Impôt

Impôt et personne vivant seule : demi-part « parent isolé » ou « enfant élevé seul cinq ans »?

En France, le fait de vivre seul peut vous donner le droit à une demi-part supplémentaire auprès des impôts. Malheureusement ce n’est pas la seule condition. On fait le point sur les possibilités permettant d’avoir une demi-part en plus quand on vit seul et toutes les règles des dispositifs : que se passe-t-il si on a un conjoint en cours d’année, quelles conditions respecter avec un enfant en garde alternée, quelle case cocher… ?

Impôt et personne seule : deux possibilités  pour avoir une demi-part!

Pour bénéficier d’une demi-part supplémentaire en tant que personne vivant seul, il existe deux dispositifs. Le premier concerne ceux qui ont des enfants à charge et le second ceux qui n’en ont plus. 

Demi-part pour parent isolé : vivre seul avec des enfants à charge

Si vous avez un ou plusieurs enfants à charge, vous pouvez avoir une demi-part en plus au titre de « parent isolé ». Il faut donc respecter la double condition suivante :

 – Vivre seul au 1er janvier (ou 31 décembre si séparation/divorce) de l’année d’imposition ;
 – Avoir des enfants à charge sur la déclaration d’impôt.

Il est primordial de vivre seul si vous souhaitez l’avantage fiscal. Ce n’est pas le mariage ou le pacs qui compte ici, il faut vraiment que vous habitiez seul dans votre maison. Le fait de vivre avec votre conjoint même si vous êtes seulement concubin vous fait perdre le bénéfice de la demi-part supplémentaire. Le fisc n’hésitera pas à vérifier le bail, la taxe d’habitation ou n’importe quel justificatif en cas de contrôle fiscal. Pour percevoir l’avantage fiscal, il suffit de cocher la case T « parent isolé ».

Exemple :

Mme Corrigetonimpôt vit seule au 1er janvier 2018 et est mère d’un enfant. Lors de sa déclaration 2019 sur les revenus 2018, elle pourra cocher la case T car elle remplit les deux conditions. Elle aura une demi-part supplémentaire et paiera ainsi moins d’impôt.

Demi-part pour parent (père ou mère) ayant élevé un enfant seul pendant 5 ans.

La seconde possibilité si vous vivez seul pour avoir une demi-part de plus concerne ceux qui n’ont plus d’enfant à charge … autrement dit ceux qui ont un enfant majeur qui n’est plus sur la déclaration d’impôt. Le fisc autorise alors l’accès à une demi-part supplémentaire sous conditions, il faut : 

 – Vivre seul au 1er janvier (ou 31 décembre si séparation/divorce) de l’année d’imposition ;
 – Avoir supporté à titre exclusif ou principal la charge d’au moins un enfant, pendant au moins cinq années au cours desquelles vous viviez seul.

Une fois encore, il faut déjà vivre seul (pas de concubinage). Ensuite, il faut avoir supporté la charge effective d’un ou plusieurs enfants durant 5 ans où on était seul. Le fisc détaille les conditions dans les textes que vous trouverez en fin d’article. On peut retenir les points suivants : 

 – Il faut avoir la charge de l’enfant pendant 5 ans où on était seul mais pas forcément de manière continue. Si vous avez élevé votre enfant seul 2 ans, puis étiez en couple, puis suite à rupture l’avez élevé seul 3 ans, la condition des 5 ans est bien validée.
 – Avoir supporté la charge de l’enfant signifie pour le fisc : « Le parent doit avoir assumé, à titre exclusif ou principal, la charge de l’enfant, c’est-à-dire avoir supporté la responsabilité de son éducation et avoir pourvu à ses besoins matériels….. le contribuable doit avoir assumé, outre la responsabilité de l’éducation de l’enfant, une partie au moins de ses besoins matériels. Dès lors, le parent qui a assumé la responsabilité intellectuelle et morale de l’enfant mais n’en a pas supporté effectivement la charge matérielle ne peut prétendre à l’avantage de quotient familial »
 – Le fait d’avoir élevé un enfant seul 4 ans et un autre 2 ans ne permet pas d’avoir l’avantage. Il faut avoir élevé seul le même enfant 5 années.
 – Il s’agit des propres enfants du contribuable.

Si vous répondez aux conditions, c’est la case L de la déclaration d’impôt qu’il faut cocher. De nombreux justificatifs peuvent faire foi : avis d’imposition passés avec la case « parent isolé » cochée, copie du jugement de divorce ect…. C’est au fisc de prouver que vous ne viviez pas seul quand vous éleviez l’enfant en cas de contrôle ce qui vous facilite la tâche (de votre côté, une déclaration sur l’honneur suffit). Ce point étant plus technique, n’hésitez pas à poser vos questions en commentaires si vous souhaitez vérifier que vous êtes bien éligibles. Il est important de ne pas passer à côté puisque tant que vous vivez seul, vous avez cet avantage fiscal à vie! Il suffit de cocher la case L pour l’obtenir.

Exemple :

Mme Corrigetonimpôt est une femme seule au 1er janvier 2018. Elle a supporté les dépenses pour son fils pendant 5 ans où elle était célibataire. Aujourd’hui, son fils a 30 ans et fait sa propre déclaration d’impôt. Mme peut cocher la case L et aura une demi-part supplémentaire.

Demi-part pour personne seule : combien d’impôt en moins ?

Le gain en impôt va varier selon votre revenu. Une personne qui ne paie pas d’impôt n’aura aucune baisse de l’impôt avec la demi-part supplémentaire. Une personne qui paie beaucoup d’impôt aura une baisse importante grâce à la demi-part. Notons que la baisse de l’impôt est différente selon que vous cochiez la case T ou la case L (dans les deux cas vous avez une demi-part mais le gain en impôt est différent). Impossible de vous donner le montant exact mais je peux vous donner le maximum possible. Les plafonds prévus pour 2019 sont de :

 – 927 € d’impôt en moins maximum pour ceux qui cochent la case L : vivre seul et avoir élevé un enfant seul pendant cinq ans.
– 2 109 € d’impôt en moins pour ceux qui peuvent cocher la case T : les parents isolés ont un gain supplémentaire.

Bien entendu, je ne compte pas dans le gain fiscal la part pour l’enfant à charge. C’est véritablement l’avantage en impôt maximum procuré par la case « parent isolé » qui est de 2 109€ maximum. Si on cumule les deux, on arrive alors à un gain maxi de 3 660 €. La réduction de l’impôt est donc conséquente et atteint plusieurs centaines d’euros pour ceux qui répondent aux conditions. La case parent isolé est bien plus efficace fiscalement que la case « élevé un enfant seul pendant cinq ans » malgré le fait qu’elles procurent toutes les deux une demi-part supplémentaire. Si vous avez oublié de la cocher les années précédentes, je vous conseille vivement de faire un courrier de rectification pour récupérer le trop d’impôt payé comme nous l’avions vu ici.

Exemples : 

Mr Corrigetonimpôt a le droit de cocher la case L. Grâce à la demi-part, son impôt peut baisser jusqu’à 927€ maximum.

Mr Corrigetonimpôt a des enfants à charge et peut cocher la case « parent isolé ». Grâce à la demi-part de la case T, son impôt peut baisser jusqu’à 2 109€ maximum.

Puis-je avoir la demi-part « parent isolé » sur une résidence alternée ?

La question ne se pose pas pour ceux qui cochent la case L puisqu’ils n’ont plus d’enfants à charge. En revanche, il est tout à fait possible d’avoir un ou plusieurs enfants à charge en garde alternée et de vivre seul ! Que faire alors vis-à-vis de la case T ? La bonne nouvelle, c’est que vous pouvez la cocher. La résidence alternée n’empêche pas d’avoir le bénéfice de la case « parent isolé » si vous vivez seul. La mauvais nouvelle, c’est que le fisc ne fait pas de cadeau et va diviser l’avantage de la demi-part en deux ! Vous aurez donc une baisse de l’impôt maximum qui ne sera plus de 2 109€ via la case T mais de 1 054€ ! 

Exemple :

Mme Corrigetonimpôt est mère d’un enfant et vit seule, elle pouvait cocher la case T en 2017 ce qui diminuait son impôt de 1 000 €. En 2018, un changement fait que l’enfant est déclaré en garde alternée. Sur la déclaration 2019 des revenus 2018, Mme peut toujours cocher la case T malgré le fait que son enfant soit déclaré en garde alternée mais son impôt diminuera de seulement 500 € au lieu de 1 000 €.

Demi-part pour parent isolé et impôt à la source.

La mise en place du prélèvement à la source ne change rien. Il faudra faire la déclaration d’impôt en 2019 et je vous invite à bien cocher la case T ou L si vous y avez droit. De fait, l’impôt diminuera et votre taux pris à la source en tiendra compte. En cas de changement sur une année (case T ou L perdue ou acquise), vous constaterez un décalage car le fisc prend un taux à la source calculé d’après la déclaration des revenus N-2 et régularise avec l’avis d’imposition un an après comme je l’explique dans mes articles situés sur la rubrique impôt à la source.

Textes en vigueur : BOI-IR-LIQ-10-20-20-10-20140326

294 Commentaires
  1. Bonjour,
    Au 1er janvier 2017 je vivais seule avec un enfant (et ce depuis janvier 2013) sauf qu’en cours d’année, au mois de juin, j’ai pris une maison avec mon ami je suis Donc passé en concubinage, je dois
    Donc cocher la case T ou pas?
    Merci pour votre réponse �

  2. Corrige ton impôt

    Bonjour,
    Les deux ne sont pas incompatible si vous répondez aux conditions requises. Vous avez un article sur les conditions de la pension de 3 445 € dans la rubrique « impôt ».
    Cordialement.

  3. Bonjour, je vis seule avec mes enfants depuis plus de 5 ans. La première a quitté la maison début 2018 la deuxième qui a eue 21 ans en 2017 vis toujours avec moi et fais sa déclaration seule avec ses
    revenus. Est ce qu’il est possible de cocher la case L et de déduire la pension de 3445 d’hébergement et nourriture? Ou juste déduire une pension sans cocher L?

  4. Corrige ton impôt

    Bonjour Nathalie,
    J’ai détaillé la stratégie du rattachement ou non de l’enfant majeur ici : https://www.corrigetonimpot.fr/comment-declarer-enfant-majeur-impot-rattachement-reduire/
    Cordialement.

  5. Bonsoir,
    J’élève seule mes 3 enfants de 20,17 et 10 ans depuis plus de 10 ans et ne suis pas imposable jusqu’à aujourd’hui. Mon fils de 20 ans travaille depuis l’année dernière et va devoir déclarer ses
    revenus pour la première fois. Doit-il faire sa déclaration à part de la mienne ? Ou dois je faire figurer ses revenus sur la mienne, sachant qu’il ne contribue en aucune façon au budget de notre
    foyer ? Je ne sais que faire ! Je ne voudrais pas payer des impôts pour des revenus que je n’ai pas perçus !
    Merci par avance de votre réponse. Bien à vous

  6. Corrige ton impôt

    Bonjour,
    Il faut malheureusement respecter les conditions que je donne dans l’article. Il n’y a pas d’autres solutions.
    Cordialement.

  7. Bjr
    Je suis un père de 4 enfants issus de 2 mariages, divorcé en 1993, je vis seul depuis, j’ai toujours eu 1,5 part jusqu’en 2010. Mes impôts ont doublés dés la suppression de la demi part. J’ai
    toujours payé la pension alimentaire pour mes enfants. Est ce que cela peut me donner le droit à cette demi part? Sachant que la garde principale était chez leur mère.
    Merci pour votre réponse.

  8. Corrige ton impôt

    Bonjour,
    @chris : il faut respecter toutes les conditions que je donne dans l’article pour pouvoir cocher la case L.
    @sandrine : les deux ne sont pas possibles. Soit vous avez encore un enfant à charge et c’est case T (même si un autre ne l’est plus). Soit il n’y en a plus aucun et c’est la L.
    Cordialement.

  9. Bonjour, j’ai élevé seule ma fille (issue d’une première union) jusqu’en 2007, année ou je me suis mariée (en 2008 j’ai eu un deuxième enfant issu de ce mariage). Avant mon mariage je cochais la case
    T pour ma fille), aprés mon mariage j’avais une déclaration « classique », plus de case T…. En 2015 j’ai divorcé, depuis je coche la case T sauf l’année dernière (impôts 2017 sur revenus 2016) j’ai
    oublié de cocher celle-ci, je viens de faire un mail aux centre des impôts pour les informer et pour rectification. Mais d’aprés ce que je lis ma fille âgée de 23 ans maintenant et n’étant plus à ma
    charge (fiscalement) j’aurais pu cocher la case L aprés mon divorce car avant mon mariage je l’ai élevée seule plus de 5 ans. Puis-je cumuler cases L et T et demander une rectification également dans
    ce sens? Je ne suis pas imposable mais cette rectification aura t-elle des conséquences sur le calcul de la taxe d’habitation et un remboursement de celle-ci peut-elle être envisagée par le fisc s’il
    m’accorde ces rectifications, si oui cela concerne quelles taxes d’habitation (2015, 2016 et 2017)?
    Avec mes remerciements,
    Cordialement

  10. Homme divorcé , je vis seul depuis 3 ans et verse une pension alimentaire a mon fils de 21 ans rattachée et vivant avec sa mère . Ai je droit de cocher la case L suer ma déclaration d’impôts

  11. Corrige ton impôt

    Ha oui… donc cette personne habitera toujours seule avec un enfant à charge? J’ai envie de dire que la case T est alors possible. Je vous conseille d’interroger le fisc pour être certain.
    Cordialement.

  12. Bonjour,
    Oui mais la réponse que vous avez fourni au dessus concerne si le parent isolé se pacs. Oer la c’est sa fille et moi qui établirions notre residence principale chez elle. Sa fille et moi aurons une
    déclaration commune, mais elle aura toujours sa déclaration seule

  13. Corrige ton impôt

    Bonjour,
    Difficile à dire… la case T permet de diminuer l’impôt mais pas d’en restituer. Après si votre impôt était nul grâce à des crédits d’impôts, la case T aurait pu le baisser et les crédits d’impôts
    vous auraient été restitués. L’enfant né en 2018 sera déclaré l’an prochain.
    Cordialement.

  14. Bonjour,

    J’aurai plusieurs questions concernant ce sujet. J’ai vécu seule avec mon fils durant 10 ans en tant que « parent isolé » mais n’ayant jamais payé d’impôt car je ne gagnais pas assez, je n’ai jamais
    coché la case parent isolé. Le fait de cocher cette case m’aurait elle donné droit à quelque chose de supplémentaire comme une prime ou sert elle juste à réduire les impôts des personnes imposables?
    Si jamais j’ai manqué quelque chose en ne cochant pas cette case, puis je rectifier mon erreur sachant que je ne vis plus seule depuis 2015?
    Par ailleurs, j’ai eu avec mon conjoint un deuxième enfant en 2018 mais lors de ma déclaration d’impôt de cette année je n’ai pas pu le déclarer puisque ma fille est née en 2018 et non en 2017, y a
    t-il un autre moyen pour rajouter la part de ma fille sur les impôts de cette année ou doit on obligatoirement attendre la déclaration de l’année prochaine pour le faire?
    Pour finir, nos impôts sont passés de 1057 (pour l’année 2017) à 1722 (pour l’année 2018) alors que notre revenu fiscal de référence n’a augmenté que de 3728 euros, est ce normal?
    merci pour votre réponse,
    Cordialement

  15. Corrige ton impôt

    BOnjour,
    J’ai répondu juste au-dessus.
    Cordialement.

  16. Bonjour,
    La mère de ma compagne à droit à sa demi-part de parent isolé. Elle héberge seule son fils de 16 ans et sa fille (ma compagne) de 21 ans. Le mois prochain je serai pacsé avec ma compagne, mais nous
    n’avons pas encore de résidence commune. Si nous établissons notre résidence commune chez sa mère pour des questions practico-pratiques, conservera t-elle quand même sa demi part de parent isolé
    ?
    Merci pour ta réponse,
    Cordialement.

  17. Corrige ton impôt

    Bonjour,
    @Stéphanie : Pacs = déclaration commune la seconde année et après donc la case T ne marchera pas.
    @lj : voir conditions expliquées dans l’article.
    Cordialement.

  18. Bonjour,

    j’ai eu ma fille en avril 2013, je l’ai élevé seule jusqu’à maintenant, mon conjoint la reconnu en novembre 2017 et nous avons emménager ensemble a cette même date.
    Puis-je cocher la case T pour 2017? puis-je prétendre à la case L?

    Merci pour votre aide

  19. merci pour la réponse (130)
    oui j’ai toujours été seule depuis le divorce. Et le père habite à 7 heures de route… J’ai donc élevé les enfants seule, ils ne voyaient leur père que pour le DVH classique : un WE toutes les deux
    semaines et la moitié des vacances. Du coup j’ai coché le case L.

  20. Bonjour,
    je suis parent isolée, en garde alternée, et coche T pour l’année 2017.
    Pour le futur j’envisage de me pacser en 2018 avec une personne non imposable mais sans pouvoir vivre avec elle (longue distance), cela m’empêchera-t-il de cocher T ?
    Et, si vous avez une idée, cela me ferait-il au final payer quand même moins d’impôts (je gagne autour de 2700 euros/mois) ?

  21. Corrige ton impôt

    Bonjour,
    La pension n’a rien à voir. Si vous respectez les conditions que je donne dans l’article, la case L est possible. Il faut donc juste que vous viviez seule a priori.
    Cordialement.

  22. Bonjour,
    J’ai élevé seule mes deux enfants pendant 10 ans après le divorce en 2006. Je recevais de leur père une pension alimentaire pour eux. Je cochais la case T parent isolé.
    Maintenant les enfants sont partis, je ne les déclare plus. L’un des deux est majeur : les ayant élevée seule, puis je bien cocher la case L, même si je recevais une pension alimentaire ?
    Merci d’avance, Lina

  23. Corrige ton impôt

    Bonjour,
    Ce sera possible si vous répondez aux conditions de l’article… notamment la ligne « avoir supporté de manière principale aux besoins etc…. ». C’est assez subjectif donc en cas de contrôle, c’est
    une étude au cas par cas. Je ne peux pas vous dire à l’avance comment réagit un contrôleur.
    Cordialement.

  24. Bonjour Thibault,
    J’ai mon enfant en résidence alternée depuis 10 ans, je coche la case T car je suis célibataire, est ce que lorsque je ne l’aurais plus en garde alterné qu’il fera sa déclaration seul je pourrais
    cocher la case L, si je vis toujours seule?
    En vous remerciant par avance.
    Cordialement.
    Myriam

  25. Corrige ton impôt

    Bonjour,
    Sur un tel cas aussi spécifique, je ne peux pas me prononcer. Vous pouvez interroger le fisc pour avoir leur position qui fera foi. La démarche ci-après assure un meilleur taux de réponse :
    https://www.corrigetonimpot.fr/comment-joindre-contacter-centre-impot-mail-ecrit-question/
    Cordialement.

  26. Bonjour et merci pour votre réponse à mon post du 11 mai ci-dessus.
    Je me permets de revenir vers vous pour compléter mes infos…

    Oui je vis seul, donc aucun doute sur la case T parent isolé.

    Par contre quand vous précisez « conditions pour être rattachée » et « enfant pleinement à charge » pour avoir les 2 parts, c’est là où j’ai besoin de confirmer grâce à vous ce que j’avais compris du
    Centre Impôts Service lors de ma prise de contact en septembre 2017.

    Que se cache-t-il vraiment comme spécifications derrière « enfant pleinement à charge » et « respectant les conditions pour être rattachée ».

    Certes le jugement 2016 est toujours valable et stipule que la résidence de l’enfant est fixée chez moi à compter du 1er janvier 2017, avec contribution mensuelle de l’autre parent jusqu’à ce que
    l’enfant soit en mesure de subvenir seul à ses besoins…
    Certes le jugement précise que l’autre parent doit également participer à 50 % sur les frais dits « exceptionnels »…
    Mais dans les faits, l’enfant est en meublé depuis septembre 2017, la pension alimentaire de l’autre parent depuis cette date ne m’est plus versée, mais va directement à l’enfant car sa mère
    participe à 50 % à son loyer meublé et à l’argent de poche mensuel que nous versons à notre enfant (la pension alimentaire de 200 € fixée par je JAF est inclue désormais dans la somme mensuelle
    qu’elle donne à notre fille (loyer et argent de poche cumulés)…

    Toute la question réside donc dans les termes et c’est pour cela que je me permets de revenir vers vous…
    Puis-je selon vous considérer dans la situation décrite ci-dessus que ma fille est totalement à ma charge et m’est rattachée, et de ce fait faire ma déclaration d’impôts sur la base T + D + enfant à
    100%, soit 2 parts.
    Je précise que dans cet esprit je vais déclarer comme revenus en plus la pension alimentaire sur 12 mois de 2017, même si elle ne m’a été virée réellement que jusqu’à septembre inclus. ET idem du
    côté de la mère qui elle va déclarer cette pension alimentaire sur 12 mois en déduction de ses revenus…

    Merci par avance de vos éclairages et compléments d’infos.
    Cordialement

  27. Corrige ton impôt

    Bonjour,
    @Brigitte : je vous invite à faire des simulations via cet outil pour voir la situation la plus avantageuse : https://www.corrigetonimpot.fr/faire-simulation-impot-revenu-2018-ligne/
    @Simon : Tant que l’enfant respecte les conditions pour être rattachée, que vous l’avez pleinement à charge et que vous vivez seul, je ne vois pas ce qui vous empêche d’avoir 2 parts avec la case
    T.
    Cordialement.

  28. Bonjour,
    En 2017, basé sur la situation 2016, j’avais droit à 1,5 part (parent isolé T, divorcé D) , avec ma fille mineure en garde alternée.
    Suite à un changement de situation, un jugement TGI JAF courant été 2016 a fixé la résidence de ma fille à mon domicile à compter du 1er janvier 2017. Elle a été chez moi à plein temps jusqu’à août
    2017, puis dans un meublé de septembre à décembre 2017 (étudiante).
    Mes simulations pour 2018 basées sur la situation 2017 me donnent selon le CIS Centre Impôts Service contacté par tél en septembre 2017 droit à 2 parts (parent isolé T, divorcé D, et ma fille à plein
    temps).
    Le CIS me disait également que le fait que ma fille ait eu un meublé à partir de septembre 2017 ne changeait rien à cette situation, que cela n’avait aucun impact sur mon nombre de parts, que ma
    fille soit chez moi ou dans un logement, je restais à 2 parts pour 2017 et elle restait rattachée à ma déclaration de revenus.
    A noter également que la pension alimentaire que l’autre parent me versait depuis janvier 2017 (décision jugement JAF) est allée sur accord tacite des 2 parents directement à ma fille à partir de
    septembre 2017.

    Je comptais donc déclarer comme revenu supplémentaire la pension alimentaire sur toute l’année 2017 (conseil CIS) et me baser au niveau estimation impôt sur le revenu sur 2 parts. De son côté,
    l’autre parent ne déclarait plus l’enfant en garde alternée, mais par contre déduisait les 12 mois de pension alimentaire de ses revenus 2017.

    Votre avis svp ?
    Etes-vous totalement en phase avec le CIS à quelques jours de la date limite pour remplir la déclaration ?

    Cordialement

  29. Bonjour,
    Je suis un peu perdue dans toute ces situations. Voilà ma situation : SITUATION ACTUELLE 2017
    MOI : née en 1972, divorcée depuis 2012 je vis seule revenu salarié cdi 19173
    ENFANT né en 97 vit avec moi revenu cdd 6848 l’année dernière il était rattaché à ma déclaration
    Pouvez vous me renseigner si je dois rattachée ma fille avec moi ou si chacun fait sa déclaration de son côté ? quels est le plus avantageux ?
    est ce que je coche les case T OU L . vous remerciant de votre réponse

  30. merci pour votre réponse ! oui j’étais bien seule au 31décenmbre 2017 et je le suis toujours, mais la dissolution du pacs était en 2016, hors il est noté sur la déclaration « vous viviez seule au 31
    décembre 2017 en cas de divorce/séparation/rupture de Pacs en 2017 ». C’est bien ce décalage d’un an qui ne colle pas… J’ai regardé l’article mais j’ai du mal a suivre, il n’y a pas mention de
    date… je pense leur demander directement. En tout cas merci beaucoup de me redonner espoir !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.