur « particulier » ou sur « professionnel » pour faire l’ensemble de ces déclarations de revenus ?

    Merci d’avance pour votre retour.

    • Thibault Diringer - Corrigetonimpot

      Bonjour,
      Vous pouvez tout faire en ligne. La 2042Cpro est accessible en ligne également. C’est via l’espace particulier.
      Cordialement.

  24. Bonjour,
    Le CA qui est a mettre dans la case 5QT pour le CIMR est bien le montant imposable que l’on déclare a l’URSAFF ?
    j’ai commencé mon activité en 2017 donc les années précédentes je ne met rien.
    merci pour votre réponses et encore merci pour vos conseils

    • Thibault Diringer - Corrigetonimpot

      Bonjour,
      Oui tout à fait. L’AE ne peut déduire aucune charge, il est imposé sur son CA total.
      Cordialement.

  25. Je vous félicite pour la clarté et l’exhaustivité de vos informations. Pas à pas, j’ai compris ce que je devais déclarer et comment, moi qui ai créé ma micro entreprise en 2018. Merci beaucoup.

  26. Suite au post de tout à l’heure. Super article, oui. Me manque qu’une info :
    J’ai créé ma microentreprise en 2018. J’ai donc des revenus en tant que salariée et en tant que microentrepreneuse. Ça veut dire que je vais devoir faire 2 déclarations : l’une sur internet pour les revenus en tant que salariée (via mon espace particulier) et l’autre en utilisant le formulaire papier 2042 C pour mes revenus en tant que microentrepreneuse. C’est bien ça ?

  27. je suis en BNC « prestations services » et j’excerce mon activité à mon domicile(pièce dédiée à mon activité, dois je declaré mon chiffre en case 5KP? bien que mentionné « régime micro BIC »…ma pièce dédiée à mon activité doit elle apparaitre quelque part sur la déclaration si oui quelle case? d’avance merci

  28. Bonjour Philippe
    Merci pour cet article clair et pédagogique!
    Petite question : je suis micro-entrepreneur soumis au régime normal (pas de prélèvement libératoire). Je déclare mon CA en BIC prestations. En 2018, j’ai eu un CA supérieur donc je dois vérifier/renseigner les cases 5TJ, 5UV et 5UW. Correspondent elles au CA avant ou après abattement forfaitaire de 50% ?
    En vous remerciant par avance
    Bien cordialement
    Julianne

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.